Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Comment entretenir un gazon

L’entretien d’une pelouse

Pour garder une belle pelouse, il est important de l’entretenir régulièrement : tonte, arrosage, scarification, regarnissage et fertilisation sont incontournables. Découvrez ainsi tous nos conseils pour l’entretien de votre gazon.

Comment entretenir un gazon


Selon les régions et la météo, il est nécessaire d’arroser votre pelouse du milieu du printemps à l’automne. Quelques principes simples sont à retenir pour conserver une belle pelouse bien verte sans gaspiller d’eau.

  • Arrosez abondement de temps en temps (une fois par semaine) plutôt que peu et fréquemment.
L’arrosage d’une pelouse

En effet, grâce à des arrosages abondants, vous allez encourager le système racinaire de votre gazon à se développer en profondeur, là où la terre garde le mieux l’humidité.

Dans l’hypothèse inverse, les racines de votre gazon resteront à la surface, et il sera moins protéger face à la sécheresse et donc au jaunissement.

  • Arrosez le soir, ou la nuit si vous avez un système d’arrosage avec un programmateur.
  • Privilégiez les gazons sobres, résistants à la sécheresse, en particulier si vous habitez une région aux étés chauds et secs.
  • Adaptez la hauteur de tonte à la saison. Plus votre gazon est court, plus il est sensible à la sécheresse.
Important

Si vous venez de semer votre pelouse, il est nécessaire de maintenir le sol humide pour favoriser sa levée, et donc d’arroser très régulièrement, plus ou moins fréquemment en fonction de la météo. L’enracinement en profondeur se fera dans un second temps, une fois la pelouse installée.


La scarification consiste en un griffage de la pelouse. Cette opération permet de retirer tous les déchets végétaux qui étouffent votre pelouse, mais aussi d’aérer la terre.

En effet, les passages fréquents de la tondeuse et le piétinement finissent par la tasser. Au fil du temps, il se forme une croûte compacte à la surface de votre pelouse, qui empêche la pénétration de l’air et de l’eau. La scarification permet ainsi à votre pelouse de respirer et de se redensifier.

La scarification du gazon
La bonne info

La scarification permet également préparer la terre avant de la fertiliser.

La scarification doit être faite 2 fois par an avec des outils spéciaux.

  • Si votre pelouse a une surface inférieure à 100 m², utilisez des patins aérateurs ou un scarificateur rotatif à main.
  • Si votre pelouse a une surface supérieure à 100 m², utilisez un scarificateur électrique ou thermique.
Important

Pour une scarification efficace, la terre ne doit être ni trop humide, ni trop sèche.

Découvrez pas à pas comment scarifier votre pelouse.

La scarification du gazon

Après avoir tondu assez ras votre pelouse et ramasser les déchets de tonte, commencez par passer le scarificateur sur toute la surface de votre pelouse ou la surface abîmée, dans les 2 sens (longueur et largeur) pour bien l’aérer. Puis ratissez la surface pour enlever tous les déchets végétaux.

Répartissez ensuite un terreau spécial gazon sur votre pelouse après l’avoir scarifiée. Aidez-vous d’un râteau pour bien le répartir. Celui-ci est riche en éléments nutritifs qui contribueront à embellir votre gazon.

La scarification du gazon
La bonne info

Si votre sol est lourd et argileux, profitez-en pour le sabler. Épandez une petite quantité de sable sur toute la surface de la pelouse. Celui-ci va s’intégrer à la terre avec les pluies et les arrosages, permettant à la terre de s’aérer, d’être mieux drainée et au gazon de mieux respirer.


La scarification a permis d’enlever les mousses et les déchets végétaux de votre pelouse.

Il se peut qu’elle laisse apparaître des zones dégarnies ou clairsemées, et qu’il soit nécessaire de réengazonner votre pelouse.

Pour regarnir votre pelouse, utilisez un gazon de regarnissage adapté à la fois à l’usage de votre pelouse et à votre climat.

Comment entretenir un gazon

Pour regarnir votre pelouse, commencez par semer des graines aux endroits dégarnis, puis effectuez un ratissage léger en surface, dans un seul sens, pour assurer une bonne répartition des graines.

Passez ensuite le rouleau pour favoriser le contact entre les graines et le sol et ainsi améliorer la levée du gazon.

Enfin, arrosez abondement à jet fin (si vous utilisez un arrosoir, munissez-le d’une paume). Veillez à ne pas saturer la terre d’eau.


Pour avoir une pelouse en bonne santé et conserver sa vigueur et sa beauté, il est nécessaire de lui apporter les éléments nutritifs dont elle a besoin. Il est important de choisir le bon engrais et de respecter certaines règles pour l’épandre.

La fertilisation se fait 2 fois par an au printemps et à l’automne, après la scarification. La terre est en effet aérée et donc prête à recevoir de l’engrais.

Fertiliser un gazon

Les différents éléments nutritifs dans les engrais pour gazon

Fertiliser un gazon

L’engrais est composé des principaux éléments nutritifs dont a besoin votre gazon. Chacun assure une fonction particulière symbolisée par une lettre que vous retrouverez sur l’emballage.

  • Azote (N) : croissance et couleur des feuilles
  • Phosphore (P) : croissance des racines et des tiges
  • Potassium (K) : résistance aux maladies, à la sécheresse…
  • La teneur en chaque élément est indiquée sur l’emballage de l’engrais.

Les besoins de votre gazon selon les saisons

Les besoins en éléments nutritifs de votre gazon varient selon la saison.

  • Au printemps, votre gazon a besoin d’engrais pour l’aider à reprendre des forces et favoriser sa croissance après l’hiver. Choisissez un engrais riche en azote (N).
  • À l’automne, votre gazon doit se préparer à l’hiver en faisant des réserves pour améliorer sa résistance au froid. Optez pour un engrais riche en potassium (K).
Important

À part au moment de la plantation, évitez d’utiliser un engrais trop riche en phosphore (P) au risque de fragiliser votre gazon.

Engrais à libération immédiate ou à libération prolongée ?

Les engrais à libération immédiate permettent de stimuler la croissance et la couleur verte du gazon. Ils ont un effet immédiat et sont recommandés uniquement si votre pelouse est fatiguée et a besoin d’un petit « coup de fouet ». C’est d’ailleurs sous cette appellation qu’on les trouve parfois. Ils se présentent sous forme de poudre ou de liquide.

Comment épandre votre engrais pour gazon ?

Commencez par arrosez légèrement le sol, puis épandez l’engrais en 2 passages croisés, l’un sur la longueur de votre pelouse, l’autre sur la largeur. Pour finir, arrosez abondamment pour assurer la diffusion des éléments nutritifs dans le sol et pour éviter les risques de brûlure du feuillage du gazon.

Pour les petites surfaces, vous pouvez épandre l’engrais manuellement. Pour les surfaces plus importantes et afin d’obtenir un dosage précis et une bonne répartition de l’engrais, il est conseillé d’utiliser un épandeur, ou semoir, le même outil peut être utilisé pour semer le gazon et pour fertiliser la terre.

Fertiliser un gazon
Important

Respectez toujours le dosage indiqué sur le paquet d’engrais. Vous risquez de brûler votre gazon si l’engrais est surdosé


La pelouse a 2 sortes d’ennemis contre lesquels vous devez lutter : les mousses et mauvaises herbes et les maladies. De manière générale, un gazon bien entretenu, tondu régulièrement, scarifié et fertilisé au printemps et à l’automne, est plus résistant.

Important

À partir du 1er janvier 2019, l’utilisation par les particuliers d’herbicides de synthèse sera interdite. Vous pourrez cependant continuer à utiliser des produits utilisables en Agriculture Biologique.

Les mousses et mauvaises herbes

Protéger une pelouse

Les mousses et mauvaises herbes peuvent pousser sur votre pelouse. Il est important de les enlever : en plus de leur caractère inesthétique, elles risquent d’étouffer votre gazon dans le temps.

Le choix d’un gazon de qualité à forte densité et l’entretien régulier de votre pelouse sont des facteurs permettant de limiter l’apparition des mousses ou la pousse de mauvaises herbes.

Les mousses s’enlèvent par scarification, ou en épandant un produit anti-mousse.

Pour enlever les mauvaises herbes, commencez par les arroser pour ameublir le sol, puis arrachez-les à la racine, éventuellement en vous aidant d’un couteau ou d’une gauge à asperges. Vous avez également la possibilité d’utiliser un désherbant sélectif, qui s’attaquera uniquement aux mauvaises herbes.

Protéger une pelouse
Le geste écologique

Dans la mesure du possible, privilégiez toujours les méthodes mécaniques, beaucoup plus écologiques.

Les maladies du gazon

Un gazon manquant d’engrais est plus fragile et peut être attaqué par diverses maladies.

  • La fonte des semis
Protéger une pelouse

Manifestation : cette maladie survient généralement lors de la levée. Peu de graines germent et/ou les jeunes pousses brunissent et pourrissent à la base.

Facteur déclenchant : humidité excessive due à des arrosages trop importants.

Prévention et remède : limitez les arrosages en période de pluie et pulvérisez un fongicide.

  • Le fil rouge
Protéger une pelouse

Manifestation : apparition de filaments rouges entre les brins d'herbe causé par un champignon, qui entraîne la décoloration et le dépérissement du gazon.

Facteur déclenchant : par temps chaud et humide, déchets de tonte trop importants laissés en place.

Prévention et remède : ramassez les déchets de tonte, faites un apport d’engrais azoté et pulvérisez un fongicide.

  • La fusariose
Protéger une pelouse

Manifestation : apparition de tâches jaunâtres ou grisâtres entraînant le dépérissement du gazon.

Facteur déclenchant : le froid ou souvent la neige.

Prévention et remède : veillez à une bonne aération de la terre et faites un apport d’acide phosphorique à l’automne.

  • La rouille
Protéger une pelouse

Manifestation : apparition de pustules orange, jaunes ou noires causées par un champignon et entraînant le dessèchement du gazon.

Facteur déclenchant : la chaleur, des engrais trop azotés.

Prévention et remède : n’utilisez pas d’engrais trop azotés. Traitez avec un fongicide et réalisez une tonte régulière, pas trop rase.

  • L’oïdium
Manifestation : apparition d’un feutrage blanchâtre sur les feuilles.

Manifestation : apparition d’un feutrage blanchâtre sur les feuilles.

Facteur déclenchant : les gazons ombragés sont les plus touchés. Tontes irrégulières.

Prévention et remède : tondez régulièrement votre pelouse, ne la tondez pas trop rase et traitez-la avec un fongicide.

  • L’helminthosporiose ou maladie du pâturin des prés

Manifestation : apparition de tâches brunes à grises, puis jaunissement du gazon.

Facteur déclenchant : printemps et été, tontes irrégulières, apports d’engrais insuffisants.

Prévention et remède : tondez régulièrement votre pelouse, faites un apport d’engrais sans trop d’azote et traitez-la avec un fongicide.

  • Les ronds de sorcière
Protéger une pelouse

Manifestation : apparition sur votre pelouse de cercles d’herbe bien verte et vigoureuse, nettement délimités, de diamètres variables. Le bord des cercles laisse apparaître de gros champignons profondément enracinés dans le sol. Selon la variété de champignon, il peut arriver que le gazon du centre des cercles dépérisse, en particulier en été. La couleur très verte s’explique par l’azote libérée dans le sol par les champignons.

Facteur déclenchant : l’humidité. Il arrive qu’un morceau de bois enterré dans le sol déclenche le développement des champignons et des cercles de sorcières.

Prévention : ramassez les branches tombées sur la pelouse. Fertilisez et aérer votre pelouse 2 fois par an.

Remède : enlevez les parties malades du gazon et les champignons, puis détruisez-les. Procédez ensuite à des arrosages fréquents et abondants pendant plusieurs semaines avant de ressemer.


Les vers blancs

Les nuisibles et alliés de la pelouse

Le vert blanc est la larve du hanneton. C’est un ennemi redoutable de votre gazon, qui va s’attaquer à ses racines et le faire dépérir rapidement si vous n’intervenez pas.

Afin d’éviter ce problème, quelques gestes préventifs sont à adopter. Il se peut qu’ils soient insuffisants. Dans ce cas, il vous faudra mener une lutte efficace contre le ver blanc.

Pour prévenir l’apparition de vers blanc dans votre jardin, quelques gestes préventifs peuvent être effectués.

  • Ne coupez pas le gazon trop court, pour empêcher la ponte des larves.
  • Scarifiez votre gazon pour l’aérer. C’est aussi un moyen mécanique de tuer les vers.
  • Fertilisez votre gazon : les larves aiment les sols pauvres.
  • Ne laissez pas de zones de pelouse dénudées car elles sont vulnérables, réengazonnez-les régulièrement.
La bonne info

Si vous réensemencez, mélangez les espèces de semences : les larves n’aiment pas la diversité.

La meilleure moment pour lutter contre les vers blancs se situe pendant les mois d’août, septembre et octobre, après la ponte des œufs qui se fait au mois de juillet. En effet, le développement des larves, qui se fait près de la surface de la terre et les larves, encore petite, se nourrissent des racines du gazon. C’est ainsi la bonne période pour les attaquer et traiter votre pelouse.

Les taupes

Les nuisibles et alliés de la pelouse

Qui dit taupe, dit taupinières, ces monticules de terre inesthétiques sont la hantise de tous les amateurs de belles pelouses.

Habituellement considérée comme un ennemi de votre pelouse, la taupe est en réalité un animal très utile. Cependant, si vous êtes vraiment envahi, il existe des moyens pour y remédier.

La taupe est, en effet, une alliée de votre pelouse. Elle se nourrit d’insectes et débarrasse ainsi votre sol de ses ravageurs comme le ver blanc. De plus, elle aère la terre et améliore son drainage en creusant ses galeries.

La bonne info

La terre des taupinières est saine et friable, vous pouvez la récupérer pour vos jardinières et votre potager en la mélangeant à du terreau.

Pour limiter les dégâts causés par les taupes, commencez par utiliser des moyens naturels destinés à les éloigner.

Comment entretenir un gazon

Pour toutes vos questions, nos experts en magasin sont à votre écoute et vous accompagnent dans vos projets.