.

OFFRE APPLI : 10% offerts dès 100€ d’achats* jusqu’au 27 février 2024     
En savoir plus

Comment récupérer l’eau de pluie

La récupération des eaux pluviales​

Récupérer l’eau de pluie est plus que jamais un geste indispensable, aussi bien pour préserver l’environnement que pour réaliser de précieuses économies. L’eau est une ressource qui se raréfie et dont le coût est en constante augmentation. Or, certains usages comme l’arrosage du jardin ou du potager, le lavage des sols ou encore le lavage de la voiture ne nécessitent pas l’utilisation d’eau de haute qualité telle que l'eau potable. ​

Dans ces cas précis, il est alors conseillé d’utiliser les eaux pluviales. Alors que l'eau de pluie arrose naturellement les plantes en extérieur pendant une averse, il est aussi possible de récupérer les eaux pluviales pour des usages ultérieurs. Voici quelques astuces qui vous permettront de procéder à la récupération de l’eau de pluie, que vous habitiez en maison ou en appartement.​

Eau de pluieEau de pluieEau de pluieEau de pluie

Tout savoir sur la récupération de l’eau de pluie​

Les récupérateurs d’eau de pluie

La première solution qui vient à l’esprit lorsqu’on parle de récupérer l’eau de pluie est de procéder à l'installation d'un récupérateur d’eau de pluie qui va récupérer l'eau de pluie qui s'écoule du toit. Aérien ou enterré, le récupérateur d’eau de pluie se révèle très pratique si vous possédez un jardin. ​

Les cuves des récupérateurs d’eau pluviale peuvent contenir de moins de 300 litres à plus de 1000 litres d’eau selon les modèles. A vous de choisir le volume de cuve qui vous convient en fonction de votre projet et de vos usages.​

Le récupérateur d’eau de pluie aérien
  • Le récupérateur d’eau de pluie aérien

Simple à installer, le récupérateur d’eau de pluie aérien, aussi appelé récupérateur d’eau mural doit être installé à proximité d’un tuyau de gouttière descendant. ​

Cet emplacement sous le tuyau d'eau pluviale va permettre à la cuve en plastique du récupérateur d’eau de pluie de récupérer un certain volume d’eau de pluie qui va s’écouler de la toiture par la gouttière. ​

L’eau du toit se récupère ensuite depuis le récupérateur d’eau de pluie dans un seau ou un arrosoir grâce à un robinet situé sur la partie basse de la cuve. ​

Un filtre situé dans la gouttière ou avant l'entrée de la cuve du récupérateur d'eau va empêcher aux feuilles mortes et autres saletés de se retrouver dans l'eau récoltée.​

Il est même possible de relier les cuves de deux récupérateurs d’eau de pluie entre eux, ce qui peut être intéressant si vous avez un grand jardin ou potager, ou que vous vivez dans une région pluvieuse afin de récolter un volume d'eau de pluie plus conséquent.​

décoration extérieure de la maison

On trouve des récupérateurs d’eau aériens de 100 litres à 1500 litres de contenance selon l’utilisation que vous souhaitez en faire.​

Côté esthétique, on trouve majoritairement des coloris comme le vert, le beige et l’anthracite. Toutefois, il est possible de trouver d’autres couleurs comme imitation bois, terracotta voir même transparent. ​

Les récupérateurs d’eau à l’aspect de revêtement mural ont fait leur apparition pour se fondre plus rapidement dans le jardin.​

Certains récupérateurs d'eau pluviale prennent la forme de jarre ou de fût, mais la plupart prennent une forme rectangulaire.​

Ils s’intègrent ainsi avec de plus de style et de discrétion dans la décoration extérieure de la maison.​

Le récupérateur d’eau de pluie enterré​
  • Le récupérateur d’eau de pluie enterré​

L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie enterré requiert des travaux plus importants que pour la mise en place d’un récupérateur d’eau de pluie aérien. ​

Le prix de ce type de récupérateur d'eau pluviale est aussi plus élevé. Ce système de cuves en plastique va en effet venir prendre place sous le sol, dans le jardin, sous la forme d'une ou plusieurs cuves. ​

Equipé d’une pompe immergée, le récupérateur d’eau de pluie enterré va se révéler très utile pour des usages tels que l’arrosage du jardin ou du potager, ou bien l'alimentation des équipements internes de la maison comme les toilettes ou le lave-linge. ​

Ce système est aussi alimenté par les gouttières d'eau pluviale de la maison et récupère donc l'eau qui s'écoule de la toiture. Un filtre situé au niveau de la gouttière ou avant la cuve va bloquer les feuilles mortes et salissures diverses.​

  • L’entretien des récupérateurs d’eau​

Les récupérateurs d’eau de pluie nécessitent un entretien régulier, même si les eaux pluviales qu’ils récoltent n’est pas potable et donc non destinée à la consommation humaine. ​

Ainsi, tous les 6 mois, pensez à vérifier la propreté des équipements de votre système ainsi que l'absence de connexion entre le réseau destiné d'eau potable et le réseau de distribution d'eau de pluie pour que les deux types d'eau ne soient pas confonds et que l'eau pluviale ne soit pas bue par inadvertance.​

Une fois par an, vous devrez procéder au nettoyage des filtres, procéder à la vidange du système ainsi qu’au nettoyage et à la désinfection de la cuve de stockage. Vous devrez aussi vérifier (ou faire vérifier par un professionnel) les vannes ainsi que les robinets de soutirage.

Entretien récupérateur d'eau de pluieEntretien récupérateur d'eau de pluieEntretien récupérateur d'eau de pluieEntretien récupérateur d'eau de pluie

Les astuces pour récupérer l’eau de pluie​

Vous pourrez également utiliser quelques astuces simples et rapides à mettre en œuvre qui vous permettront de récupérer de précieux litres d’eau de pluie. Ces solutions vont aussi vous permettre de récupérer l’eau de pluie avec un investissement à bas prix.​

Récupérer l’eau de pluie avec des jardinières​
  • Récupérer l’eau de pluie avec des jardinières​

L'installation de ce système de récupération de l’eau de pluie est idéal si vous vivez en appartement, sans jardin. ​

Pour réussir cette installation à petit prix, il vous suffit de suspendre une ou plusieurs jardinières en plastique du côté extérieur du balcon. ​

Une partie de l’eau de pluie s’accumulera alors ainsi dans les jardinières. ​

Découvrez toutes les jardinières

Deux solutions s’offrent alors à vous :​

  • soit vous conservez les litres d'eau pluviale dans les jardinières et puisez le volume d'eau de pluie dont vous avez besoin pour arroser vos plantes ou laver vos sols par exemple.​

  • soit vous reliez chaque jardinière à un jerrican de volume correspondant par exemple, à l’aide d’un tuyau, afin de conserver l’eau pluviale récupérée plus facilement pour des usages ultérieurs tels que le lavage de la voiture ou des sols.

Découvrez tous les Jerricans

Récupérer l’eau de pluie avec des seaux​
  • Récupérer l’eau de pluie avec des seaux​

Simple à mettre en œuvre et au prix peu élevé, ce système vous permettra de récupérer de l’eau pluviale notamment si vous avez un jardin de petite surface ou un balcon sans toit.​

L'installation de ce système consiste à disposer plusieurs seaux dans le jardin afin de récolter une partie de l’eau de pluie. ​

Le nombre de litres d’eau de pluie récupérée est limitée, mais ce système permet cependant d’adopter un geste écologique. ​

Vous pouvez aussi placer un seau sous le tuyau de descente d'eau pluviale de la gouttière pour récupérer un volume d'eau intéressant provenant de la toiture.​

Découvrez tous les seaux

Récupérer l’eau de pluie avec des bidons​
  • Récupérer l’eau de pluie avec des bidons​

Vous pouvez également procéder à la récupération de l’eau de pluie dans votre jardin en utilisant plusieurs tonneaux en plastique ou bien une cuve de récupérateur d’eau de pluie à large ouverture comme un fût. ​

De volume plus important, ces récipients vous permettront de récupérer un nombre de litres d’eau de pluie non négligeable. ​

Vous pouvez placer un réservoir sous le tuyau de descente d'eau pluviale de la gouttière pour récolter l'eau qui s'écoule de la toiture et en disposer d’autres à divers endroits du jardin. ​

Ce système vous permettra ensuite d'utiliser le volume d'eau de pluie ainsi récoltée avec un arrosoir ou seau, ou bien via un robinet que vous pouvez mettre en place en perçant la partie passe de chaque réservoir.​

Découvrez tous les tonneaux

Le cadre administratif et législatif autour des récupérateurs d’eau​

Certaines formalités administratives sont indispensables, notamment selon le système de récupération d'eau de pluie que vous allez installer et les usages auxquels vous destinez l'eau de pluie.​

  • La déclaration d’un récupérateur d’eau​

Si votre système de récupération d’eau a pour projet d'être accordée au réseau d'assainissement collectif, ce qui implique un rejet des eaux usées dans les égouts, une déclaration d'usage est alors obligatoire. C’est le cas si vous prévoyez d’utiliser la récupération de l’eau de pluie pour des usages à l’intérieur de la maison, pour alimenter le lave-linge ou la chasse d’eau par exemple.​

La déclaration d’usage pour votre projet d'installation de récupérateur d'eau de pluie doit être effectuée en mairie, rédigée sur papier libre, et adressée au service en charge de l'assainissement.​

Récuperation eau de pluieRécuperation eau de pluieRécuperation eau de pluieRécuperation eau de pluie
La signalétique obligatoire​
  • La signalétique obligatoire​

Si vous avez pour projet que l’eau de pluie récupérée serve à des usages dans le logement, il est impératif d’installer, à côté de chaque point de soutirage d’eau de pluie, une plaque de signalisation comportant la mention « Eau non potable » ainsi qu’un pictogramme explicite. ​

Il en va de même pour tout WC alimenté par un système d'eau de pluie. ​

Cette signalisation évite toute confusion entre les eaux potable et pluviale.​

Le verrouillage des robinets​
  • Le verrouillage des robinets​

Les robinets d'eau de pluie qui se trouvent dans la maison doivent pouvoir être verrouillés. ​

Vous pouvez aussi opter pour un robinet dont l'ouverture n'est possible qu’avec un outil spécifique non attaché au robinet afin d’éviter toute consommation accidentelle.​

La bonne info

Il est interdit d'installer un robinet d’eau de pluie dans une pièce où se trouvent des robinets d’eau potable afin d’éviter tout risque de confusion entre les deux types d'eau, potable et pluviale. Cette interdiction ne s’applique pas aux caves, aux sous-sol ni aux pièces annexes de la maison comme un garage.

Pour toutes vos questions sur les récupérateurs d’eau, nos experts en magasins sont toujours à votre disposition afin de vous accompagner dans vos projets.​