.

ALERTE BON PLAN ! 15€ offerts tous les 100€ d'achats en carte cadeau*        > En savoir plus

Choisir des chevilles

Choisir des chevilles

Tous les objets ou presque ont besoin de chevilles pour être fixés aux murs ou aux plafonds. 

Dans ce guide, vous trouverez comment reconnaître les principaux types de chevilles, connaître leur utilisation et choisir la cheville la plus adaptée à votre support et votre matériau. Afin de disposer d’une installation aux normes et sécurisée, il est essentiel de bien choisir sa cheville pour fixer vos objets. Pour acheter les chevilles sur les bons critères (longueur, diamètre, matière du support, prix, poids), il est important de bien connaître les différentes chevilles.

Enfin, nous vous expliquerons comment poser ou retirer des chevilles en fonction de leurs spécificités. Tableau, luminaire, décoration, en fonction des supports et des matériaux, nous vous aidons à choisir vos chevilles en fonction de vos besoins. 
 

 

image intro

Cheville à expansion Molly®, à frapper ou scellement chimique ?

Les chevilles sont indispensables quand le vissage ne peut être réalisé directement sur le support. Cheville Molly® ou à expansion, chevilles à frapper, à bascule, à visser, chimique… Parmi cette grande variété, choisissez les chevilles adaptées à la fixation envisagée.
 

Les différents types de chevilles
 

Les chevilles permettent de fixer des vis dans des murs afin de suspendre solidement des objets. Il existe différents types de chevilles, à choisir en fonction du support (matériau plein ou creux) et de la charge à supporter.
 
En ce qui concerne les chevilles, il existe une multitude de modèles et donc, de possibilités. Toutefois, deux types de chevilles permettent de fixer un grand nombre d’objets du quotidien (étagère, cadre, miroir, porte-manteau, rideaux, etc.). En effet, la cheville Moly, aussi appelé cheville à expansion métallique permet de fixer la quasi-entièreté des objets sur un mur ou un support en placo. 

Pour les autres supports, la cheville à déformation (ou Nylon), constitue une véritable alternative pour fixer vos objets. 
 

Les chevilles universelles ou crampon

Les chevilles universelles ou crampon
 

Cette fixation a de nombreux usages sur supports creux et pleins mais convient surtout pour les charges légères.

Lorsque la vis est insérée dans le mur, la cheville s’ouvre et se cramponne au matériau plein ou se bloque dans les matériaux creux.

Les chevilles à expansion plastique

Les chevilles à expansion plastique
 

En plastique, ces chevilles multi-supports s’adaptent aux murs pleins ou creux (plâtre, placo, brique, etc.) et sont à coupler avec des vis universelles. 

Elles nécessitent un pré-perçage du support et leur ancrage se fait par expansion, c’est-à-dire par augmentation de leur volume au vissage.
 

Les chevilles à expansion métallique

Les chevilles à expansion métallique
 

Couramment appelées chevilles Molly®, ces chevilles en métal sont spécialement conçues pour les plaques de plâtre, cloisons alvéolaires et briques creuses. 

Elles s’installent avec leur vis après un perçage préalable du support.

Vous devez utiliser une pince à expansion pour tirer sur la vis et provoquer l’ouverture de la cheville. La vis est alors bloquée dans la paroi.

Les chevilles à frapper

Les chevilles à frapper
 

Elles servent aussi bien sur les supports pleins que sur les supports creux et plus particulièrement pour fixer des tasseaux.

Après pré-perçage, leur structure fendue s’ouvre et se bloque dans le matériau lorsque vous enfoncez la vis dedans à l’aide du marteau.

Les chevilles à visser autoperceuse ou autoforeuse

Les chevilles à visser autoperceuse ou autoforeuse
 

Munies d’un pas de vis et d’une pointe très affutée, ces chevilles ne nécessitent pas de perçage préalable.

Elles se mettent facilement en place par vissage dans un support creux et tendre comme des plaques de plâtre.
Seul bémol, elles sont destinées uniquement à des charges légères.

> Découvrez toutes les chevilles autoforeuses
 

Les chevilles à déformation ou Nylon

Les chevilles à déformation ou Nylon
 

Également appelées chevilles à verrouillage de forme, elles s’utilisent sur murs pleins et creux et nécessitent un perçage préalable.

Le vissage entraîne la rétractation du corps de la cheville pour former un bourrelet qui bloque la vis dans le mur.

Les chevilles à bascule

Les chevilles à bascule
 

Munies d’ailettes à ressort et terminées par une extrémité en crochet, ces chevilles métalliques pour matériaux creux servent à suspendre des éléments au plafond (lustres, suspensions…).

Après un perçage préalable, ces chevilles se mettent en place en maintenant leurs ailettes pour leur permettre de passer dans le trou. Le relâchement de la cheville entraîne son blocage dans le plafond grâce au déploiement des ailettes.
 

Le scellement chimique

Ce sont les fixations les plus aptes à supporter de très lourdes charges, aussi bien sur des supports pleins que sur des supports creux.

Le scellement chimique

On parle de cheville chimique car la vis est fixée par scellement dans une résine durcissante injectée tout autour, que ce soit directement dans un mur plein ou, s’il s’agit d’un support creux, dans un tamis (cheville percée qui augmente l’adhérence de la résine).

Quelle cheville pour quel matériau


Support plein ou creux, choisissez une cheville adaptée à la nature du mur ou du plafond : plaque de plâtre ou placo®, parpaing, brique, pierre, béton, béton cellulaire, carreau de plâtre, panneaux alvéolaires.
 
Si vous ne connaissez pas la nature de votre mur, vous pouvez délicatement taper sa surface et déterminer au son s’il est creux ou plein. Vous pouvez aussi percer un trou peu visible et analyser la poussière pour connaître le matériau de votre mur.

Chevilles pour les matériaux pleins
  • Le béton : Il est composé de granulats, de sable et de ciment. Sans le granulat, on appellera ce support un mortier.
     
  • La brique pleine : Très souvent de couleur rouge, elle est également connue sous le nom de Clincker. Elle est souvent mélangée avec du mortier.
     
  • Le parpaing plein : Ce bloc de béton allégé ne présente aucun vide.
     
  • La pierre : Sa densité et sa dureté en font des spécificités bien singulières de sa composition.  

Pour les matériaux pleins, tels que le carreau de plâtre, le parpaing plein, la brique pleine, la pierre, le béton ou encore le béton cellulaire, on privilégiera plusieurs types de chevilles. 

En fonction des travaux de bricolage et du type d’objet à fixer, il est recommandé d’utiliser la cheville crampon, la cheville à expansion plastique, la cheville à frapper, la cheville à déformation ou encore le scellement chimique.

A contrario, les chevilles Molly, à visser ou à bascule sont à éviter pour les matériaux pleins.  

Chevilles pour les matériaux pleins
Chevilles pour les matériaux creux

Avant toute chose, on distingue principalement 6 matériaux creux : 
 

  • La brique creuse : Souvent de couleur rouge, ses parois sont fines et sa structure est alvéolée.
     
  • La brique creuse plâtrière : Elle présente les mêmes caractéristiques que la brique creuse tout en étant un peu plus fine.
  • Le parpaing creux :  C’est le matériau le plus commun des supports creux. S’il existe différentes épaisseurs, ses parois sont toujours minces.
     
  • La plaque de plâtre alvéolaire : Ce support en plâtre est constitué de deux plaques de plâtre standards. Ces deux parties sont séparées par une structure alvéolaire.
  • La plaque de plâtre isolée :  Cette plaque de plâtre comporte la spécificité d’être associée à un matériau isolant comme la laine de verre, la laine de roche ou le polystyrène.
     
  • La plaque de plâtre simple, plus communément appelé Placo : Réputé sous le nom de BA13, le placo est composé de plâtre et de carton d’une épaisseur de 13 mm et aux bords amincis.

Pour ce qui est des matériaux creux, le choix est plus complexe. En fonction des supports, des murs et des matériaux, le choix de la cheville évolue. 
 
En effet, pour les plaque de plâtre, il est plutôt recommandé d’utiliser les chevilles à crampon, Molly, à visser, à déformation (Nylon) ou à bascule. 
 
Pour le parpaing creux, les chevilles à crampon, à expansion, à frapper, à visser, Nylon et à bascule sont préférables. 
 
Pour la brique creuse, il est possible d’utiliser tous les types de chevilles. Ce qui offre un véritable avantage et une facilité de fixation accrue. 
 
Enfin, pour ce qui est du panneau alvéolaire, on utilisera surtout les chevilles à crampon, Molly, à visser, Nylon et à bascule.   
 

tableau comapratif

Quelle taille de cheville choisir ?


Le diamètre de la cheville
 

Une fois que vous avez défini le type de cheville à utiliser pour vos travaux de bricolage, il est temps de sélectionner le diamètre de votre cheville en fonction de la charge qu’elle doit supporter. 
 
Pour une charge inférieure à 20 kg, tous les diamètres de chevilles sont utilisables. Plus la charge à supporter augmente, plus le diamètre de la cheville augmente.

Lorsque le poids de votre objet à fixer se situer entre 20 et 25 kg, les chevilles de diamètre compris entre 3 et 5,5 mm sont à bannir. Lorsque vous objets à fixer pèsent entre 25 et 50 kg, il est alors fortement recommandé d’utiliser des diamètres de chevilles supérieurs à 8 mm. Enfin, pour les charges à supporter de plus de 50 kg, il faut absolument fixer vos objets avec des chevilles d’un diamètre supérieur à 10 mm.  
 

 

tableau comparatif

Selon le diamètre de votre cheville, choisissez le diamètre et la longueur de votre vis. Au minimum, la vis doit être aussi longue que la cheville mais l’idéal est que la vis soit plus longue que la cheville pour favoriser la fixation.
 
Bien évidemment, le diamètre de la vis, lui, doit toujours être légèrement inférieur à celui de la cheville. Attention toutefois à ne pas utiliser des vis aux diamètres trop petits sans quoi, la fixation devient branlante et abime vos supports. 
 
Concernant la longueur de la vis, elle est en corrélation directe avec l’épaisseur du support. Pour un diamètre similaire, il est préférable d’opter pour une longueur plus élevée lorsque le support est plus épais. Cela permet d’insérer une vis longue, ce qui permet un meilleur ancrage. 
 
Ce tableau vous indique quel diamètre de vis choisir en fonction de celui de la cheville et de sa longueur afin de réussir au mieux vos travaux de bricolage.

tableau taille chevilles
tableau vis
Important

Dans des matériaux durs, les diamètres du trou de perçage et de la cheville doivent être équivalents. Dans un matériau creux ou friable, le diamètre du trou doit être légèrement inférieur à celui de la cheville.

La longueur de la cheville
 

Plusieurs longueurs de chevilles peuvent être proposées à diamètre égal. Afin d’assurer le meilleur ancrage possible et donc la solidité de la fixation, il est conseillé de choisir la longueur la plus importante. Cependant, prenez en compte l’épaisseur du support car la cheville ne doit pas dépasser.
 

Nos astuces pour bien choisir sa cheville 

Dans la majorité des cas, il est préférable de privilégier les chevilles Molly pour le placo, à l’exception des charges légères. Attention toutefois, les chevilles à expansion métallique (Molly) de premier prix se déforment assez régulièrement. Cela est d’autant plus le cas pour les gros diamètres. N’hésitez pas à opter pour un produit avec un prix plus élevé, ce qui vous permettra d’éviter que la pince se torde sous l’effet de l’expansion et que la cheville ne s’écarte.  

Pour ce qui est des fixations d’objets lourds dans les matériaux creux, il est recommandé d’utiliser le scellement chimique. Si son prix est plus élevé, sa fixation reste meilleure, plus sécurisé et le trou dans le mur résistera plus longtemps. 

Pour un ancrage dans un matériau plein, il est également possible d’utiliser des goujons d’ancrage. Si ce ne sont pas véritablement des chevilles, ils fixent durablement vos objets lourds.

Si vous voulez faire des travaux de fixation dans le pisé, il est plus simple d’opter pour des chevilles de taille très longues et de percer 1 mm voire 2 mm de moins que le diamètre de la cheville. 

Enfin, si vous ne connaissez pas la matière de votre support, nous recommandons d’utiliser des chevilles Nylon aussi appelé des chevilles à déformation. 

bien choisir sa cheville

Quel outil pour mettre en place les chevilles ?
 

En fonction du type de cheville, choisissez l’outil adapté : perceuse, pince à expansion, marteau ou visseuse.

En fonction de la cheville, les outils à utiliser diffèrent. 
 
Si la perceuse est l’outil le plus adapté dans la majorité des cas pour faire votre trou avec une cheville, il existe tout de même quelques nuances. 
 
Pour une cheville à expansion, il est impératif d’utiliser uniquement une perceuse pour percer le trou et appliquer la cheville. 
 
Pour les chevilles à expansion métallique, il est également possible d’utiliser une pince à expansion, en plus de la perceuse. 
 

Le marteau

Le marteau lui, n’est à utiliser uniquement pour les chevilles à frapper. Comme son nom l’indique, la visseuse est recommandée pour faire des trous dans des murs uniquement pour les chevilles à visser.  

tableau comparatif 3
perceuse

La majorité des chevilles nécessite un perçage préalable du support.

En fonction de la nature du mur, l’utilisation d’une perceuse ou d’une perceuse à percussion est alors nécessaire.

Les chevilles à expansion métalliques

Les chevilles à expansion métalliques, dites chevilles Molly®, nécessitent quant à elles l’utilisation d’une pince à expansion pour assurer leur blocage.
 

Quel foret utiliser en fonction de sa cheville ?

Pour une pose optimale de vos chevilles dans le mur, il est préférable d’adapter votre foret au diamètre de la cheville et au support. Un foret bien choisi vous permettra de percer un trou légèrement plus profond que la longueur de la cheville. Il sera alors plus simple d’insérer votre installation dans le trou et facilitera la déformation de la cheville. Le tout offre alors un ancrage optimal.

Les forets pour le béton 

Les forets pour le béton 

Pour le béton, vous devez, comme son nom l’indique, utiliser un foret pour béton. Ils peuvent également être utilisé pour percer des trous dans le granit, le grès ou même le plâtre.

> Découvrez tous les forêts béton
 

Les forets pour le bois

Les forets pour le bois

Les forets pour bois (également appelé mèches à bois) sont généralement conçus en acier trempé et avec une aiguille affutée. 

Il existe une grande variété de forets qui s’adapte en fonction du support s’il est en bois épais ou mince, en contreplaqué ou de l’aggloméré. 

> Découvrez tous les forêts bois
 

Les forets pour métaux

Les forets pour métaux 
 

Pour des supports comme le cuivre, le zinc, le laiton, l’aluminium, le fer ou l’acier, il est important d’utiliser un foret spécifique. Si vous utilisez un foret pour bois ou pour béton, vous risquez de le casser.

Pour s’adapter au mieux à ces supports, les forets pour métaux sont conçus à partir d’HSS (acier rapide supérieur), de cobalt, de titane ou avec du carbure de tungstène. 

> Découvrez tous les forets métaux 
 

Préparer le support avant de fixer vos travaux de bricolage

Préparer le support avant de fixer vos travaux de bricolage

Avant d’entamer vos travaux de bricolage, il est important de bien préparer le support de fixation.

Pour effectuer votre bricolage dans les meilleures conditions, il est important d’effectuer un traçage minutieux. Pour cela, vous pouvez utiliser un crayon de bois, un marqueur, un niveau ou un fil à plomb. 

Afin de garantir l’efficacité de la fixation, le vissage doit être optimal. Si le vissage est trop fort, la vis sera trop serrée et peut dégrader la cheville ou la déformer plus qu’elle ne devrait. Si le vissage n’est pas assez fort, l’ancrage de la cheville sera trop faible, ce qui fragilisera votre installation. 

Attention, les chevilles métalliques pour les fixations lourdes sont parfois exception. Il est important de bien se référer au guide d’utilisation fourni pas le vendeur. 

Pour toutes vos questions, nos experts en magasin sont à votre disposition afin de vous accompagner dans vos projets.