.

Découvrez notre NOUVEAU PROGRAMME DE FIDÉLITÉ et tous ses avantages  !> En savoir plus

Calculer la bonne dimension de votre récupérateur d'eau de pluie

Déterminer votre capacité de récupération d'eau de pluie

Récupérer l’eau de pluie est une solution écologique qui va vous permettre notamment d’arroser votre jardin ou votre potager, alimenter vos WC ou votre machine à laver, ou encore de laver vos sols ou votre voiture en réalisant de précieuses économies. L’eau de pluie qui ruisselle sur le toit de votre maison est alors récupérée dans une cuve, aussi appelée citerne ou récupérateur d’eau de pluie, dans laquelle vous n’aurez ensuite plus qu’à puiser la quantité d’eau dont vous avez besoin.

Déterminer votre capacité de récupération d'eau de pluieDéterminer votre capacité de récupération d'eau de pluieDéterminer votre capacité de récupération d'eau de pluieDéterminer votre capacité de récupération d'eau de pluie

Comment calculer le volume pour un récupérateur d'eau ?

Choisir un type de récupérateur d'eau de pluie n'est jamais facile car cela demande de bien définir son besoin et de faire des calculs compliqués entre ce dont vous avez besoin et ce que vous pouvez réellement récupérer.

Nous vous proposons de simplifier votre projet avec ce calculateur qui vous donnera en quelques clics le type de récupérateur d'eau que vous devez favoriser et la contenance idéale pour faire face à vos besoins.

Pour cela, cliquez sur le lien ci-dessous :

Comment calculer le volume pour un récupérateur d'eau ?
La bonne info

Vous devez au préalable bien définir pour quels types d'utilisations vous souhaitez récupérer de l'eau de pluie.

De même, la surface du toit sur laquelle vous allez récupérer l'eau va aussi entraîner la possibilité ou non de combler vos attentes : bien sûr, vous ne récupérerez jamais la même quantité d'eau si vous branchez votre récupérateur au toit de votre maison ou au toit d'un abri de jardin.

Castorama a développé un outil pratique et simple d’utilisation, pour calculer la quantité de rouleaux de papier peint dont vous avez besoin pour la surface que vous rénovez dans votre maison. Très utile, cet outil remplace votre calculette.​

Quelles sont les informations indispensables à connaître avant de choisir un récupérateur d'eau de pluie ?

Certaines informations sont indispensables afin de déterminer le volume de la cuve de récupération d’eau de pluie dont vous allez avoir besoin.

 

  • Comment souhaitez-vous utiliser votre eau de pluie récupérée ?
La première donnée à prendre en compte avant l’installation de votre système

La première donnée à prendre en compte avant l’installation de votre système est de savoir quelle utilité vous allez donner à l’eau de pluie ainsi récupérée.

L’eau de pluie ne subissant aucun traitement peut pas être utilisée en tant qu’eau potable, mais elle peut servir pour des tâches du quotidien comme arroser le jardin, laver la voiture ou les sols ou encore alimenter le lave-linge ou les WC.

Selon l’utilisation que vous prévoyez pour les eaux de pluie, vous devrez aussi prendre en compte la surface du jardin (pour l’arrosage), ou le nombre de personnes dans le foyer (pour un usage domestique).

La bonne info

Si vous prévoyez d’utiliser les eaux de pluie pour laver la voiture ou les sols, ou bien pour alimenter le lave-linge ou les WC, vous devrez alors avoir recours à une cuve enterrée.

Le simulateur Castorama comporte un bouton

Le simulateur Castorama comporte un bouton « La bonne info » qui va vous apporter des indications de consommation d’eau en fonction des différents usages de l’eau de pluie récupérée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison (WC, machine à laver, lavage des sols, arrosage du jardin et lavage de la voiture).

  • Quelle est la surface de récupération de l'eau de pluie ?
Un autre critère à prendre en compte pour calculer sa capacité de récupération d’eau de pluie

Un autre critère à prendre en compte pour calculer sa capacité de récupération d’eau de pluie, et donc le volume de récupérateur à choisir, est le type de construction depuis laquelle vous comptez récolter cette eau :

- maison,

- abri de jardin,

- toit de garage ou carport.

Il faut également prendre en considération la taille du toit, à savoir sa longueur et sa largeur

Il faut également prendre en considération la taille du toit, à savoir sa longueur et sa largeur, ainsi que le type de toiture :

- ardoise ou tôle ondulée,

- toit plat ou toit bitumé,

- tuile.

  • Quelle quantité d'eau de pluie pouvez-vous récupérer ?
La pluviométrie, c’est-à-dire l'évaluation quantitative des précipitations, de leur nature et de leur distribution

La pluviométrie, c’est-à-dire l'évaluation quantitative des précipitations, de leur nature et de leur distribution, va avoir un impact direct sur votre capacité de récupération des eaux de pluie.

Les précipitations diffèrent en effet d’une région à l’autre.

Il est donc primordial de prendre en compte en compte le volume des précipitations d’une année dans votre région pour déterminer le volume d’eaux de pluie que vous pouvez récupérer ainsi que le volume du réservoir à choisir.

Quels sont les différents types de récupérateurs d’eau qui existent ?

Il existe plusieurs types de récupérateurs d’eau dont le modèle sera à choisir en fonction notamment de vos besoins. Les deux principales catégories de récupérateurs d’eau sont les récupérateurs d’eau aériens et les récupérateurs d’eau enterrés.

Quel que soit le type de modèle que vous choisissez, vous trouverez des cuves d’une capacité de stockage de moins de 300 litres à plus de 1000 litres d’eau pour mieux s’adapter à votre projet à et à votre capacité de récupération d’eau de pluie.

 

  • Le récupérateur d’eau aérien
Le récupérateur d’eau de pluie aérien est le type de cuve dont l’installation est la plus simple

Le récupérateur d’eau de pluie aérien est le type de cuve dont l’installation est la plus simple. Ce système porte également le nom de récupérateur d’eau mural. Afin de récolter les eaux de pluie, ce type de récupérateur d’eau doit être près d’un tuyau de gouttière, sur un sol plat. Le captage des eaux de pluie se fait via un tuyau de gouttière descendant.  

Ainsi, les eaux de pluie vont s’écouler depuis le toit jusque dans la citerne. Un petit robinet situé au bas de la cuve va ensuite permettre de verser la quantité d’eau de pluie désirée dans un arrosoir ou dans un seau, selon l’utilisation que vous souhaitez en faire (arrosage du jardin ou du potager, lavage de la voiture ou du sol de la maison).   En amont de l'entrée de la cuve du récupérateur d'eau, ou bien dans la gouttière qui descend de la toiture, un filtre va bloquer les salissures et feuilles mortes afin conserver l’eau de pluie récoltée propre et de bonne qualité.

  • Le récupérateur d’eau de pluie enterré
Réaliser l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie enterré va demander des travaux plus conséquents

Réaliser l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie enterré va demander des travaux plus conséquents. Ce type de cuve est également proposé à un prix plus important. La citerne du récupérateur d’eau de pluie enterré va se retrouver le sol du jardin.

L’eau de pluie récupérée dans le réservoir va ensuite être redistribuée dans le lave-linge, les WC, ou dans le système d’arrosage du jardin ou du potager, grâce à l’action d’une pompe immergée dans la cuve.

Le captage de l’eau de pluie se fait également depuis la toiture de la maison, de l’abri de jardin, du carport ou du garage. Un filtre permet aussi de protéger l’eau de pluie récupérée des salissures.

Comment renseigner les informations du simulateur pour déterminer votre capacité de récupération d'eau de pluie

 

  • L’onglet « Comment souhaitez-vous utiliser votre eau de pluie récupérée ?»
Ce premier onglet permet de renseigner la destination des eaux de pluie récupérées.

Ce premier onglet permet de renseigner la destination des eaux de pluie récupérées.

Si vous souhaitez arroser votre jardin avec votre installation de récupération d’eau de pluie, vous devrez alors préciser la superficie de votre jardin en m².

Pour un usage domestique de l’eau de pluie récupérée dans votre réservoir (lavage de la voiture ou des sols, alimentation du lave-linge ou des WC) précisez alors le nombre de personnes qui occupent le logement.

Le simulateur vous permet de ne sélectionner qu’une seule utilisation, quelques-unes ou toutes selon votre projet.

  • L’onglet « Surface de récupération »
Dans cet onglet, vous devrez sélectionner dans un premier temps le type de construction

Dans cet onglet, vous devrez sélectionner dans un premier temps le type de construction à partir de laquelle votre installation va récupérer les eaux de pluie.

Une alerte va s’afficher si le type de construction n’est pas compatible avec l’utilisation souhaitée.

Vous devrez ensuite renseigner avec précision la taille du toit de la construction en indiquant la longueur et la largeur du toit ainsi que la nature de la toiture parmi les 3 propositions du menu déroulant :

- ardoise ou tôle ondulée,

- toit plat ou toit bitûmé,

- toit en tuile.

  • L’onglet « Quantité récupérable »
Le calcul de la quantité d’eau de pluie récupérable par votre installation, en litre / m² se fait automatiquement.

Le calcul de la quantité d’eau de pluie récupérable par votre installation, en litre / m² se fait automatiquement.

Il vous suffit en effet de sélectionner dans le menu déroulant votre département de résidence.

Le coefficient de pluviométrie correspondant s’affiche alors automatiquement.

  • Le résultat
Une fois ces données rentrées, le simulateur donne le résultat

Une fois ces données rentrées, le simulateur donne le résultat de votre capacité de récupération d'eau de pluie en indiquant :

- Le besoin, à savoir le volume total en litres

- La quantité récupérable en litres

- La capacité de la cuve à choisir en litres

- Le type de cuve à privilégier (cuve enterrée ou cuve aérienne) avec lien vers les produits correspondants pour mener à bien l’installation de votre système et donner vie à votre projet

Découvrez tous les récupérateurs d'eau de pluie

Nos conseillers se tiennent à votre disposition pour répondre à toutes vos questions concernant votre capacité de récupération d’eau de pluie, mais aussi pour vous aider à choisir le système le plus adapté à vos besoins et à votre projet.