Choisir un magasin :

= Retrait en magasin

Changement de magasin

Vous êtes sur le point de changer de magasin.

Votre panier actuel sera vidé.

Exclusivité web

Cette offre est proposée exclusivement sur castorama.fr.

Pour en bénéficier, vous allez être déconnecté de votre magasin.

Votre panier actuel sera vidé.

Faire du mortier et du béton - CASTORAMA
Faire du mortier 
et du béton

Faire du mortier
et du béton

Le béton et le mortier sont les matériaux de base de la construction. Pour les petits ou les gros travaux, ils sont incontournables en maçonnerie.

Difficulté : niveau de difficulte : 3 Télécharger PDF > Découvrez toute la gamme
  • Étape 1
    Avant de commencer
  • Étape 2
    Les composants
  • Étape 3
    Les dosages
  • Étape 4
    La fabrication

A/Ce qu'il
vous faut

    Les produits

  • bétonnière électrique ou à moteur thermique
  • pelle ronde
  • brouette
  • seau
  • balai de chantier
  • auge

    L'outillage

  • ciment
  • sable
  • gravier
  • eau

B/À
savoir

Le béton.
Le béton est un mélange de ciment, de sable, de gravier et d’eau, dosé selon le type de réalisation à effectuer.


Le mortier

Le mortier est un mélange de sable, d’eau et de liant (ciment ou chaux) qui durcit comme de la pierre.


La préparation

Calculer les quantités nécessaires en fonction des dosages et des travaux à faire (voir tableaux ci-après).
• Prévoir une surface de mélange plate et assez grande. Balayer cette aire de gâchage au balai de chantier. Elle doit être propre et surtout sans débris végétaux.
• Installer la bétonnière ou le seau de maçon à proximité des produits.
• Prévoir un tuyau d’alimentation en eau muni d’un robinet d’arrêt.

1Le
béton

Les composants : les deux composants de base du béton sont les mêmes que ceux du mortier (ciment et sable sec) et ils doivent avoir les mêmes qualités. Il faut y ajouter le gravier, qui peut être de rivière (lisse) ou concassé (issu de carrière). Le gravier existe en différentes grosseurs (on parle de granulométrie). On utilise couramment un mélange de plusieurs granulométries, symbolisé par deux chiffres, par exemple 8/15.
Les adjuvants : différents adjuvants peuvent être utilisés pour améliorer les caractéristiques du béton.
• Antigel pour une utilisation à des températures inférieures à 0 °C.
• Plastifiants
pour faciliter la mise en oeuvre de linteaux, de tranchées étroites et profondes, de coffrages de formes complexes… etc.
• Retardateurs de prise pour avoir un temps de mise en oeuvre plus long.
• Colorants en poudre pour des bétons apparents.


Le 
béton

2Le
mortier

Les types de motiers : on distingue les mortiers en fonction de leur composition.
• Mortier de ciment, fabriqué avec du ciment artificiel de type portland, blanc ou gris. Il est trés résistant.
• Mortier de chaux, fabriqué avec de la chaux hydraulique. Moins résistant et moins étanche que le mortier de ciment, il est plus souple et laisse respirer les murs.
• Mortier bâtard, fabriqué avec un mélange de ciment et de chaux. Il présente des caractèristiques intermédiaires entre le mortier de ciment et le mortier de chaux.
• Mortier réfractaire, fabriqué avec du ciment fondu. Il résiste aux températures élevées pour les cheminées et barbecues.
• Mortier rapide, fabriqué avec du ciment prompt, il sèche rapidement et est résistant pour les scellements.

Les composants :
• Le ciment et la chaux sont vendus en différentes quantités. Il en existe différentes sortes selon le travail à effectuer (renseignez-vous auprés de votre conseiller Castorama).
• Le sable doit être propre, sans déchets, végétaux ni terre. Selon les régions, on peut disposer de sable de rivière ou de sable de carrière. N’utiliser en aucun cas du sable marin. Le sable est calibré : très fin (0,1 à 0,3 mm), fin (0,2 à 0,6 mm), moyen (0,7 à 1,25 mm) et gros (1 mm et plus).
• L’eau doit être propre et pure. Utiliser l’eau du robinet (en ville) ou de l’eau de puits reconnue comme potable.

1Le
béton

Ci-dessous, dosage du béton de type 350 kg. d : 1,8 suivant la mise en oeuvre. Ce tableau ci-dessous donne des dosages indicatifs :
- dosage de sable, de gravillon et d’eau pour un sac de ciment.
- dosage de ciment, de sable et de gravillon pour obtenir 1 m3 de béton.

• Le dosage en eau est important, mais il reste approximatif et laissé au jugement de chacun en sachant que :
- un béton trop humide est poreux et a un retrait important au séchage,
- un béton trop sec manque d’homogénéité et de compacité, et il est moins résistant.



Le 
béton

2Le
mortier

Ces dosages sont indicatifs, en volume et non en poids.
• Mortier de montage ou à maçonner (assemblage des blocs et pierres) : 1 vol. de ciment ou de chaux + 2 à 3 vol. de sable + 1/3 vol. d’eau.
• Le dosage en eau dépend de l’utilisation du mortier : un enduit à projeter doit être beaucoup plus liquide qu’un mortier d’assemblage de parpaings. Un mortier trop sec manque d’homogénéité et il est difficile à utiliser (il ne «colle» pas). Un mortier trop humide sèche mal et il est difficile à appliquer en épaisseur (il coule).



Le 
mortier


Le béton et le mortier se mélangent à la main ou à la bétonnière.

1Montage
de la fraise

• Mettre la bétonnière en marche. Pendant qu’elle est en train de tourner, verser 1 / 2 à 2 / 3 de l’eau nécessaire à la gâchée.

• Verser le gravier et laisser tourner quelques secondes pour qu’il soit bien mouillé.
• Verser le ciment qui va se délayer dans l’eau et se répartir uniformément autour des grains de gravier.

• Verser le sable au seau ou à la pelle, après avoir repéré le volume d’une pelletée.
• En surveillant le mélange, verser un peu d’eau en complément, sans dépasser le dosage prévu.
• Le béton doit être onctueux mais jamais mou, et humide en surface. Si l’on prend une poignée de béton, celle-ci doit garder sa forme et, si l’on serre la main, le béton doit rester humide en surface sans perdre d’eau.
• Verser le béton dans une brouette, un bac ou sur l’aire de gâchage nettoyée au préalable.

2Le
mortier

Petite ou moyenne quantité
• Déposer sur l’aire prévue à cet effet la quantité de sable.
• Verser le ciment (ou la chaux) sur le sable.
• Commencer à mélanger à la pelle le sable et le ciment. Pour obtenir un bon mélange, déplacer le tas deux ou trois fois. Le mélange doit être de couleur homogène.
• Creuser le tas en cratère et verser 2 / 3 de l’eau prévue.
• Faire tomber peu à peu les bords du cratère dans l’eau pour humidifier le mélange.
• Mélanger le tas afin de répartir l’eau. Pour homogénéiser le mélange, le déplacer deux ou trois fois comme pour le mélange à sec.
• Couper le dessus du tas de mortier avec la pelle. S’il ne se forme pas de «boudins», ajouter un peu d’eau et mélanger à nouveau.
• Le mortier est correctement humidifié lorsque, quand on passe le plat de la pelle dessus, il se lisse et l’eau remonte en surface.
Grande quantité
• Verser dans la bétonnière en mouvement les 2 / 3 de l’eau nécessaire.
• Ajouter le gravier (pour le béton), le sable puis le ciment.
• Ajouter le reste de l’eau.
• Laisser tourner 3 à 4 minutes.

Newsletter pour faire le plein d'idées déco, promotions, nouveautés

PRIX APPEL LOCAL
du lundi au samedi de 08h00 à 20h00


En savoir plus

En savoir plus

En savoir plus

En savoir plus
Les catalogues Castorama