Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Choisir un tuyau d'arrosage

Le choix d’un tuyau d’arrosage​

L’arrosage du jardin peut sembler tout simple : raccorder son tuyau au robinet, allumer l’eau, viser… et le tour est joué. Pourtant, le choix d’un bon tuyau dépendra de nombreux facteurs : surface du terrain, conditions climatiques, type et fréquence d’utilisation, budget… ​

​Voici donc un petit guide pour vous aider à choisir le tuyau parfait !​

Le choix d’un tuyau d’arrosage​Le choix d’un tuyau d’arrosage​Le choix d’un tuyau d’arrosage​Le choix d’un tuyau d’arrosage​

Dimensions et compositions​

Les dimensions 

Mieux vaut avoir trop que pas assez ! Il est donc tentant, dans le doute, d’opter pour un long tuyau d’arrosage.​

Pourtant, ces derniers possèdent de multiples désavantages : poids conséquent, risque de torsion ou d’emmêlage (et donc d’endommagement !), prix élevé etc… ​

Prenez donc bien le temps de mesurer votre jardin et de choisir la longueur adaptée.​

Les dimensions Les dimensions Les dimensions Les dimensions 

Quant au diamètre, il dépendra de deux facteurs : la surface de votre terrain et la pression en sortie de votre robinet :​

- Les tuyaux de 15 mm supportent une pression jusqu’à 5 bar. Ils sont idéaux pour les balcons, ainsi que pour les massifs de fleurs de petits jardins ou terrasses.​

- Au-delà de 5 bar, optez pour un tuyau plus fin, de 12.5 ou 13 mm.​

tuyaux longstuyaux longstuyaux longstuyaux longs

- Si vous possédez un grand terrain, choisissez des tuyaux longs (ou des raccordements) de 19 mm, qui vous assurerons un meilleur débit. Il vous faudra cependant une pression de 2 bar maximum en sortie de robinet.​

La composition ​

La plupart des tuyaux modernes sont dit « multicouches », et possèdent, comme leur nom l’indique, plusieurs couches de matière dont le nombre déterminera leur résistance :​

 

- 3 couches : il s’agit de tuyaux premiers prix, souvent de qualité moyenne, utiles pour arroser un petit balcon, ou dans le cadre d’un usage épisodique. Ils sont garantis 1 an.​

- 4 couches : les plus courants. Souples, résistants aux torsions … ce sont les accessoires idéaux pour la plupart des terrasses et jardins. Ils sont garantis de 10 à 15 ans.​

- Plus de 4 couches : Plus chers, haut de gamme, d’usage très confortable, ultra-résistants tant aux manipulations qu’aux écarts de température… on les privilégiera pour les surfaces accidentées ou les grands terrains. Ils sont garantis jusqu’à 30 ans.​

TuyauxTuyauxTuyauxTuyaux

Il existe également différents types de tuyaux, adaptés à des usages plus ou moins spécifiques :​

 

- Les tuyaux tricotés sont les plus courants et versatiles. Multicouches, ils sont renforcés par un élément interne en polyester tricotté, qui leur évite de se tordre, et renforce donc leur solidité.​

tuyaux guipéstuyaux guipéstuyaux guipéstuyaux guipés

- Les tuyaux guipés sont idéaux pour les robinets délivrant une forte pression d’eau. Ils ne possèdent que trois couches, mais leur partie centrale en PVC est entourée d’un treillis de fils métallique, ce qui les rend résistants mais peu souples.​

arrosage doux et homogènearrosage doux et homogènearrosage doux et homogènearrosage doux et homogène

- Pour un arrosage doux et homogène des pelouses ou des cultures, pensez aux tuyaux arroseurs, au jet imitant la pluie, ou aux tuyaux microporeux (ou microperforés) qu’il suffit de laisser en place et dont les pores laissent passer l’eau en continu.​

tuyaux extensiblestuyaux extensiblestuyaux extensiblestuyaux extensibles

- Les tuyaux extensibles sont de petite taille, mais s’allongent sous l’effet de la pression de l’eau. Idéaux pour les petits espaces, ils sont souples et légers, mais ne résisteront pas à un usage intense. ​

tuyaux goutteurstuyaux goutteurstuyaux goutteurstuyaux goutteurs

- Les tuyaux goutteurs (ou tuyaux goutte à goutte), quant à eux, sont, comme les microporeux, des tuyaux d’irrigation, mais leur rigidité les réserve à l’arrosage des cultures permanentes, tels que les massifs. Ils possèdent une grande adaptabilité, grâce à leurs multiples raccords (attention, lorsque vous réalisez ces derniers, à choisir des raccords de même diamètre que votre tuyau !)​ D’une manière générale, préférez les tuyaux bien opaques : ils éviteront la formation de mousses et de moisissures à l’intérieur.​

En résumé :

L’enrouleur

Vous avez acquis votre tuyau idéal ? Il s’agit maintenant d’en prendre soin. Ne le laissez pas traîner en tas dans le garage (ou, pire, dans le jardin lui-même, à la merci des intempéries !) : c’est le meilleur moyen de l’abîmer, ou de perdre un temps précieux à le démêler la fois suivante. Après chaque utilisation, videz-le et stockez-le dans un endroit propre, bien rangé dans un enrouleur adapté.​

Il existe deux types d’enrouleurs ou « dévidoirs » :​

 

- L’enrouleur mural est fixe, souvent automatique et muni d’une buttée permettant de sélectionner une longueur de tuyau donnée. Il constitue un gain de temps et de place pour l’arrosage régulier des jardins de taille modeste, notamment à la saison chaude.​

L’enrouleurL’enrouleurL’enrouleurL’enrouleur
dévideur mobiledévideur mobiledévideur mobiledévideur mobile

- Le dévideur mobile, lui, doit être déplacé avant, et rangé après, chaque usage. Cependant, il s’adapte mieux aux aléas du terrain. Pour un meilleur confort d’utilisation, choisissez-le muni d’une poignée de transport. Certains sont dotés d’un châssis en métal ou en plastique, qui limite l’accès au tuyau mais le protège plus efficacement des poussières, des rayons du soleil et des variations de température.​

tuyautuyautuyautuyau

Si votre tuyau n’est pas trop long, pensez aux dévidoirs portables : petits, compacts, ils se rangent facilement !​