Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Choisir un isolant phonique

Le choix des matériaux pour l’isolation acoustique

Des isolants phoniques d’origine naturelle aux isolants synthétiques, le choix est vaste. La sélection d’un matériau isolant dépend tant de la surface à isoler que de l’atténuation acoustique souhaitée. Voici nos conseils pour calculer le coefficient d’isolation phonique dont vous avez besoin et évaluer les performances des isolants phoniques.

Choisir un isolant phonique

Les matériaux pour l'isolation phonique

Les différents isolants acoustiques

Les isolants absorbent les sons afin d’améliorer le confort acoustique de votre intérieur. Choisissez votre matériau selon la nature des bruits et le type de surface à isoler (mur, cloison, sol ou plafond).

Choisir un isolant phonique

Selon le matériau choisi, les performances acoustiques diffèrent.

Choisir un isolant phonique
Les matériaux pour l’isolation phonique
  • Les laines d’origine minérale

Le matelas fibreux des laines de roche et laines de verre emprisonne les bruits aériens ainsi que les bruits d’impact. Cependant, les laines nécessitent de poser une épaisseur souvent importante, réduisant d’autant l’espace à vivre.

  • Le liège expansé en plaques

Adapté à toutes les surfaces, il allie une bonne isolation phonique à une excellente isolation thermique.

  • La fibre de bois

Cette fibre naturelle convient parfaitement à l’isolation des sols.

  • L’ouate de cellulose

Légère, elle est idéale pour les cloisons et faux plafonds.

  • La mousse de polyuréthane

Moins isolante que les laines minérales, elle est beaucoup plus légère et peu épaisse, ce qui permet de la poser dans de nombreuses situations.

La bonne info

Le polyuréthane rigide (PU), le polystyrène extrudé (PSX) et le polystyrène expansé (PSE) présentent de bonnes performances d’isolation thermique mais ne permettent pas d’atténuer le bruit.

Calculer le niveau d’atténuation acoustique idéal

Pour les bruits extérieurs perçus à l’intérieur de l’habitation, la réglementation acoustique exige de ne pas dépasser un niveau sonore de 35 décibels (dB) le jour et 30 dB la nuit.

Pour un niveau sonore extérieur de 70 dB et un niveau sonore intérieur souhaité de 30 dB, l’atténuation acoustique minimale doit être de 70 dB - 30 dB = 40 dB.

Pour votre confort, ajoutez 5 dB supplémentaires, soit une isolation acoustique de 45 dB. Votre isolant phonique doit donc afficher des performances d’atténuation phonique de 45 dB afin que le niveau sonore intérieur ne dépasse pas 25 dB.

Les matériaux pour l’isolation phonique
La bonne info

Un acousticien, professionnel de l’acoustique, peut effectuer un diagnostic précis du niveau sonore de votre habitation afin de déterminer les sources de bruit et les solutions d’isolation à mettre en œuvre.

Évaluer les performances de l’isolant

La capacité d’un matériau isolant à atténuer les bruits se mesure en comparant la pression acoustique avant et après la pose de l’isolant sur une paroi. Selon la nature du bruit, il existe 2 indices d’affaiblissement acoustique, exprimés en décibels (dB) : l’indice Rw pour les bruits aériens et l’indice Lw pour les bruits d’impact ou de choc.

Les matériaux pour l’isolation phonique

Plus ces indices sont élevés, plus l’isolant est capable de réduire la pression acoustique et les décibels perçus.

Faites confiance au Label ACERMI qui atteste la conformité du matériau aux normes en vigueur.

Choisissez également des matériaux dont les performances ont été évaluées par des laboratoires agréés comme CSTB, CTBA, LNE, CEBTP…

Pour toutes vos questions, nos experts en magasin sont à votre écoute et vous accompagnent dans vos projets.