Derniers jours pour profiter des soldes en magasin et sur castorama.fr ! Profitez-en !

Choisir un parquet

Le choix d’un parquet massif ou contrecollé​

Le parquet en bois est le revêtement de sol idéal pour habiller les sols de votre maison en donnant à votre intérieur une ambiance chaleureuse et un style à la fois élégant et intemporel. Résistance, charme, variétés d’essences adaptées à tous les types de pièces font partie des nombreuses qualités qui font du parquet en bois un incontournable de la décoration. ​

Découvrez tous nos conseils et toutes les informations utiles qui vous permettront d’orienter au mieux votre choix parmi les différents types de parquets en fonction notamment des diverses finitions, de l’usage des pièces et des méthodes de pose. Nul doute que vous trouverez le parquet qui conviendra au style de votre maison.​

Choisir un parquetChoisir un parquetChoisir un parquetChoisir un parquet

Pourquoi choisir du parquet ?

Le parquet est une appellation normée désignant un revêtement de sol en bois qui possède une couche supérieure de bois véritable de 2,5 mm minimum. Ses avantages sont nombreux :​

Grande résistance dans le temps ;​
  • Grande résistance dans le temps ;​

  • Bonnes qualités isolantes au niveau thermique et acoustique ;​

  • Compatibilité avec les pièces humides pour les modèles en bois exotique ;​

  • Entretien facile ;​

  • Compatibilité avec tous les types de décoration ;​

  • Matériau naturel, écologique, sain, anallergique et ne produisant pas d’électricité statique.​

Découvrez tous les parquets

Le parquet détient également plusieurs atouts esthétiques :​

  • Charme et authenticité tout en restant indémodable ;​

  • Aspect chaleureux au toucher ;​

  • Diversité de coloris et d’essences de bois.​

Le parquet détient également plusieurs atouts esthétiques :​
La bonne info

Il ne faut pas confondre le parquet et le plancher. Ce dernier est la paroi horizontale du sol située à l’étage et composée de planches de bois sur lesquelles repose ou non un revêtement de sol.​

Cependant, les fabricants utilisent parfois le terme plancher pour désigner les revêtements dont la couche de bois véritable est inférieure à 2,5 mm et pour lesquels l’appellation parquet ne peut s’appliquer.

Castorama s’engage​

Castorama s’engage​

Castorama s’engage de façon active dans la préservation de l’environnement dans le but de proposer à ses clients des alternatives inscrites dans une démarche de développement durable. ​

Chez Castorama, près de 100% du bois utilisé dans les produits, dont les parquets, est issu de forêts gérées durablement. ​

Ainsi, afin de participer à la protection des forêts, Castorama s’engage à acheter uniquement des produits en bois provenant de zones de déforestations et bénéficiant d’un statut légal. ​

Toujours dans le but de soutenir une gestion durable des forêts, tous les produits vendus par Castorama et contentant du papier ou du bois sont certifiés PEFC ou FSC par un organisme indépendant. ​

Ainsi, à chaque arbre coupé, plusieurs arbres sont plantés afin d’assurer un renouvellement continu des forêts.​

Choisir un parquet massif ou un parquet contrecollé pour chez soi ?​

Tout d’abord, il est important de bien comprendre la différence entre un parquet massif et un parquet contrecollé. Voici quelques éléments pour faire votre choix :​

  • Le parquet massif​

Constitué d’une pièce d’un seul tenant en bois massif, ce type de parquet est très résistant dans le temps. Le parquet massif adopte un style traditionnel et authentique à toute pièce de la maison dont il vient habiller le sol. ​

Le parquet massif

Le parquet massif adopte un style traditionnel et authentique à toute pièce de la maison dont il vient habiller le sol. Le parquet massif doit notamment son succès à son aspect esthétique et naturel. ​

L’essence la plus couramment utilisée pour un parquet massif est le chêne, mais il est aussi possible d’opter pour un parquet en essences comme le châtaignier, le bambou ou le wengé. ​

Le plus souvent, le parquet massif affiche une épaisseur de lames située entre 14 mm et 30 mm, ce qui permet à ce revêtement d’offrir une isolation thermique et une isolation acoustique de qualité. ​

Il convient cependant de traiter ce revêtement contre l’humidité si cela n’a pas été fait en amont pour lui offrir une protection optimale, notamment selon l’usage de la pièce dans laquelle ce revêtement va être posé.​

Le parquet massif peut être poncé et vernis plusieurs fois pour lui permettre une mise à neuf. Le parquet massif est un revêtement cependant souvent proposé à un prix assez élevé de par sa qualité. ​

Le parquet contrecollé​
  • Le parquet contrecollé​

Le parquet contrecollé est également connu sous le nom de parquet semi-massif. ​

Ce type de parquet, visuellement semblable au parquet massif mais moins résistant, comporte différentes couches : ​

  • Le support, ou contre-parement, qui renforce la stabilité du parquet​

  • L’âme, qui est la partie centrale du parquet contrecollé, composée d’un panneau de particules haute densité​

  • La couche d’usure, aussi appelée parement, constituée de bois dur dont l’épaisseur dépend du produit. Plus la couche d’usure est épaisse, plus le parquet contrecollé est résistant.​

L’un des principaux avantages des parquets contrecollés est leur prix, moins élevé que le prix d’un parquet massif. ​

La bonne info

L’épaisseur de la couche d’usure définit la qualité et la durée de vie de votre parquet contrecollé ou massif. L’épaisseur de votre revêtement de sol doit être choisie en fonction du trafic et de l’usage de la pièce : plus il y aura de passage, plus le parquet s’usera rapidement. Il faut donc prévoir un parquet d’une épaisseur plus importante pour un couloir que pour une chambre.​

Voici un tableau récapitulatif concernant les différents types de parquets : ​

tableau récapitulatif

Les différentes finitions du parquet​

Indispensable, la finition protège et prolonge la durée de vie de vos revêtements de sols. À la sortie de l'usine, certaines lames ont déjà bénéficié d'une finition protectrice tandis que d'autres sont à protéger vous-même en appliquant la finition de votre choix.​

Parquet vitrifié (ou verni)​
  • Parquet vitrifié (ou verni)​

Le parquet vitrifié est doté d’un film invisible et imperméable qui assure au revêtement une bonne résistance aux taches et aux rayures. ​

Le vernis pour parquet n’existe pas mais on parle souvent de parquet verni car les caractéristiques du vitrificateur sont similaires. ​

Facile d'entretien et résistant dans le temps, le parquet vitrifié est disponible en effets brillants et mats, teinté ou non, pour un aspect esthétique qui corresponde à votre intérieur. ​

Le parquet vitrifié convient parfaitement à la salle de bains et à la cuisine. ​

Le parquet vitrifié ne nécessite un entretien que tous les 10 à 20 ans. ​

Parquet huilé​
  • Parquet huilé​

Les parquets avec finition huilée intégrée sont très esthétiques car l’huile préserve l’aspect brut et naturel du bois. ​

Les fibres du bois sont enveloppées dans un film protecteur qui va préserver le revêtement des salissures, de l’eau et des rayures et offrir une plus grande durée de vie au parquet.​

Apportant un effet mat au sol, cette finition demande un entretien régulier, tous les 5 à 10 ans, et ne permet pas de changer d’aspect par la suite, la cire et le vitrificateur ne pouvant être appliqués par-dessus de l’huile.​

Découvrez tous les parquets

Parquet brut​
  • Parquet brut​

C'est un parquet qui sort d'usine sans aucun produit de finition ni de protection.​

Le parquet brut doit son succès à son esthétique naturelle et très chaleureuse ainsi qu’à ses qualités écologiques.​

Attention cependant car, en l’absence de traitement, le parquet brut se révèle notamment très sensible à l’eau : il est donc impératif de sécher toute projection d’eau sur le parquet brut pour limiter les risques de taches. ​

Pour protéger ce revêtement, vous devez appliquer vous-même la finition que vous préférez : un vitrificateur, une cire ou une huile.​

Découvrez tous les produits de finition pour parquet​

La bonne info

Quel que soit le choix de votre finition, il est important d’entretenir votre parquet et d’appliquer régulièrement une nouvelle couche d’huile, de cire ou de vitrificateur pour assurer une meilleure durée de vie à votre revêtement.​

L’aspect des lames et les chanfreins de parquet​

  • L’aspect des lames​

En fonction du style ou de la décoration de votre intérieur, vous pourrez choisir l’aspect esthétique des lames de votre parquet : lisses, brossées, vieillies ou rabotées.

Aspect Parquet lisse​

Aspect Parquet lisse​

Le parquet lisse ne présente aucun effet ni relief sur la surface de la lame. ​

Ce revêtement donne un esprit très contemporain à votre intérieur.​

Aspect parquet brossé​

Aspect parquet brossé​

Le relief du parquet est alors renforcé ce qui fait ressortir tout le caractère du bois.​

Aspect parquet vieilli​

Aspect parquet vieilli​

Les irrégularités du bois sont accentuées. ​

Le parquet paraît ancien, patiné par le temps.​

Aspect parquet raboté​

Aspect parquet raboté​

Un aspect d’ondulation imite le passage d’une scie et crée un effet rustique sur le revêtement.​

  • L’effet​

Quel type de coloris du bois souhaitez vous pour s’harmoniser avec votre décoration intérieure et votre goût :​

  • Les chanfreins​

Vos lames de parquet peuvent bénéficier ou non de bords taillés en biais appelés chanfreins.​

La résistance du parquet​

Toutes les essences de bois ne présentent pas la même résistance, qui est directement liée à la dureté de l’essence et à l’épaisseur totale du parement. Ainsi, les parquets en bois sont classés en quatre catégories :​

  • Classe de dureté A : elle correspond aux essences de bois tendres comme le sapin ou l’épicéa.​

  • Classe de dureté B : Il s’agit des essences de bois mi-durs telles que le merisier, le noyer ou le peuplier.​

  • Classe C : ce sont les essences de bois durs parmi lesquelles on trouve notamment le chêne, l’érable, le châtaigner, l’orme, le hêtre ou encore l’eucalyptus.​

  • Classe D : on trouve dans cette catégorie les essences de bois très durs que sont par exemple le robinier, le wengé, le palissandre ou l’ipé.​

La résistance du parquet​

Quel parquet pour quelle pièce

Il est tout-à-fait possible de poser du parquet dans toutes les pièces de la maison, à condition cependant de prendre certains paramètres en considération : usage de la pièce, fréquence de passage, humidité… ​

Voici donc quelques conseils pour choisir le parquet le mieux adapté à chaque pièce de votre intérieur.

Le salon

Le salon​

Pièce de vie par excellence, le salon fait partie des pièces de la maison qui connaissent le plus de passage. ​

Il est donc important de choisir un parquet qui résiste à des sollicitations fréquentes. ​

L’idéal est donc d’opter pour un parquet massif, en chêne ou en châtaigner de préférence, ou encore un parquet contrecollé. ​

Quant à la finition à choisir pour votre revêtement, toutes sont possibles. ​

Vous pourrez ainsi installer dans votre salon un parquet vitrifié, huilé, naturel ou bien ciré. ​

Découvrez tous les parquets

La chambre à coucher​

La chambre à coucher​

La chambre à coucher est soumise à un passage moins important, sauf s’il s’agit d’une chambre d’enfants. ​

Il est cependant important de choisir un parquet qui se révèle résistant et d’entretien facile. ​

Là encore le parquet massif et le parquet contrecollé sont à privilégier. ​

Si votre chambre est une suite parentale comportant une salle de bains, veillez à ce que le parquet que vous allez poser soit bien traité contre l’humidité. ​

La salle de bains

La salle de bains​

La salle de bains est sans nulle doute la pièce la plus humide de la maison. ​

Il est donc impératif de choisir un parquet dont l’essence de bois est parfaitement adaptée à ce type d’ambiance. ​

La meilleure solution consiste à choisir un revêtement en bois exotique qui a la propriété de résister naturellement à l’humidité. ​

Vous pouvez aussi choisir une essence de bois classique traitée contre l’humidité grâce à une huile spéciale, un saturateur ou un traitement haute température (THT). ​

Découvrez tous les parquets pour pièces humides

La cuisine​

La cuisine​

La cuisine est une autre pièce de la maison qui est soumise à l’humidité, notamment à cause des projections d’eau qui y sont fréquentes. ​

De plus, comme un accident est vite arrivé, faire tomber un œuf lors d’une préparation culinaire peut arriver de temps en temps. ​

Il n’est pas rare aussi que certains repas, comme les petit déjeuner,  soient pris directement dans la cuisine, surtout lorsqu’elle est équipée d’un plan snack.​

Il faut donc bien réfléchir à l’usage de sa cuisine avant de choisir le revêtement de sol.​

Le choix de revêtement le plus adapté est là aussi un parquet en bois exotique ou bien un parquet en bois classique imperméabilisé au préalable. ​

L'entrée

L’entrée​

S’il y a un bien un lieu de la maison qui connaît un passage très important, c’est l’entrée de la maison. ​

Il est donc impératif de poser dans l’entrée un parquet très résistant, tels un parquet massif. ​

Veillez également à ce que les lames soient épaisses. Le chêne, le châtaignier ou le hêtre sont des essences parfaites pour une entrée du fait de leur robustesse. ​

L’entrée de la maison étant largement soumise aux salissures, veillez à choisir un parquet que vous pourrez entretenir facilement, comme un parquet vitrifié ou un parquet huilé. ​

Découvrez tous les parquets

Voici un tableau récapitulatif des types de parquets à choisir selon les différentes pièces de la maison : ​

tableau récapitulatif des types de parquets

Quelle couleur de parquet choisir ?​

La couleur de votre parquet va permettre de parfaire le style de votre intérieur. Le revêtement de sol fait en effet partie intégrante de la décoration et de l’esthétique de la maison, et il est important de choisir sa teinte de telle sorte qu’il convienne à l’ambiance et au style que vous recherchez. ​

Le parquet clair
  • Le parquet clair

Un parquet de couleur claire voire blanche est parfait pour apporter de la luminosité à une pièce et agrandir visuellement l’espace. ​

Ce type de revêtement convient à merveille à une décoration d’intérieur minimaliste et épurée. ​

Le bois clair comme le peuplier ou l’érable apporte de la douceur et une sensation de sérénité à la pièce. ​

Découvrez tous les parquets clairs​

Le parquet foncé​
  • Le parquet foncé​

Idéal pour apporter de l’élégance et du caractère à une pièce, le parquet de couleur foncée affirme une personnalité forte. ​

Attention cependant à l’installer dans une pièce suffisamment lumineuse au risque de rétrécir l’espace. ​

Le châtaigner ou le chêne adoptent un style naturel qui leur permet cependant de se marier avec tous les styles de décoration et de traverser les époques sans prendre une ride.​

Découvrez tous les parquets foncés​

Le parquet exotique
  • Le parquet exotique​

Rien de tel que d’installer un revêtement de sol en bois exotique pour apporter à votre pièce une touche dépaysante. ​

Les bois exotiques adoptent en effet une couleur légèrement rouge qui permet de rendre votre intérieur unique et originale.​

Le bambou est un matériau particulièrement agréable avec une couleur chaude qui apporte un style unique dans une maison.​

Découvrez tous les parquets en bambou

Les différents types de pose du parquet

  • La pose flottante ou pose clipsable​

La pose flottante est le plus souvent utilisée pour la mise en place de parquet contrecollé. La pose flottante se réalise sans colle. Ce type de pose se révèle rapide, facile et économique. La façon idéale pour poser un parquet sans faire de gros travaux. ​

Les lames sont clipsées entre elles mais le parquet n'est pas fixé au sol et c’est le poids de l’ensemble qui lui donne sa stabilité : c’est pour cette raison que l’on parle de parquet flottant. Il est recommandé de faire précéder la pose flottante de la pose d’une sous-couche isolante.​

Les différents types de pose du parquet
La pose collée​
  • La pose collée​

Pour réaliser une pose de parquet collée, les travaux sont là aussi simples à réaliser : il suffit de coller directement les lames sur un sol bien plat et propre. ​

Cette solution permet de poser un parquet à un prix peu élevé mais aussi de limiter les grincements du bois.​

L'avantage est que le sol ne bouge pas, même en cas de trafic intense. ​

De plus, les bruits liés à la marche sont réduits significativement.​

Comment poser un parquet collé

La pose cloutée​
  • La pose cloutée​

Il est également possible d’effectuer une pose clouée pour les parquets de 20 mm d’épaisseur minimum. ​

Cette méthode traditionnelle, dont les travaux sont généralement réalisés par des parqueteurs professionnels, permet de poser les lames directement sur lambourdes ou solives mais s’avère très technique, longue à réaliser et rarement utilisée de nos jours. ​

Si vous devez faire des travaux de rénovation ou remplacer un ancien parquet, il est cependant fortement possible que vous soyez en présence d’un parquet cloué, cette technique ne s’appliquant qu’aux parquets massifs et semi-massifs.​

La compatibilité du parquet selon le revêtement existant​

Lors de la sélection de votre parquet, prenez en compte la nature du support sur lequel vous allez poser votre nouveau revêtement. En effet, selon sa composition, il est possible que vous soyez restreint dans le choix de votre type de pose.​

Vous pouvez poser réaliser une pose flottante sur tout type de revêtement alors que le parquet à coller ne peut se poser sur des sols en vinyle PVC, de la moquette ou du parquet. Quant à la pose directement sur lambourdes, elle n’est envisageable pour aucun des modèles.​

Une fois que vous avez choisi votre modèle de parquet, vous pouvez passer à la préparation de la pose avec la sélection du style et du sens de pose ainsi que le choix de la sous-couche et des plinthes.​

La compatibilité du parquet selon le revêtement existant​
Les sous-couches​

Les sous-couches​

Il est généralement recommandé d’installer une sous-couche avant de mettre en place le parquet, ce qui va permettre d’améliorer le confort général offert par le revêtement. ​

Les sous-couches le plus fréquemment recommandées sont la membrane pare-vapeur, très efficace pour lutter contre l’humidité pouvant provenir des sols, ainsi que le polystyrène, le polyéthylène et les diverses sous-couches naturelles comme le liège qui vont offrir de meilleures isolations thermique, acoustique et phonique.​

Choisir une sous-couche

Pour toutes vos questions, nos experts en magasin sont toujours à votre disposition afin de vous accompagner dans vos projets.​