Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Comment poser un chauffe-eau

Installer un chauffe-eau électrique

Défaillant, usé ou tout simplement trop ancien, changer votre chauffe-eau permet de gagner en confort et de réduire vos dépenses en énergie. À condition de vous faire aider en raison du poids conséquent du chauffe-eau, vous pouvez parvenir à le remplacer vous-même en toute simplicité.

Comment poser un chauffe-eau

Les équipements et accessoires d’un chauffe-eau

Avant d’installer votre chauffe-eau, découvrez le cheminement de l’eau dans l’appareil et dans ses différents équipements :

Et voici le positionnement des principaux équipements et accessoires du chauffe-eau

positionnement des principaux équipements

1.  Le limiteur de pression

2.  Le groupe de sécurité

3.  Le siphon et sa conduite d’évacuation

4.  Le vase d’expansion

5.  Le raccord isolant diélectrique

6.  Le limiteur de température ou mitigeur thermostatique

1.  Le limiteur de pression

Si la pression du réseau « eau froide » dépasse 3 bars (300 kPa), le limiteur de pression permettra de ne pas endommager votre chauffe-eau en réduisant cet excès de pression.

Le groupe de sécurité

2.  Le groupe de sécurité

Le groupe de sécurité est un équipement obligatoire pour tous les chauffe-eau électriques à accumulation. Il protège le chauffe-eau de la surpression engendrée par la dilatation de l'eau pendant sa montée en température (pression et volume d'eau). Sa durée de vie est d’environ 5 ans.

Important

Pensez à actionner le groupe de sécurité tous les mois en laissant s’écouler un peu d’eau pour vérifier son bon fonctionnement.

  • Groupe de sécurité inox ou groupe de sécurité standard (laiton)

Le groupe de sécurité laiton standard est bon marché et facile à utiliser. En revanche, il est sensible à la corrosion. Il faut donc éviter de le choisir si votre eau est très calcaire ou très agressive.

Le groupe de sécurité inox est recommandé si votre eau est très calcaire ou très agressive, il n’y a aucun risque de corrosion. Son nettoyage doit être confié à un professionnel.

 

  • Groupe de sécurité coudé ou groupe de sécurité droit

Le groupe de sécurité coudé est adapté aux chauffe-eau dont les connexions sont situées sur le côté.

Le groupe de sécurité droit est adapté aux chauffe-eau verticaux et à certains modèles horizontaux.

3. Le siphon et sa conduite d’évacuation

Le groupe de sécurité est équipé d’un siphon et d’une évacuation. À l’issue de la régulation de la pression de l’eau au niveau du groupe de sécurité, ils permettent de récupérer et d’évacuer le surplus d’eau que les tuyaux ne peuvent contenir. Le siphon et la conduite d’évacuation s’avèrent également indispensables pour réaliser les vidanges ponctuelles du chauffe-eau.

4. Le vase d’expansion

Le vase d’expansion sanitaire n’est pas un équipement obligatoire mais il est vivement conseillé si vous souhaitez réduire l’usure du groupe de sécurité ainsi que faire des économies d’eau et d’énergie. Il permet effectivement de minimiser le volume d’eau perdu via le groupe de sécurité en absorbant l’augmentation de pression créée lors du cycle de chauffe. L’eau est ainsi récupérée dans le vase d’expansion puis réinjectée dans le circuit au lieu de s’écouler par le siphon et la conduite d’évacuation.

La bonne info

La capacité du vase d’expansion dépend de celle de votre chauffe-eau.

  • Pour un ballon de 100 à 150 litres, comptez un vase d’expansion de 8 litres.
  • Pour un ballon de 150 à 200 litres, comptez un vase d’expansion de 11 litres.
  • Pour un ballon de 200 à 300 litres, comptez un vase d’expansion de 25 litres.

5. Le raccord isolant diélectrique

Afin d’éviter la corrosion par un phénomène d’électrolyse dû au contact entre métaux différents, il est souhaitable d’installer un raccord isolant diélectrique entre la tubulure du ballon et le groupe de sécurité, ainsi qu’à la sortie eau chaude du ballon.

6. Le limiteur de température ou mitigeur thermostatique

C’est un organe de sécurité qui permet de prévenir les risques de brûlures en limitant la température de l’eau chaude sanitaire à 50 °C aux points de puisage. Il est obligatoire en neuf, en rénovation lourde ou pour alimenter un réseau d'eau chaude en PER. Cet accessoire ajoute de l'eau froide à l'eau chaude en sortie du cumulus pour limiter la température de l'eau sortant des robinets à 50 °C.

Le trépied

Le trépied

L’utilisation d’un trépied permet d’assurer la stabilité de votre chauffe-eau, en complément de la fixation murale. Elle est indispensable si vous prévoyez de fixer votre chauffe-eau sur une cloison en plaque de plâtre. Il est fortement recommandé pour les ballons de 300 litres.

Le contacteur jour-nuit pour les installations électriques à accumulation

Le contacteur jour/nuit vous permet de faire des économies en provoquant le déclenchement de votre chauffe-eau durant les heures creuses. Il nécessite cependant un abonnement électrique compatible. Sachez que le contacteur peut également être raccordé sur une installation ancienne.

Le contacteur jour-nuit pour les installations électriques à accumulation

Le contacteur jour/nuit vous permet de faire des économies en provoquant le déclenchement de votre chauffe-eau durant les heures creuses. Il nécessite cependant un abonnement électrique compatible. Sachez que le contacteur peut également être raccordé sur une installation ancienne.

Comment remplacer un chauffe-eau électrique ?

Important

Assurez-vous que votre installation électrique est aux normes.

Prévoyez de poser le ballon au minimum à 5 cm du plafond et à 40 cm du sol afin de pouvoir assurer facilement la pose et l’entretien par la suite.

Voici comment changer un chauffe-eau électrique en 6 étapes :

  1. Démonter l'ancien chauffe-eau
  2. Installer des fixations
  3. Poser le ballon
  4. Poser le vase d'expansion
  5. Raccorder au circuit d'eau
  6. Raccorder au circuit électrique
Pour votre sécurité

Si vous avez choisi un chauffe-eau électrique à accumulation, faites-vous aider pour le poser. Même vide, le ballon est très lourd.

Coupez toujours le courant.