Forte affluence Drive 2h : nous vous recommandons fortement de prendre RDV pour le retrait de votre commande
(à effectuer après la confirmation de commande à réception d'un SMS ou Email).

Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Choisir un rangement mural

Le choix des étagères murales, tablettes et cubes

Pratique et esthétique, le rangement mural sait organiser toutes les pièces de la maison et optimiser la moindre superficie. Étagères, tablettes, caissons, cubes… la diversité de formes et de matériaux fait du rangement mural un atout aussi malin que déco pour rationaliser l’espace et habiller vos murs. Découvrez tous nos conseils pour sélectionner les rangements muraux adaptés à vos besoins et à votre logement.

Choisir un rangement mural

Les différents types de rangements muraux

La tablette murale

Elle ressemble à une planche plus ou moins longue et large, fixée sur un mur. Elle offre un espace de rangement utilisé en général pour mettre en valeur des objets décoratifs.

Moins encombrante qu’une étagère à plusieurs niveaux, la tablette murale trouve sa place un peu partout pour ponctuer l’espace, élargir visuellement un mur étroit ou réduire la hauteur d’un mur au plafond très haut. Souvent munie d’un système de fixation invisible, elle se fait aérienne sur tous les murs.

Droite, d’angle ou tiroir, carrée, rectangulaire ou triangulaire, la tablette murale ne perd jamais son sens pratique. Certaines d’entre elles forment d’ailleurs une véritable gouttière pour caler tous vos objets préférés.

Les différents types de rangements muraux

Le cube

Idéal pour mettre en valeur vos objets déco ou caser tous vos petits effets personnels, le cube se fait présentoir ou vide-poche selon vos envies.

De plus ou moins grande taille, il propose un effet 3D et accueille des objets aux formats très divers : bibelots, livres et même gros dossiers.

Pour une décoration originale dans le salon, la chambre ou même la cuisine et la salle de bains, vous pouvez associer des couleurs et formats différents.

Les différents types de rangements muraux

L’étagère murale

Conçue sur un ou plusieurs niveaux, l’étagère modulable permet de réaliser un ensemble d’étagères à partir de modules de différentes tailles et formes. Vous combinez, accolez ou superposez différents rayons, caissons et tiroirs pour créer votre meuble mural sur-mesure. La liberté d’ordonnancement n’a quasiment pas de limites, vous permettant d’aménager le moindre espace en rangement avec praticité et style.

Les concepts de rangement

  • Oppen

Vous pouvez combiner les étagères, placards, modules et accessoires comme vous le souhaitez en les fixant sur des rails au mur. Vous créez ainsi des meubles personnalisés et spécialement adaptés à vos besoins en rangement.

  • Mixxit

Ces casiers à habiller de tablettes, tiroirs et boîtes de rangement peuvent se fixer au mur et constituer une véritable solution de rangement, modulable et déco.


Les rangements muraux, originellement en bois, se déclinent en verre ainsi que dans de nombreux matériaux dérivés du bois : le MDF, le contreplaqué et le PPSM . Chaque matériau a ses avantages et confère un style particulier à votre intérieur.

Choisir un rangement mural
Les matériaux pour étagère, tablette et cube mural

Le bois

C’est le matériau traditionnel pour réaliser des rangements muraux. Brut, verni, peint ou patiné, le bois propose des essences très variées : pin et sapin sans nœuds pour un aspect épuré, palissandre, chêne ou hêtre pour un style authentique, acajou, teck ou manguier pour un effet plus exotique.

Les matériaux pour étagère, tablette et cube mural

Le MDF (Medium Density Fiberboard)

Les panneaux en fibre de bois moyenne densité sont constitués de très fines particules de bois amalgamées à une résine synthétique et pressées à chaud. Très résistants à la flexion, leur surface lisse peut être peinte, laquée, lasurée ou vernie.

Les tablettes et étagères en MDF sont disponibles en version brute à peindre soi-même ou déjà colorées.

Les matériaux pour étagère, tablette et cube mural

Le contreplaqué

C’est un panneau constitué de minces feuilles de bois collées les unes sur les autres. Ses chants sont suffisamment lisses pour ne pas nécessiter un placage supplémentaire.

Si sa résistance à la flexion est faible et qu’il ne peut supporter de lourdes charges, son point de rupture reste néanmoins élevé pour un matériau aussi léger.

Les matériaux pour étagère, tablette et cube mural

Le PPSM (Panneau de Particules Surfacé Mélaminé)

Ce matériau très économique est constitué de copeaux de bois agglomérés sous pression dans une résine. Il se coupe et se fixe facilement mais ne peut supporter des charges importantes.

Résolument décoratif, le PPSM est disponible avec des finitions laquées, brillantes ou imitation bois qui résistent bien aux rayures et se nettoient facilement.

Les matériaux pour étagère, tablette et cube mural

Le verre trempé

Très élégant, le verre trempé se décline en différents styles : verre transparent, verre laqué, verre sablé... Il s’invite particulièrement dans les salles de bains ou les intérieurs modernes.

Très résistant aux rayures, le verre détient cependant une capacité de charge limitée.

La bonne info

Si vous souhaitez une déco industrielle, il existe également des tablettes et cubes en métal.


Pour que votre rangement mural soit utile mais également esthétique, il est important de définir sa juste place afin qu’il s’intègre parfaitement à votre intérieur.

Positionner les éléments de rangement sur le mur

Concevoir un rangement mural
  • Gagner de précieux m2

Exploitez les moindres recoins de vos pièces, utilisez toute la hauteur de vos murs en superposant les tablettes ou en choisissant des étagères modulables pour tout ranger. Pensez également à placer des tablettes en partie haute, à quelques centimètres des plafonds, pour aménager des rangements pratiques et discrets.

Concevoir un rangement mural
  • Assurer la libre circulation

Vérifiez que l’emplacement choisi ne bloque pas le passage ou l’ouverture des portes, fenêtres et placards. Dans un lieu de passage ou au-dessus d’un siège, placez les étagères à bonne hauteur afin d’éviter de vous cogner. D’autre part, prêtez bien attention aux risques éventuels pour les enfants, que ce soit dans leur chambre ou dans les autres pièces de la maison.

Concevoir un rangement mural
  • Habiller les murs avec style

Donnez-leur du relief sans les alourdir de meubles de rangement en posant quelques tablettes décoratives ou des rayonnages pour exposer vos livres.

Pour mettre l’accent sur votre rangement mural, pensez à peindre le mur support dans une couleur différente du reste de la pièce.

Concevoir un rangement mural
  • Adapter le matériau à la pièce

Dans le salon, tous les matériaux peuvent être utilisés selon l’effet déco attendu. On privilégie en général des matériaux légers pour exposer de petits objets décoratifs. Pour des rangements muraux plus conséquents, le bois ou le MDF (Medium Density Fiberboard) peuvent s’avérer un choix judicieux.

Dans la cuisine, misez sur des matériaux faciles à nettoyer comme le MDF ou le verre.

Dans la salle de bains, vérifiez les qualités d’imperméabilité du rangement mural. Par exemple, le verre y trouve mieux sa place que le bois, sauf si ce dernier est spécialement traité pour un usage dans une pièce humide.

Dans la chambre des enfants, choisissez des matériaux solides et assurez-vous que vos rangements muraux soient parfaitement fixés et sécurisés.

Concevoir un rangement mural

Dans l’entrée, une tablette avec tiroir intégré est parfaite pour poser vos petits objets dès que vous passez la porte du logement.

Vous pouvez même installer un portemanteau mural ou des patères pour déposer vestes, sacs et manteaux.

Définir l’emplacement des objets et les dimensions des rangements

Un rangement mural doit être pensé selon son usage. Allez-vous régulièrement utiliser les objets que vous y rangerez ou souhaitez-vous les exposer de manière esthétique ? On peut identifier 2 zones de rangement.

  • La zone active

Elle permet de poser tous les objets dont vous avez souvent l’usage.

  • La zone passive

Située en hauteur, elle est plus difficile d’accès. Elle sera donc réservée à des objets dont vous n’avez que peu l’utilité ou à la décoration que vous souhaitez bien mettre en évidence.

Concevoir un rangement mural

Si vous envisagez de créer une étagère murale modulable ou si vous souhaitez simplement poser plusieurs tablettes les unes au-dessus des autres, ajustez l’espace entre chaque tablette en fonction des objets que vous comptez y ranger.

Prévoir un espace de 30 cm de haut entre chaque élément vous permettra de poser la plupart des objets usuels.

Important

En matière de rangement mural modulable, ne prévoyez pas d’écart supérieur à 80 cm entre 2 éléments fixés par des consoles ou tasseaux. Dans le cas contraire, ajoutez des renforts supplémentaires.

N’hésitez pas à mesurer vos objets afin d’adapter les dimensions des tablettes en fonction de ce que vous souhaitez ranger ou exposer.

Ajustez la longueur à vos besoins. Plus la tablette murale est longue, plus il est important de multiplier les points d’ancrage au mur.

Pour la profondeur, comptez 15 cm pour ranger des livres de poche ou de petits objets déco, 30 cm pour des livres grand format, un peu plus de 40 cm pour des boîtes de rangement et jusqu’à 60 cm pour du linge.

Concevoir un rangement mural

Estimer le poids des objets à ranger

Pour choisir le rangement mural idéal et le type de fixation adéquat, vous devez avoir une idée précise de ce que vous poserez dessus. Vous pourrez ainsi opter pour un élément de rangement dont la résistance est adaptée à l’usage que vous en ferez.

En fonction du type de fixation choisi, vous pouvez vous permettre une charge variable : les fixations invisibles supportent un poids modéré, les équerres offrent la possibilité de mettre des objets un peu plus lourds et les supports et raccords sont la solution pour une charge plus importante.

La bonne info

Sur les différents produits, vous trouverez des indications de charge maximale supportée, estimée dans le cas où la charge est uniformément répartie. Avant de choisir votre rangement mural, pesez les objets et les livres qui y sont destinés : le poids cumulé d’objets de petite taille peut être surprenant.


Le choix des fixations de vos étagères murales dépend de la nature du mur support, du poids qu’elles supporteront et de l’esthétique que vous souhaitez donner à l’ensemble. Dans le cas d’un rangement mural formé de nombreux éléments, pensez aux crémaillères, bien pratiques pour moduler l’espace.

Les fixations invisibles

Pour fixer vos tablettes murales de façon esthétique et discrète, vous pouvez les insérer dans des tiges horizontales fixées au mur sur des plaques métalliques (platines). De nombreux modèles de tablettes sont pourvus de 2 trous dans leur épaisseur afin d’y glisser ces tiges de fixation vissées et chevillées au mur.

Les fixations pour rangement mural

Les équerres

Basique ou travaillée, c’est l’élément indispensable pour fixer des tablettes qui doivent supporter un poids important. En métal ou bois, l’équerre est un élément de fixation qui participe à la décoration de votre intérieur. Baroque, moderne ou épurée, de couleur neutre ou vive, l’équerre souligne le style que vous souhaitez donner à votre rangement mural.

Pour la fixation, vous avez le choix entre une pose suspendue, les équerres étant placées au-dessus de la tablette, et une pose classique où les équerres se situent sous la tablette afin de la soutenir.

Les fixations pour rangement mural
Les fixations pour rangement mural

Pour plus de discrétion, il existe également des modèles spécifiques : les équerres crocodile appelées aussi équerres express.

Ce sont de simples supports fendus, sur lesquels reposent des tablettes légères de petite épaisseur. Cependant, ces équerres qui se fixent très rapidement supportent une charge plus limitée.

Les supports et raccords

Ce type de fixation peut supporter des charges allant jusqu’à 20 kg uniformément répartis.

Les tablettes s’insèrent dans les supports qui se placent aux extrémités et se vissent au mur. En fonction de la longueur de la tablette, il est conseillé de poser des raccords en complément des supports. En effet, les raccords permettent de mieux répartir le poids et de renforcer la fixation au mur.

Les fixations pour rangement mural
Les fixations pour rangement mural

Les crémaillères

Si vous souhaitez superposer plusieurs tablettes, optez pour les crémaillères. Ces rails métalliques à visser ou encastrer dans le mur permettent un réglage aisé de l’espacement des tablettes et une meilleure répartition de la charge sur le mur.

Vous pouvez installer facilement des étagères murales du sol au plafond ou dans les niches d’un mur. Très pratiques, les crémaillères vous permettent de moduler la place des étagères comme bon vous semble ou d’en ajouter à tout moment : les tablettes reposent sur des petites consoles ou des taquets insérés dans les encoches des crémaillères.

Choisir les chevilles et vis de fixation

Les chevilles et vis de fixation des rangements muraux dépendent de 2 critères.

  • La maçonnerie du mur où vous souhaitez les installer

Les chevilles et vis à utiliser doivent être adaptés à la nature du mur de pose : mur plein ou cloison creuse de distribution. Si vous posez vos étagères dans une salle de bains, vérifiez que les fixations sont adaptées aux pièces humides.

  • Le poids maximum supporté par le rangement choisi

Que le rangement soit fixé grâce à des fixations invisibles, des consoles ou des crémaillères, les chevilles et vis doivent convenir à la charge prévue.

Pour toutes vos questions, nos experts en magasin sont à votre disposition afin de vous accompagner dans vos projets.