Les SOLDES continuent ! Profitez-en jusqu’au 27 juillet

Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Choisir un chauffage au sol électrique

Le chauffage électrique au sol

Le plancher chauffant électrique, encore appelé chauffage électrique au sol, est un mode de chauffage apprécié par de nombreux ménages pour son côté agréable, pratique et économique. Son principe est simple : grâce à un réseau électrique disséminé dans le sol, la source de chaleur à basse température est diffusée de façon homogène dans toute la pièce.

Choisir un chauffage au sol électriqueChoisir un chauffage au sol électriqueChoisir un chauffage au sol électriqueChoisir un chauffage au sol électrique

Avant de choisir le chauffage au sol électrique pour votre habitation, il convient d’en connaitre le fonctionnement, les avantages et les inconvénients.

Le fonctionnement d’un chauffage électrique au sol

Le fonctionnement d’un chauffage électrique au solLe fonctionnement d’un chauffage électrique au solLe fonctionnement d’un chauffage électrique au solLe fonctionnement d’un chauffage électrique au sol

Le plancher chauffant électrique est un système de chauffage composé de circuits électriques (câbles chauffants) dissimulés dans le sol et diffusant une chaleur douce. Les circuits électriques sont contenus dans une trame qui est déroulée sur le sol préalablement isolé puis recouverte d’un revêtement de sol adapté.
Accessible à tous, la pose d’un chauffage électrique est simple.

Avantages

Le chauffage au sol électrique présente de nombreux avantages autant pour sa praticité que son confort :

Le fonctionnement d’un chauffage électrique au solLe fonctionnement d’un chauffage électrique au solLe fonctionnement d’un chauffage électrique au solLe fonctionnement d’un chauffage électrique au sol
  • Diffusion homogène de la chaleur
  • Gain de place : pas de radiateurs au mur
  • Confort d'utlisation grâce au thermostat d'ambiance.
  • Chauffage sain à basse température.
  • Economie d'énergie.
  • Entretien simplifié.
  • Utilisable dans toutes les pièces de la maison.

Limites

Le plancher chauffant comporte quelques limites qu’il est nécessaire de connaitre avant toute installation :

  • L’utilisation de l’énergie électrique peut coûter plus cher que d’autres énergies. Le chauffage au sol est par contre le moins onéreux et le plus efficace des chauffages électriques.
  • L’installation est plus longue que la pose de simples radiateurs électriques.
  • Tous les revêtements ne sont pas compatibles car certains manquent d’inertie.

Une réhausse du plancher de quelques centimètres est nécessaire dans le cadre d’une rénovation.


L’installation d’un chauffage au sol vous restreint quelques peu dans le choix de votre revêtement. Votre carrelage, parquet, stratifié ou PVC doit comporter une faible résistance thermique, c’est à dire ne pas être trop isolant et laisser passer la chaleur, sans quoi il réduit l’efficacité du chauffage au sol et peut même être dangereux.

Important

Il est impératif de toujours vérifier que le revêtement est certifié par le fabricant pour une utilisation compatible avec un chauffage au sol.

On distingue deux types de plancher chauffant selon le revêtement de sol souhaité :

  • Le plancher chauffant pour carrelage
Le plancher chauffant pour carrelageLe plancher chauffant pour carrelageLe plancher chauffant pour carrelageLe plancher chauffant pour carrelage

Le carrelage est le matériau idéal pour un chauffage au sol car il offre une très bonne conductivité de la chaleur et une forte inertie.
Tous les types de carrelage peuvent être utilisés : grès cérame, terre cuite, pierre reconstituée…

Le plancher chauffant pour carrelageLe plancher chauffant pour carrelageLe plancher chauffant pour carrelageLe plancher chauffant pour carrelage

La résistance thermique du carrelage et de la sous-couche (mortier-colle) doit être inférieure à 0,15 m2.K/W.
La pose de ce plancher chauffant est de type collée. La trame de câble chauffant est posée sur un isolant thermique où est ensuite collé le carrelage.

  • Le plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquette
Le plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquetteLe plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquetteLe plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquetteLe plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquette

La plupart des revêtements autres que le carrelage peuvent être utilisés pour couvrir un plancher chauffant électrique. Seuls les revêtements très épais qui pourraient bloquer la chaleur émise sont à proscrire (moquette épaisse par exemple).
La résistance thermique du revêtement de sol et de la sous-couche éventuelle (isolant acoustique) doit être inférieure à 0,15 m2.K/W.

Le plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquetteLe plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquetteLe plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquetteLe plancher chauffant pour parquet, PVC, stratifié et moquette

La pose est de type flottante. La trame de câble chauffant en aluminium est posée sur un isolant thermique. Elle est ensuite recouverte d’un revêtement type parquet sans collage. Certains revêtements souples comme le PVC ou la moquette peuvent nécessiter l’ajout d’une sous-couche spéciale pose flottante pour limiter les irrégularités de la trame chauffante.


Le plancher chauffant électrique a la particularité de pouvoir s’installer dans toutes les pièces de la maison. Il pourra aussi bien être posé dans une petite salle de bains qu’un grand salon.

Les câbles chauffants sont présentés sous forme de trame (ou treillis) à dérouler afin de faciliter la pose et le calcul des quantités.

Quelle quantité pour quelle surface ?Quelle quantité pour quelle surface ?Quelle quantité pour quelle surface ?Quelle quantité pour quelle surface ?
  • Le plan de pose

Avant tout achat de matériel, il est important de réaliser un plan de pose où seront indiqués les trames et l’emplacement de la boite de raccordement en prenant soin de ne pas comptabiliser les surfaces utilisées (WC, baignoire, placard, meubles sans pieds…).
Il est impératif de laisser 4 cm entre chaque trame et un espace de 20 cm avec le mur.
Ce plan permet de calculer ensuite la taille du rouleau adéquate.

Le plan de poseLe plan de poseLe plan de poseLe plan de pose
Bon à savoir

Il est conseillé de n’utiliser qu’une seule trame par pièce. Le câble de chauffe ne devant pas être sectionné, le calcul de la taille de la pièce est indispensable.

  • Calcul des quantités

La gamme de câbles chauffants pour pose collée et pour pose flottante existe en différentes tailles. Ce tableau peut vous aider à choisir la taille du rouleau dont vous avez besoin.

Calcul des quantitésCalcul des quantitésCalcul des quantitésCalcul des quantités

Le thermostatLe thermostatLe thermostatLe thermostat

Le thermostat

L’utilisation d’un thermostat d’ambiance permet de réguler la source de chaleur afin d’optimiser la consommation et le confort. Idéal pour faire des économies d’énergie, il pilote la température de la pièce où est situé le chauffage.
Dans le cadre de l’installation d’un chauffage électrique par le sol, la pose d’un thermostat est indispensable.

  • Fonctionnement de la commande du thermostat

Le thermostat est un boitier électrique relié à la sonde du plancher chauffant électrique. Son rôle est de réguler électroniquement la température et de programmer la diffusion de la chaleur grâce à un calendrier programmable. Ce type de thermostat est également capable de détecter l’ouverture d’une fenêtre et ainsi couper momentanément le chauffage. Cette automatisation offre un gain de confort et une économie d’énergie considérable.

Fonctionnement de la commande du thermostatFonctionnement de la commande du thermostatFonctionnement de la commande du thermostatFonctionnement de la commande du thermostat
Les différents thermostatsLes différents thermostatsLes différents thermostatsLes différents thermostats

Les différents thermostats

Deux niveaux de finition sont disponibles sur les thermostats pour chauffage au sol électrique : le thermostat digital avec boutons et le thermostat à écran tactile plus ergonomique et facile à utiliser.

Les sous-couches

L’installation d’un plancher chauffant nécessite un sol plan et solide (chape, sol en béton) où sont disposés des panneaux d’isolant thermique. Les trames de câbles chauffants sont ensuite disposées sur la couche d’isolant puis recouvertes du revêtement de sol.

L’isolation du sol est importante car elle permet de limiter les déperditions thermiques vers le bas et rend plus efficace le chauffage au sol.

Les sous-couchesLes sous-couchesLes sous-couchesLes sous-couches
La couche d’isolant thermiqueLa couche d’isolant thermiqueLa couche d’isolant thermiqueLa couche d’isolant thermique

Cette sous-couche isolante est constituée de panneaux incompressibles de différentes natures :
-PSE (polystyrène expansé)
-PUR (mousse de polyuréthane rigide)
-XPS (polystyrène extrudé)
-Plaque de sol avec laine minérale

Le choix des plaques d’isolant se fera en fonction de :

-la configuration de la pièce à isoler (plancher sur local chauffé, non chauffé, sur extérieur)
-la taille et le type des plaques : à emboitement, recoupables, à languettes…

La jonction entre deux plaques devra être recouverte d’un adhésif d’étanchéité pour assurer une isolation parfaite.

  • La sous-couche pour parquet flottant

Les revêtements tels que le PVC ou la moquette nécessitent une sous-couche supplémentaire spéciale pose flottante pour limiter les irrégularités de la trame chauffante.


Comme tous travaux, la pose d’un plancher chauffant doit respecter certaines normes. La réglementation concerne la pose, l’isolation ainsi que le système de chauffage au sol. Pour plus d’informations, se référer au manuel de pose du fournisseur.

  • L’isolant

Il est conseillé de respecter les valeurs suivantes pour garantir le bon fonctionnement du plancher chauffant électrique.

L’isolantL’isolantL’isolantL’isolant
  • L’électricité

L’installation électrique doit se conformer à la norme NF C 15-100. Le circuit alimentant les trames chauffantes doit être protégé par un dispositif à courant différentiel résiduel de 30 mA et un disjoncteur divisionnaire de 16 A sur le tableau électrique.

  • Le plancher chauffant

Le système de chauffage doit respecter la norme NF EN 60335-2-96 définissant les exigences en matière de protection contre les risques électriques, mécaniques, thermiques et incendies. Le chauffage au sol doit délivrer une température maximale de 28°.

  • Le revêtement de sol

La résistance thermique des revêtements de sol, y compris leur éventuelle couche de désolidarisation associée (sous-couche pour parquet) doit être inférieure à 0,15 m2.K/W. De plus, il est nécessaire de vérifier la compatibilité des revêtements de sol avec la pose d’un plancher chauffant ainsi que le mortier-colle dans le cadre de la pose d’un carrelage.


La question du choix de système de chauffage est primordiale en rénovation. Si le choix du chauffage électrique au sol est intéressante, la rénovation demande des compromis selon le type de sol, l’isolation thermique réalisée et les contraintes de l’existant. Il convient donc de bien connaitre ses avantages et ses limites.

Avantages de la pose en rénovation

  • Facilité d’installation
  • Se pose dans toutes les pièces de la maison
Limites de la pose en rénovationLimites de la pose en rénovationLimites de la pose en rénovationLimites de la pose en rénovation

Limites de la pose en rénovation

  • Installation plus longue que la pose de simples radiateurs
  • Travaux de gros œuvre à prévoir en cas de plancher ou autre sol non dur et plan
  • Nécessite une maison bien isolée thermiquement pour être efficace
  • Surélévation du plancher de quelques centimètres nécessaire. Cette exigence peut entraver la bonne ouverture des portes.

La pose d’un plancher chauffant électrique est donc possible en rénovation et intéressante pour le gain d’énergie et de confort, cependant elle demande de bien connaitre les contraintes liées à son logement.
La pose en neuf est plus simple et exempte de ces inconvénients.