.

OFFRE APPLI : 10% offerts dès 100€ d’achats* jusqu’au 27 février 2024     
En savoir plus

Les normes électriques de la salle de bains

Quelles sont les normes électriques à respecter pour garantir la sécurité dans la salle de bains ?

L’installation électrique dans les pièces d’eau est soumise à une réglementation très stricte. Si vous souhaitez entamer des travaux d’électricité, il vous faudra respecter la norme NFC 15-100 avec les règles des volumes de protection.

Des volumes spécifiques sont répertoriés autour de la douche ou de la baignoire. Notée de 0 à 2 puis hors-volume, la délimitation des espaces proches des points d’eau classe les installations électriques autorisées ou non.

Dès que vous entreprenez le plus petit ouvrage électrique, du déplacement d’une prise ou d’un éclairage à l’installation d’un chauffage, vous devez respecter la norme NF C 15-100.

Retrouvez ci-dessous la définition des volumes de protection, de l’indice de protection et des classes de protection des équipements. En deuxième partie, vous allez identifier concrètement la place autorisée d’une prise électrique, d’un éclairage ou d’un appareil électroménager dans votre salle de bains.

Normes électriques sdbNormes électriques sdbNormes électriques sdbNormes électriques sdb

Les volumes de protection dans la salle de bains

Les pièces d’eau nécessitent des précautions supplémentaires puisque l’eau et le corps humain sont conductibles. Afin d’éviter le risque d’électrification, il est donc primordial de respecter les règles existantes. La norme NF C 15-100 classe les espaces de la salle de bains en différents volumes. Retrouvez ci-dessous les configurations acceptées autour de la douche ou de baignoire.

Suite à la modification de la norme NF C 15-100 par l’arrêté du 3 août 2016, la salle de bains est maintenant découpée en 4 espaces : le volume 0, le volume 1, le volume 2 et l’espace hors volume. Par souci d’harmonisation avec la réglementation européenne, le volume 3 a été supprimé. Les volumes représentent les espaces autour de la douche et de la baignoire dans lesquels l’installation de matériel électrique est permise ou interdite.

Les volumes autour de la douche

• Le volume 0 représente la zone directe de réception de l’eau, c’est-à-dire le volume intérieur du receveur correspondant au bac de douche. Dans le cas d’une douche à l’italienne, où le receveur n’est pas apparent, le volume 0 s’étend sur 120 cm de diamètre et 10 cm de haut.

• Le volume 1 est délimité par les bords du receveur sur une hauteur de 225 cm.

• Le volume 2 se situe autour du volume 1 sur une distance de 60 cm.

• L’espace restant est hors volume.

normes salle de bains

Les volumes autour de la baignoire

• Le volume caché est la zone située sous la baignoire, généralement accessible via une trappe.

• Le volume 0 représente le volume intérieur de votre baignoire.

• Le volume 1 est le volume dans le prolongement des parois de la baignoire à 2,25 m du sol ou à 2,25 m au-dessus du fond de la baignoire si le fond est au-dessus du sol.

• Le volume 2 se situe autour du volume 1 sur une distance de 60 cm.

• L’espace restant de la salle de bains est hors volume.

normes sdb

Mieux comprendre les volumes et le cas de la paroi de douche ou de baignoire

Règles electrique salle de bains

Seules les parois fixes et pérennes jointives au sol délimitent les volumes autour de la douche et de la baignoire. Une condition de hauteur s’ajoute, supérieure ou égale au volume concerné.

En d’autres termes, une paroi de douche fixe et pérenne est une paroi qui ne peut être démontée sans l’aide d’outils. Il ne faut pas d’espace ou de jour en bas de la paroi pour qu’elle soit jointive au sol.

Dans le cas d’une paroi dans le volume 1, il faut que la paroi soit au minimum de la même hauteur ou supérieur du volume 1.

La règle du contournement horizontal est à utiliser dans le cas où une paroi vient interrompre un volume., mais pas dans sa globalité. C’est-à-dire qu’à l’extrémité de la paroi, la délimitation du volume concerné continue.

La norme indique que dans le cas d’une paroi non pérenne et jointive, cette paroi ne délimite pas les volumes.

Voici deux schémas explicatifs pour mieux comprendre la différence. En fonction du type de paroi, la distance accordée pour l’installation d’appareils électriques, d’éclairages et de prises diffèrent complètement.

normes électricité salle de bain

Selon la norme, une paroi de douche conçue en carreau de plâtre est une cloison pérenne. Une paroi de douche en verre fixée au mur est aussi une paroi pérenne pour votre salle de bains. En revanche les parois en verre ou plexiglas pivotant sur un axe ou battantes ne sont pas considérées comme jointive et pérenne.

La norme électrique et les volumes au niveau du lavabo

Rien n’est imposée par la norme électrique pour les volumes autour du lavabo. Les référentiels de points d’eau étant ceux d’une douche ou d’une baignoire.

Certains éléments sont tout de même à considérer pour plus de sécurité lors des travaux d’électricité. Au niveau du lavabo, la prise électrique est à installer de préférence dans un volume supérieur à 60 cm minimum. Veillez-bien à mesurer à côté du lavabo et non pas en vertical, au-dessus ou en-dessous en cas de fuite non maitrisée. Vous pouvez sélectionner la prise avec un clapet de protection en cas de projections d’eau. Elle devra être protégée par un disjoncteur différentiel 30 mA. Le lavabo est aussi à installer au-delà de 60 cm de préférence de la baignoire ou de la douche.

La classification des appareils électriques

L’indice de protection

L’Indice de Protection (IP) vous aide à choisir le degré d’étanchéité et de protection de vos appareils électriques comme l’éclairage, les prises électriques, les interrupteurs, le système de chauffage. Le premier chiffre indique l’étanchéité à la poussière ou les corps solides, de 1 à 6, et le second, l’étanchéité à l’eau de 1 à 9. 

C’est le volume de protection de la pièce qui appliquera les contraintes de l’indice de protection à choisir.

En d’autres termes pour la résistance à l’eau :

Au niveau du volume 0, il est rare que des installations électriques soient mises en place, la seule exception serait pour les équipements IPX 7 qui sont protégés contre l’immersion.

Au niveau du volume 1, ce seront les équipements à l’indice de protection IPX 5 qui sont au minimum à privilégier, ils sont protégés contre les jets d’eau provenant de toute direction.

Au niveau 2, les équipements peuvent être seulement protégés contre les projections d’eau venant de toute direction qui correspond à l’indice de protection IPX 4.

Enfin au niveau de l’espace hors volume, un équipement avec un indice de protection IPX inférieur à 4 est autorisé.

Découvrez la signification de chaque chiffre composant l’indice de protection.

électricité salle de bain

La classe de protection

Il existe 4 classes de sécurité pour les appareils électriques.

• Classe 0 : l’appareil possède seulement une isolation fonctionnelle sans prise de terre, ce qui constitue une sécurité très limitée, plus autorisée à la vente en Europe..

Classe I

• Classe I : l’appareil a une isolation fonctionnelle et une prise de terre sur laquelle sont connectées les parties métalliques.

Classe II

• Classe II : l’appareil possède une double isolation mais pas de liaison à la terre des parties métalliques.

Classe III ou TBTS

• Classe III ou TBTS (Très Basse Tension de Sécurité) : l’appareil est équipé d’un transformateur TBTS et fonctionne sans mise à la terre.

Normes sdb

Où installer les appareils électriques dans la salle de bains ?

Retrouvez ci-dessous les équipements et leur zone d’installation possible autour de votre baignoire ou de votre douche. Pour aller plus loin, un focus sera détaillé sur les différences techniques des appareils notamment l’indice de protection ou la classe de protection évoqués dans la norme.

Découvrez en vidéo où sont placés ces volumes dans la pièce et comment implanter vos appareils électriques en les respectant.

Dans le volume caché

Aucune installation électrique n’y est autorisée, sauf si vous possédez une baignoire balnéo dont le moteur est situé sous la baignoire. Ces équipements doivent être au minimum d’un IPX 4 et protégés par un interrupteur différentiel 30 mA au niveau du tableau électrique.

Dans le volume 0

Vous ne pouvez installer aucun appareil électrique dans ce volume. Sur certains modèles de douche hydromassante ou de baignoire balnéo, des installations électriques comme le moteur de baignoire ou de l’éclairage sont inclus par le fabricant et répondent aux exigences de l’industrie. Chez vous, il est totalement interdit de poser un équipement électrique dans une baignoire ou une douche non prévue à cet effet.

Dans le volume 1

Dans ce volume, il est possible d’installer un éclairage, interrupteurs et certains modèles de chauffe-eau s’ils ont un degré de protection IPX 5. Alimentez l’éclairage et les interrupteurs en TBTS (Très Basse Tension de Sécurité).

Dans le volume 2

Vous pouvez y installer des équipements de classe II (luminaire, sèche-serviette, radiateurs, appareil de chauffage), protégés par un interrupteur différentiel 30 mA sur le tableau électrique.

L’indice de protection minimum pour cette zone est IPX 4.

Hors volume

Vous pouvez y installer tous les appareils électriques que l’on retrouve dans une pièce de logement.

Important

La norme électrique prévoit un équipement minimum dans votre salle de bain avec par exemple un sèche-serviette, un appareil de chauffage. Selon les circuits électriques, il se peut que celui de votre chauffe-eau soit installé dans la salle de bains.

Si un appareil électrique est à cheval sur 2 volumes différents, référez-vous à la norme la plus stricte.

Plus en détail, voici les éléments que vous pouvez installer dans votre salle de bains en fonction des volumes de sécurité.

Salle de bain électricité

Où installer les prises électriques et les interrupteurs dans la salle de bains ?

normes électriques

Les prises électriques ou les interrupteurs sont primordiaux dans une salle de bains pour brancher les appareils électriques sous tension. La norme sera aussi à suivre pour leurs installations lors des travaux d’électricité.

La norme NF C 15-100 réglemente la zone d’installation autorisée des prises et interrupteurs dans la pièce pour plus de sécurité et pour limiter le risque d’électrification.

Dans les volumes 0, 1 et 2, les interrupteurs et les prises ne sont pas tolérés hormis les prises tbts de 12 volts ou très basses tensions à disposer dans une zone au-dessus de 90 cm et en dessous de 1,30m du sol.

Dans l’espace entourant le lavabo ou tout point d’eau, nul équipement n’est accepté à moins de 60 cm. Pour plus de protection, un appareil électroménager grand format comme un lave-linge ou un sèche-linge sera à disposer dans la zone hors-volume.

Une norme à respecter sera la mise en place de circuits électriques protégés par un disjoncteur différentiel de 30mA. Ce système de protection diminue les risques en faisant sauter le courant de la salle de bains en cas de surtension ou de court-circuit.

En cas de doutes, vous pouvez demander un devis à un électricien.

Où installer l’éclairage dans une salle de bains ?

La norme NF C 15-100 encadre aussi l’éclairage dans votre salle d’eau. Voici le résumé pour choisir vos équipements notés IPX, la valeur X étant le premier chiffre de la résistance à l’intrusion de corps solide.

Dans les volumes 0 seront autorisés l’éclairage et équipements IPX 7 (TBTS 12 Volts).

Dans les volumes 1, l’éclairage et les équipements devront être de l’indice IPX 5 (TBTS 12 volts).

Dans les volumes 2 seront autorisés l’éclairage et les équipements de l’indice IPX 4 (TBTS 12 Volts ou classe 2).

La bonne info

Dans une salle de bains, il est recommandé d’installer un éclairage central au plafond et d’installer un éclairage secondaire dans les zones au-dessus du miroir dans un espace hors-volume.

normes électriciténormes électriciténormes électriciténormes électricité
Indice de protection salle de bain

Ainsi, la norme NFC 15-100 va vous permettre de suivre toutes les indications électriques pour prévenir des risques dans votre salle d’eau. Elle classe les volumes autour de votre douche ou de votre baignoire.

Pour simplifier le volume 0 est le volume intérieur ou autrement dit la zone directe de réception d’eau. Le volume 1 est délimité par les bords du receveur ou par le prolongement des parois. Le volume 2 se situe autour du volume 1. A bien noter qu’une règle de contournement s’applique en fonction des parois fixes et pérennes autour de votre douche ou de votre baignoire. En fonction de la nature de votre paroi dans les critères de la norme, vous saurez si elle délimite ou non les volumes.

L’indice de protection (IP) sera à vérifier sur vos équipements électriques ainsi que sa classe de protection. En effet, en fonction de la zone au sein des volumes de la pièce, des exigences seront à suivre selon la norme. La classe de protection sera à ajouter à vos vérifications techniques notamment si votre appareil est équipé d’un transformateur tbts.

Vous l’aurez compris, les prises électriques et les interrupteurs devront suivre la norme NFC 15-100 pour limiter les risques. Leur installation autour de la douche ou de la baignoire sera tolérée si les prises sont tbts 12 volts. L’éclairage dans la salle de bains devra être d’indice de protection IPX 7 et tbts 12 V dans les volumes 0, d’indice de protection IPX 5 et tbts 12 V dans le volume 1 et IPX 4 tbts 12 V dans le volume 2. Par ailleurs, les circuits électriques de la pièce d’eau doivent être protégés par un disjoncteur différentiel de 30mA.

Pour les travaux d’électricité, en cas de doute n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel ou un devis de prestation.