Le mois de juin au jardin

La saison chaude est officiellement arrivée et votre jardin est à son apogée avant de commencer à ralentir en juillet et août. Il est certain que le mois de juin demande beaucoup de travail, mais grâce à cette liste pratique vous en aurez bientôt fini avec les principales tâches et vous pourrez vous détendre et admirer le résultat de votre travail de ces derniers mois.

link_test

link_test

Conseils jardinage pour le mois de juin

Découvrez nos conseils pour l'entretien de votre jardin au mois de janvier et les outils dont vous pourriez avoir besoin.

Principal objectif du mois de juin : protéger votre jardin des chaleurs à venir.

De juin à août, alors que les températures montent, l'arrosage de votre jardin est essentiel.

Organisez-vous donc pour que cette tâche fasse partie de votre quotidien. Bordures, parterres, pots, bacs et suspensions, et même la pelouse, ont besoin d'être régulièrement arrosés. Sans cela, vos plantations risqueraient de faner et de mourir.

Pour économiser l'eau, pensez à installer un récupérateur d'eau de pluie.

Vos plantes en seront non seulement ravies mais vous ferez également un geste pour la planète.

Conseils pour les serres

Si vous avez une serre, les températures dans cette dernière par temps chaud connaîtront une forte augmentation, assurez-vous donc de bien la ventiler en ouvrant les portes et les fenêtres.

L'ajout d'ombre avant le début de l'été vous permettra d'éviter la surchauffe de votre serre, qui peut vite se transformer en véritable four.
Il existe 2 solutions pour ajouter de l'ombre dans votre serre :

- Peindre les vitres de la serre : solution peu coûteuse et facile à nettoyer à la fin de l'été.
- Des matériaux semblables à des rideaux spécialement conçus pour les serres sont aussi disponibles.


Ces derniers sont plus coûteux, mais ils ont une durée de vie de plusieurs années et vous n'aurez pas à sacrifier un week-end pour retirer la peinture à la fin de l'été.

Posez des piquets, taillez et divisez les plantes

Les plantes vivaces herbacées peuvent se développer rapidement et devenir très volumineuses, alors essayez de poser des piquets pour leur offrir du soutien et les empêcher de s'affaisser.

Cette opération est particulièrement utile si vous avez des plantes de grande taille comme les delphiniums. Certaines plantes vivaces annuelles qui ont été semées au début de l'année peuvent également avoir besoin d'être soutenues.

Attachez les plantes comme les tournesols à des tuteurs avant qu'elles ne soient trop hautes, pour les empêcher de se courber ou de casser.

Juin est la meilleure période pour commencer les boutures.
N'oubliez pas d'utiliser uniquement des tiges qui ne sont pas en fleur.
Coupez les tiges en dessous d'un nœud de feuille (où une nouvelle croissance commence à partir d'une tige existante) en laissant une bouture d'environ 10 à 15cm de long.
Trempez la base dans un traitement pour les racines avant de la mettre en pot.

Enfin, commencez à diviser vos pulmonaires officinales, primevères précoces, doronics et toute autre plante vivace ayant déjà fleuri. Cela les aidera à se renforcer et à produire beaucoup de fleurs l'année prochaine.

Une fois que vous avez sorti une motte du sol (en prenant soin de ne pas endommager les racines), placez deux fourches dos à dos dans celle-ci et séparez-la. Répétez la procédure jusqu'à obtenir plusieurs petites mottes. Jetez la partie centrale la plus ancienne et replantez les nouvelles sections.

L’entretien des roses

Ce mois-ci, occupez-vous d'aider les rosiers grimpants et les rosiers lianes à bien se développer. Attachez les nouvelles pousses au fur et à mesure de leur croissance pour vous assurer qu'elles ne pendent pas.

Si vous avez planté des rosiers grimpants dernièrement et que vous souhaitez recouvrir un mur ou une arche, assurez-vous de choisir des tiges robustes et bien placées partant de la base de la plante.

Étalez-les et attachez-les solidement sur leurs supports. Il est conseillé d'utiliser des liens plastique pour plante adaptés plutôt que de la ficelle. Celle-ci s'usera au bout de quelques années et risque de se casser soudainement sous le poids de votre plante.

Continuez à butter les pommes de terre que vous avez plantées le mois dernier.

C'est maintenant le moment de commencer à récolter les laitues, les radis, la roquette et les oignons d'hiver. Ils embelliront votre cuisine et vous permettront de faire des économies sur votre budget alimentaire.
Semez régulièrement les fruits et légumes dont vous avez besoin peu et souvent, comme la laitue.

Ce mois-ci, semez tous vos légumes ordinaires que vous récolterez en une seule fois puis qui auront besoin du reste de la saison pour arriver à maturité, comme le rutabaga, la betterave et les carottes, les choux d'automne et les choux-fleurs d'automne/hiver.

Faites pousser vos propres légumes

Cébette, pommes de terre précoces, oignons d'hiver, asperges, laitue, roquette, radis et pois devraient être prêts à être dégustés. Après la récolte, ne laissez pas le sol vide : retirez les anciennes racines et feuilles, répandez de l'engrais et faites-le pénétrer avant de semer votre prochaine récolte. Toutes les variétés de salades communes peuvent encore être semées à cette époque et n'oubliez pas d'arroser les jeunes légumes et de les sarcler régulièrement.

Faites pousser vos propres fruits

La cueillette du mois de juin ne se limite pas aux légumes : il est temps de commencer à récolter vos fraises.
Toutes celles qui ont été cultivées dans votre serre ou sous cloche doivent être prêtes à être cueillies. Attendez quelques semaines de plus pour les fraises cultivées en extérieur. Coupez les fraises avec une tige courte. Cela vous permettra de conserver les fruits plus longtemps au réfrigérateur et empêchera la formation de moisissure nuisible sur les restes de fruit laissés sur la plante. 

Vous serez également en mesure de récolter la rhubarbe, les groseilles et les groseilles à maquereau. Continuez à ramasser les bâtons de rhubarbe mais ne les arrachez pas tous à la fois, car cela encouragera la plante à en produire d'autres.
Assurez-vous de protéger tous les fruits qui ne sont pas encore arrivés à maturité avec un gabion ou un filet, afin d'empêcher les oiseaux d'en profiter avant vous.

Préparez déjà la fin de l’été

Personne ne veut penser au retour du froid, surtout quand l'été ne fait que commencer. Mais pour que votre jardin reste au mieux de sa forme, il y a quelques préparations à effectuer dès maintenant avant les mois froids qui arrivent.

Déterrez les bulbes de printemps comme les tulipes et les jacinthes et stockez-les dans un endroit frais et aéré.

En revanche, les jonquilles, les galanthus et les jacinthes des bois peuvent être laissés dans le sol tout au long de l'année.

Ne laissez pas de bulbes dans le sol près de plantes qui auront besoin d'être arrosées durant l'été, car ces derniers n'aiment pas l'humidité et finiront par pourrir.

La floraison des plantes à repiquer printanières comme le myosotis et les vélars (*Erysimum*) est terminée et ces plantes peuvent être arrachées. Ajoutez-les à votre composteur pour réduire les déchets.

Si vous avez hâte de profiter des couleurs de l'automne, c'est le moment de semer des plantes à repiquer de fin d'été, mais aussi hivernales et printanières, par exemple :
- Pensée
- Viola
- Primevère
- Giroflée
- Œillet de poète