Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Choisir le vitrage d’une fenêtre

Le choix du vitrage pour une fenêtre

Le vitrage qui compose la fenêtre ou la porte-fenêtre est tout aussi important que sa structure. Il contribue à l’étanchéité à l’air et à l’eau mais aussi à votre confort intérieur, été comme hiver (isolation thermique, isolation acoustique…).

Choisir le vitrage d’une fenêtre


Les performances d’un triple vitrage

En ajoutant une troisième vitre à un double vitrage, on augmente d'autant ses performances thermique, acoustique ainsi que sa sécurité. Le triple vitrage est ainsi constitué de 3 verres clairs avec sur 2 des faces (n°2 et n°5), un film à faible émissivité et 2 espaces intercalaires remplis de gaz neutre (argon ou krypton).

Le coefficient Ug permet d’évaluer les performances d’un vitrage, exprimé en W/m².K. Plus ce coefficient est faible, plus les performances d’isolation du vitrage sont importantes. Ainsi, un triple vitrage permet d’atteindre une valeur Ug de 0,5 W/m².K.

Important

Notez que pour la construction d’une maison passive, le triple vitrage est incontournable. Pour une maison estampillée BBC (Bâtiment Basse Consommation), le tripe vitrage est vivement recommandé.

Découvrez la composition d’un triple vitrage isolant (4/16/4/16/4).

Choisir le vitrage d’une fenêtre

1) Gaz neutre (argon ou krypton)

2) Intercalaire à bord chaud (Warm Edge)

3) Film à faible émissivité

Avec un triple vitrage, il y a une forte réduction de la zone froide à proximité de la fenêtre et une répartition uniforme de la chaleur dans l'espace intérieur.

Le double vide rempli de gaz neutre réduit fortement la condensation sur le verre intérieur du vitrage grâce à une température plus élevée de la surface vitrée.

Le triple vitrage et l’apport solaire

Le triple vitrage est hautement recommandé pour améliorer les performances thermiques seulement s’il ne vient pas contrarier le facteur g (ou coefficient Sw).

Le facteur g est la proportion du flux énergétique solaire que le vitrage laisse passer et donc la chaleur naturelle récupérée de l’extérieur. Il s’exprime en pourcentage ou avec un chiffre compris entre 0 et 1. Le facteur g prend pleinement son sens en hiver où le rayonnement solaire est présent mais moins intense qu’en été.

L’ajout d’un troisième verre augmente d’un côté l’isolation du vitrage (valeur Ug), et de l’autre, il diminue l’apport de chaleur extérieure (facteur g). En effet, pour obtenir une valeur Uw de 0,5 W/m².K (donc très performante), le facteur g est réduit à 50%. Il perd donc 11% par rapport aux capacités d’un double vitrage.

La bonne info

Il est souhaitable d’opter pour des menuiseries à triple vitrage dans une habitation où l’hiver est rude et d’implanter ce type de vitrage sur des fenêtres situées au nord, voire à l’est pour profiter de l’apport solaire hivernal dès le lever.

Comparatif entre les différents vitrages

Découvrez un comparatif de température de la surface vitrée selon le type de vitrage installé.

Choisir le vitrage d’une fenêtre
À retenir

Plus le vitrage est isolant, moins le chauffage est transmis vers l’extérieur.


Le vitrage feuilleté

Un vitrage feuilleté est destiné à retarder l’intrusion et donc le cambriolage de votre habitation. Ce type de vitrage est composé d’un double verre extérieur de 8 à 10 mm d’épaisseur emprisonnant des intercalaires transparents PVB (polyvinyle de butyral) qui rigidifient et solidarisent le vitrage en cas de casse. Ce système permet de maintenir les bouts de verre ensemble, même brisés.

Un vitrage feuilleté standard est estampillé 44.2/16/4 lorsqu’il présente 2 verres de 4 mm intercalant 2 films PVB.

Un vitrage feuilleté haute sécurité est estampillé 55.6/16/4 où 6 films PVB sont incorporés. Découvrez ci-dessous sa composition détaillée.

Choisir le vitrage d’une fenêtre

1) 6 films de PVB

2) Film à faible émissivité

3) Gaz neutre (argon ou krypton)

4) Intercalaire à bord chaud (Warm Edge)

Le vitrage acoustique Un vitrage isophonique permet de réduire au maximum les contraintes sonores du milieu extérieur. Il est possible de réaliser des verres feuilletés avec des films plastiques traités silence.  Dans un double vitrage, la différence d'épaisseur entre les 2 vitres permet aussi une forte atténuation des bruits. Un vitrage acoustique affiche un indice Rw calculé en décibel (dB). Plus sa valeur est élevée, meilleur est l’affaiblissement sonore.  Le vitrage acoustique Un vitrage isophonique permet de réduire au maximum les contraintes sonores du milieu extérieur. Il est possible de réaliser des verres feuilletés avec des films plastiques traités silence.  Dans un double vitrage, la différence d'épaisseur entre les 2 vitres permet aussi une forte atténuation des bruits. Un vitrage acoustique affiche un indice Rw calculé en décibel (dB). Plus sa valeur est élevée, meilleur est l’affaiblissement sonore.  Découvrez la composition d’un vitrage acoustique.

Choisir le vitrage d’une fenêtre

1) 2 films PVB traité silence

2) Film à faible émissivité

3) Gaz neutre (argon ou krypton)

4) Intercalaire à bord chaud (Warm Edge)

Les autres options disponibles sur les vitrages

En plus des options d'isolation thermique, acoustique et anti-effraction, le vitrage peut également être autonettoyant, opacifiant et il peut même intégrer un store entre les 2 vitres.

Un vitrage transparent laisse passer le regard et la lumière alors qu’un vitrage opacifiant translucide ou granité fait entrer la lumière sans pour autant qu’on puisse voir à travers. Ce dernier est souvent utilisé dans les salles de bains, les WC ou en rez-de-chaussée. Si vous souhaitez une touche d’originalité sur votre fenêtre, le vitrage imprimé ou thermoformé offre une touche décorative en relief.

Voici un récapitulatif des options disponibles pour un vitrage.

Choisir le vitrage d’une fenêtre

Sur d’anciennes fenêtres, il existe 2 types de déperditions thermiques : le vitrage, mais aussi les fuites d’air (manque d’étanchéité entre l’ouvrant et le dormant). Toutefois, il existe des solutions pour limiter ces déperditions.

La technique du survitrage

Le survitrage consiste à installer un vitrage complémentaire fixé par des parcloses (baguette ou profilé servant à maintenir le vitrage sur l’ouvrant de la fenêtre), en doublage du vitrage existant. L’installation s’effectue sur la face intérieure du dormant. Cette technique est réservée aux fenêtres battantes. En effet, cette intégration en surépaisseur est difficile à appliquer sur des fenêtres coulissantes.

La pose du vitrage complémentaire est généralement réalisée de façon mobile sur des charnières ou paumelles, plus rarement de façon fixe.

  • Lorsque la pose est mobile, veillez à ce que l’ouvrant complémentaire soit bien jointif à l’ouvrant existant.
  • Lorsque la pose est sur un cadre fixe, pensez à bien nettoyer la face interne du vitrage complémentaire et existant.
Choisir le vitrage d’une fenêtre

La technique du survitrage permet ainsi d’améliorer l’isolation thermique de votre fenêtre par rapport à un simple vitrage. Cependant, cette alternative n’améliore pas son étanchéité si celle-ci fait défaut.

Voici un exemple de survitrage avec un profilé métallique :

Choisir le vitrage d’une fenêtre

1) Charnières du cadre métallique

2) Équerre de renfort invisible

3) Cadre de survitrage en profilés d’aluminium

4) Joint d’étanchéité à double lèvre

Voici un exemple de survitrage avec un profilé bois ou PVC :

Choisir le vitrage d’une fenêtre

1) Profilé charnière vissé avec cache-vis intégré

2) Cadre de survitrage en profilés bois ou PVC

3) Joint d’étanchéité à double lèvre

Le vitrage de rénovation

Cette alternative consiste à déposer le simple vitrage pour le remplacer par un double vitrage sur-mesure à intégrer dans l’ouvrant existant.

Le double vitrage de rénovation se présente avec un cadre rapporté qu’il faut intégrer dans la feuillure de l’ouvrant à la place de l’ancien verre. Idéale pour renforcer l’isolation des fenêtres de petites dimensions (WC, couloir…), cette solution fait perdre un peu de surface vitrée par rapport à celle initiale puisque le cadre rapporté fait environ 10 à 15 mm sur toute la périphérie.

Néanmoins, l’isolation et l’étanchéité de la surface vitrée sont bien meilleures puisque c’est le même type de double vitrage qui équipe les fenêtres neuves.

La bonne info

L’installation d’un vitrage de rénovation est plus aisée sur des fenêtres en bois.

Voici un exemple d’un vitrage de rénovation à vissage caché (mastic) :

Choisir le vitrage d’une fenêtre

1) Joint d’étanchéité (silicone)

2) Vis ou pointe de fixation

3) Mastic

Voici un exemple d’un vitrage de rénovation à vissage caché (profilé) :

Choisir le vitrage d’une fenêtre

1) Lèvres souple de finition

2) Cache-vis solidaire du profilé

3) Mini charnière du cache-vis

4) Joint souple de compensation de planéité

5) Solin de finition et cale

6) Profilé PVC collé

Le film isolant pour vitrage

Cette alternative consiste à appliquer un film incolore en élasthanne sur la paroi vitrée lisse de l’ouvrant (côté intérieur) pour l’isoler. Ce type de film isolant réduit les déperditions de chaleur au niveau du vitrage et supprime l’éventuelle condensation. S’il améliore quelque peu le confort intérieur, il ne dispose que très rarement d'un coefficient d'isolation. Son efficacité est donc difficile à évaluer. Optez dans ce cas pour un film isolant qui contient des micro-bulles d’air.

En suivant scrupuleusement la notice, l’application à froid ou à chaud est rapide et facile à réaliser vous-même après avoir bien nettoyé et dégraissé la surface vitrée.

Très économique, cette solution peut s’envisager en complément d’un simple vitrage, d’un double vitrage classique ou lorsque vous êtes locataire de votre logement.

La bonne info

Il existe également des films acoustiques ou anti-UV.

Pour toutes vos questions, nos experts en magasin sont à votre disposition afin de vous accompagner dans vos projets.


Choisir le vitrage d’une fenêtre

La certification CEKAL évalue l’étanchéité et les performances thermique et acoustique des vitrages isolants et feuilletés pendant 10 ans. Elle définit 6 classes de performance contre le bruit, notées de AR1 (isolation courante) à AR6 (isolation renforcée).

La bonne info

Les vitrages estampillés TR à isolation renforcée sont nécessaires pour obtenir le crédit d’impôt (Ug < 2 W/m².K).