Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Comment utiliser un multimètre

L’utilisation d’un multimètre

Le multimètre est un appareil qui permet de détecter la présence d’un courant électrique, et de le mesurer. Il est également utilisé pour tester si un appareil fonctionne ou non. On s’en sert essentiellement pour des tâches en lien avec l’électricité et l’électronique.

L’utilisation d’un multimètreL’utilisation d’un multimètreL’utilisation d’un multimètreL’utilisation d’un multimètre

Le multimètre numérique

Le multimètre numérique

C’est le modèle le plus utilisé.

Les mesures prises s’affichent sur un écran digital.

Son générateur lui permet de fonctionner aussi bien en tant qu’Ohmmètre (permet de mesurer la résistance électrique d’un composant) et Ampèremètre (mesure l’intensité d’un courant dans un circuit électrique), qu’en convertisseur courant-tension et en Voltmètre numérique.

Le multimètre analogique

Le multimètre analogique

Il est principalement utilisé pour tester du matériel hi-fi.

L’indication des mesures prises se fait au moyen d’une aiguille.

Il comprend un convertisseur tension-courant ainsi qu’un Ampèremètre de type magnétoélectrique. Il peut mesurer le courant et la tension sans piles.


Les unités

Les unités

Pour être certain de bien utiliser le multimètre, il est impératif de savoir distinguer les différentes unités qui peuvent être mesurées par l’appareil. Ici, on parle de grandeurs.

La tension, également appelée « différence de potentiel », peut être continue ou alternative (ces termes désignent l’origine de la tension produite) . Elle s’exprime en « Volts », et est symbolisée par un V.

Si le circuit est fermé, la tension créera alors une intensité, plus connue sous le nom de « courant ». L’ordre de grandeur du courant est « l’Ampère », il est symbolisé par un A.

Enfin, le courant présente une résistance que l’on exprime en « ohms » symbolisé par Ω.

Les différents composants du multimètre

Les différents composants du multimètre

Un multimètre comprend :

Un cadran, numérique ou à aiguille, qui donne les mesures.

Un bouton de sélection, ou commutateur, qui vous permet de sélectionner la fonction et le calibre désirés.

Deux cordons de mesure, un noir et un rouge.

L’espace de rangement pour la pile ou le fusible.

Les trous, ou bornes, pour connecter les cordons de mesure au multimètre.

Les bornes

Le multimètre comporte différentes bornes :

La borne commune “COM”, également appelée « borne moins » (-)   : quelle que soit la mesure à réaliser, c’est sur elle que se connecte le fil noir.

La borne avec le symbole “V” ou (+) : on y connecte le fil rouge pour réaliser une mesure de voltage.

La borne avec le symbole « oméga » (Ω) :  on y connecte le fil rouge pour réaliser une mesure de résistance.

La borne avec le symbole “A” : on y connecte le fil rouge pour réaliser une mesure d’ampérage.

Certains multimètres possèdent des bornes supplémentaires pour mesurer les courants de haute intensité ou de haute tension.


Alors que le multimètre numérique affiche directement les mesures sur son écran digital, le multimètre analogique demande de bien savoir lire les mesures.

Mesurer une tension

Mesurer une tension

Pour mesurer une tension continue, positionnez le commutateur sur la position V. Si vous ne connaissez pas l’ordre de grandeur de la tension à mesurer, sélectionnez le calibre le plus élevé afin de ne le pas soumettre à une tension trop élevée et donc l’endommager. Appliquez la pointe de touche rouge sur la borne + (la plus grosse) et la pointe de touche noire sur la borne –.  L’aiguille du multimètre analogique dévie alors.

Pour contrôler le courant alternatif d’un logement, également appelé « secteur », sélectionnez le symbole V~ et le calibre 300. Le résultat de la mesure, environ 220 V, est lu sur l’échelle 30 et en multipliant les valeurs par 10.

Mesurer la continuité d’un circuit

Mesurer la continuité d’un circuit

Pour ce faire, il faudra alors sélectionner la position « ohmmètre » (ohms). Si vous réalisez ces mesures sur un appareil électroménager ou bien sur une lampe (placez l’interrupteur en position « marche »).

Appliquez les pointes de touche sur les fiches de la prise mâle. Si l’aiguille indique l’infini, cela signifie que la résistance ou le fil sont interrompus. Dans le cas contraire, l’aiguille annonce une valeur.  Sélectionnez le cali­­bre qui convient x 1 ; x 10 ; x 100 ; x 1 000 jusqu’à ce que l’aiguille se fixe sur une amplitude lisible.

La bonne info

Il est impératif de tarer le multimètre analogique avant de réaliser une mesure en ohmmètre. Pour cela, mettez tout d’abord en contact les pointes de touches. Tournez ensuite le bouton de tarage jusqu’à ce que l’aiguille vienne s’ajuster sur le zéro. Si cela ne fonctionne pas, changez la pile du multimètre.

Si vous ne connaissez pas l’ordre de grandeur d’une tension, débutez par un calibre élevé. Diminuez-le au fur et à mesure jusqu’à ce que l’aiguille se situe dans les deux premiers tiers du cadran du multimètre.

Mesurer une intensité

Mesurer une intensité

Ce type de mesure, exprimée en Ampères, se révèle plus complexe et se pratique moins fréquemment. Elle requiert en effet d‘ouvrir le circuit dans lequel il faut alors intercaler le multimètre entre la source et le récepteur (moteur ou résistance par exemple).