.

OFFRE APPLI : 10% offerts dès 100€ d’achats* jusqu’au 27 février 2024     
En savoir plus

Comment installer un arrosage automatique

L’installation d’un arrosage automatique enterré​

Vous êtes fière de l’aménagement de votre jardin ? Cependant, son entretien demande beaucoup de temps et d’efforts ? Simplifiez-vous la vie en optant pour un système d’arrosage automatique. Ainsi , vous gagnerez en temps, tout en économisant de l’eau.​

Ce système d’arrosage autonome pourra ainsi s’adapter parfaitement à la superficie de votre terrain, mais aussi à la consommation d’eau de vos plantes. Et même en cas d’absence, votre jardin restera luxuriant.​

Aujourd’hui, il existe dans le commerce, différents kits d’arrosage automatique afin de répondre précisément aux besoins de votre surface extérieure. Que ce soit pour les plants de votre jardin, un parterre de fleurs ou encore pour une pelouse, découvrez comment choisir et installer votre système d’arrosage automatique. ​

Arrosage

Pourquoi installer l’arrosage automatique dans votre jardin ?​

Choisir un système d’arrosage automatique apporte plusieurs avantages :

Arrosage automatique
  •  Un gain de temps considérable,​
  • Plus d’effort à fournir, ce système autonome travaille pour vous,​

  • La gestion raisonnée de la fréquence et du niveau d’arrosage,​

  • La programmation de l’arrosage par zone, ​

  • L’optimisation de la consommation d’eau,​

  • L’entretien de votre jardin même en cas d’absence,​

  • Un arrosage adapté à vos plantes et à la superficie de votre espace.​

Quel que soit le système d’arrosage automatique retenu (en surface ou enterré), votre espace extérieur sera parfaitement entretenu toute l’année.​

Comment fonctionne l’arrosage automatique ?​

L’arrosage automatique représente un système de distribution d’eau intelligente et autonome pour les plantes et les divers espaces verts. Ce système d’irrigation permet de diminuer considérablement l’intervention humaine tout en gérant de manière rigoureuse la quantité d’eau distribuée sur une surface précise.​

arrosage jardinarrosage jardinarrosage jardinarrosage jardin

Ce système d’irrigation autonome se compose :​

  • d’un programmateur afin de planifier les heures, les fréquences et le débit d’arrosage,​

  • d’une électrovanne permettant de gérer l’ouverture et la fermeture des voies d’arrosage​

  • Une série de tuyaux transportant l’eau jusqu’aux différents arroseurs.​

  • Une pompe pour puiser l’eau d’une source d’eau naturelle extérieure si besoin.​

La marque Gardena est une des plus connues dans la vente de matériel d’arrosage automatique.​

Les différents systèmes d’arrosages automatiques​

Selon que vous désirez entretenir le vert de votre pelouse, arroser vos fleurs ou encore apporter de l’eau à votre potager, le système d’arrosage sera différent selon vos besoins.​

Sur le marché, nous trouvons deux systèmes d’arrosage automatique : en surface et enterré.​

Les caractéristiques de l’arrosage en surface​

L’arrosage automatique en surface est constitué de tuyaux visibles, posés à même le sol avec les têtes d’arrosage. Il a l’avantage de pouvoir être déplacé facilement au grès de vos besoins.​

Parmi ce système d’arrosage en surface, nous pouvons choisir :​

Arrosage automatique enterré
  • Un arrosage au goutte-à-goutte (idéal pour les divers plants du potager).​

arrosage par aspersion
  • Un arrosage par aspersion pour arroser une surface précise (massif de fleurs par exemple).​

  • L’arrosage automatique en surface est parfait pour les petits espaces à arroser.​

Les caractéristiques de l’arrosage automatique enterré

Arrosage jardin

​Contrairement au système précédent, l’arrosage automatique enterré se caractérise par l’enfouissement des tuyaux dans le sol. ​

Plus esthétique que l’arrosage en surface, ce système permet d’irriguer de grandes surfaces. ​

système d’irrigation enterré

Les tuyaux ne sont donc pas visibles et les tuyères sortent du sol juste au moment de l’arrosage pour se rétracter par la suite. Avec ce système d’irrigation enterré, l’arrosage se réalise par aspersion uniquement.

Vous pouvez néanmoins contrôler le débit d’eau ainsi que sa pression et sa rotation.

En termes d’installation, l’arrosage automatique enterré demande un peu plus de travail que le système en surface.

Vous devez au préalable bien réfléchir au chemin que vont emprunter vos tuyaux. Puis, vous allez devoir creuser des tranchées pour accueillir ces tuyaux et les raccorder aux tuyères.

Avec un système d’arrosage enterré, votre terrain conservera son esthétique. Discret et autonome, il irriguera vos plantes avec précision, tout en se faisant oublier.

Plus de tuyaux à démêler et à dérouler, place à une gestion centralisée de l’arrosage. L’installation d’un tel système n’est pas très compliquée, mais nécessite une bonne préparation.

Le matériel nécessaire pour installer l’arrosage automatique​

Pour installer votre système d’arrosage automatique, vous allez avoir besoin de différents éléments. Ces matériaux peuvent s’acheter soit à l’unité soit sous forme de kit.​

Même avec les kits, vous avez la possibilité de rajouter des éléments supplémentaires à votre système d’arrosage pour une installation répondant parfaitement à vos besoins.​

caractéristiques arrosagecaractéristiques arrosagecaractéristiques arrosagecaractéristiques arrosage
Le programmateur​

Le programmateur​

Il s’agit de la pièce maîtresse du système d’arrosage automatique. C’est grâce au programmateur que vous allez pouvoir planifier la fréquence de vos arrosages. ​

Mais avec cet appareil, vous allez aussi paramétrer le débit et la pression de l’eau.​

Vous trouverez dans le commerce des programmateurs mécaniques et des programmeurs électriques numériques.​

Le programmateur s’installe directement sur le robinet d’arrivée d’eau pour un arrosage goutte à goutte. Pour les systèmes d’arrosage enterré, le programmeur est alors placé sur une ou plusieurs électrovannes.​

Découvrez tous les programmateurs d’arrosage

programmateur électrique

Concernant le programmateur électrique, dit connecté, vous pouvez alors gérer vos arrosages directement à distance, à partir de votre smartphone ou de votre ordinateur. ​

Ce type de programmateur est encore plus précis que celui manuel. Vous gérez votre débit d’eau à la goutte près ainsi que l’heure d’arrosage.​

Si vous avez une grande surface à irriguer, nous vous conseillons alors un programmateur à plusieurs voies afin d’ajuster le débit d’eau à chaque arroseur. ​

 ​

L’électrovanne​

L’électrovanne​

L’électrovanne correspond à une vanne qui s’ouvre et se referme selon l’impulsion électrique du programmateur. Elle est donc directement connectée au programmateur et est placée au début du système d’arrosage électrique. ​

Assez solide, l’électrovanne résiste parfaitement aux changements climatiques. Vous pouvez donc faire le choix soit de l’enterrer, soit de la laisser en surface. ​

Le prix de l’électrovanne n’est pas trop élevé. Mais au moment de son achat, vous devez faire attention qu’elle soit bien compatible avec votre programmateur.​

Découvrez toutes les électrovannes​

Les tuyaux​

Les tuyaux​

L’eau délivrée par l’électrovanne va ensuite être acheminée au travers de différents tuyaux. ​

Vous devez donc choisir des tuyaux de très bonnes qualités et d’un diamètre adapté au débit de votre eau. Le plus souvent, les tuyaux constituant le système d’arrosage automatique sont en polyéthylène. ​

Généralement, les tuyaux de 25 à 50 mm de diamètre, dits à haute densité sont pris pour l’arrosage par aspersion.​

tuyau d’arrosage

Pour l’arrosage au goutte-à-goutte, un tuyau de diamètre plus petit (16 à 20 mm) sera plus adapté. Nous parlons alors de tuyaux à faible densité.

Découvrez tous les tuyaux d’arrosage

L’arroseur​

L’eau acheminée dans les tuyaux va être délivrée par les arroseurs qui se trouvent au bout du système d’arrosage automatique. ​

Selon le type de plantes et de surface à asperger, vous trouverez différentes formes d’arroseur.​

Pour l’arrosage automatique de surface, nous trouvons :​

arroseur oscillant​
  • L’arroseur oscillant​

Produisant un jet d’eau mobile en éventail et en hauteur. ​

Ce type d’arroseur est parfait pour couvrir les besoins en eau des surfaces rectangulaires de 25 m² et 250 m².​

Découvrez tous les arroseurs oscillants​

 

arroseur circulaire ou rotatif​
  • L’arroseur circulaire ou rotatif​

Composé de deux ou trois bras horizontaux permet un arrosage régulier d’une surface circulaire. ​

L’arrosage se fait par aspersion. ​

Il couvre une surface de 50 à 400 m².  ​

asperseur
  • L’asperseur ​

Permet de délivrer de l’eau par micro-aspersion. Idéal pour les fleurs fragiles. ​

Vous trouverez différents types d’asperseurs permettant de diffuser l’eau en une fine bruine, soit de manière statique soit en rotation de 90, 180 ou 360 degrés. ​

Les asperseurs permettent d’arroser une petite surface de plants (fleurs, arbustes, potager).  ​

Découvrez tous les asperseurs

goutteurs ​
  • Les goutteurs ​

Délivrent l’eau goutte à goutte. Idéal pour arroser les plants du potager. 

Vous trouverez aussi des goutteurs de fin ligne adaptés pour l’arrosage de plants isolés ou en pot.​

Découvrez tous les arroseurs goutte à goutte

Pour l’arrosage automatique enterré, nous distinguons deux types d’arroseurs :​

Les arroseurs à turbine
  • Les arroseurs à turbine ​

Délivrent un jet rotatif ou oscillant permettant de couvrir de grandes surfaces, supérieures à 150 m². ​

La turbine se trouve dans un boîtier résistant et est placée dans le sol. ​

Elle émerge à la surface du sol grâce à la pression de l’eau.​

Découvrez tous les arroseurs à turbine​

Les arroseurs à tuyère
  • Les arroseurs à tuyère ​

Délivrent une pluie fine sur une surface de 5 m. Elle convient donc pour arroser de petite surface. ​

Comme pour la turbine, le corps de la tuyère est enterré dans le sol et une partie télescopique sort du sol sous la pression de l’eau. ​

La tuyère peut s’élever jusqu’à 10 cm du sol.​

Découvrez tous les arroseurs à tuyère

pompe​
  • La pompe​

Une pompe à eau peut être nécessaire si votre alimentation en eau provient d’un puits ou d’une source.​

Son choix va dépendre de la profondeur de l’eau à puiser ainsi que du débit attendu.

Quelle pompe à eau pour quel besoin ?

Les jonctions et les raccords​
  • Les jonctions et les raccords​

Pour pouvoir assembler les tuyaux aux autres éléments du système, vous aurez aussi besoin de différents raccords, coudes de montages ainsi que des dérivations en T.​

Les raccords doivent être étanches et compatibles avec vos tuyaux puisqu’ils doivent assurer la liaison avec le robinet d’eau, le raccordement des tuyaux entre eux ainsi qu’avec les différents arroseurs.​

Les bouchons de fin de ligne​

Les bouchons de fin de ligne​

Pour votre système d’arrosage au goutte-à-goutte ou encore pour votre arrosage automatique enterré, vous devez prévoir des bouchons de fin de ligne pour fermer votre réseau d’irrigation.​

Les étapes pour poser un arrosage automatique​

Installer un système d’arrosage automatique ne nécessite pas forcément la présence d’un professionnel.   Néanmoins, la phase de préparation est cruciale dans la réussite de votre réseau d’irrigation autonome. ​

La mise en place d’un système d’arrosage automatique enterré​

Si votre jardin se compose de différentes parties à irriguer comme du gazon, d’un potager et de massifs fleuris, nous vous conseillons alors d’opter pour un réseau d’arrosage enterré. ​

Si son installation est plus complexe que celui d’un arrosage en surface, il est également plus esthétique et plus durable dans le temps. Il est également parfait pour irriguer une grande surface extérieure.  ​

Voici donc les différentes étapes à suivre pour réaliser un système d’arrosage enterré fonctionnel.​

L’outillage indispensable pour la réalisation des différentes étapes :

L’étude préparatoire et le plan de votre réseau​

Les travaux étant assez conséquents pour mettre en place un système d’arrosage automatique souterrain, que nous vous conseillons fortement de réaliser une étude préliminaire.​

Pendant cette phase, vous allez définir exactement vos besoins en termes d’irrigation. Cette étape va ainsi vous permettre de préparer votre futur chantier et de faire le point sur vos besoins en matériels en termes de tuyaux, de raccords, d’arroseurs…

arrosage automatiquearrosage automatiquearrosage automatiquearrosage automatique
système d’arrosage automatique

Vous allez ensuite déterminer le débit et la pression de l’eau dont vous disposez à la maison. ​

Pour ce faire, vous allez remplir un seau de 10 litres à partir du robinet prévu pour votre système d’arrosage automatique. Vérifiez ainsi le temps passé pour le remplir.​

Enfin, réaliser un plan de votre jardin en fonction de vos besoins et pour délimiter le trajet de votre système d’arrosage ainsi que les emplacements de vos différents arroseurs.​

Marquage du terrain pour identifier le chemin du réseau d’irrigation

marquage sol

Avant de commencer à creuser des tranchées pour accueillir votre système d’arrosage automatique, nous vous conseillons de marquer votre terrain à l’aide de corde reliée à différents piquets. ​

Puis vous marquez au sol, le chemin de votre futur réseau d’arrosage automatique à l’aide de plâtre.​

Placez ensuite votre matériel à même le sol afin de voir s’il correspond bien à votre schéma. Vérifiez la longueur des tuyaux, les raccords, les turbines ou les tuyères.​

Creuser les tranchées et placer les tuyaux​

Creuser les tranchées et placer les tuyaux​

Si tout le matériel s’agence correctement, alors vous pouvez procéder à l’élaboration des tranchées qui accueilleront vos tuyaux.​

Il est recommandé de creuser des tranchées de 20 cm de profondeur. Puis placer chaque tuyau à l’intérieur. ​

N’oubliez pas de marquer chacun des tuyaux afin de définir l’emplacement des différents arroseurs.​

Effectuez ensuite la découpe de chaque tuyau avec une scie à métaux. ​

Raccorder les tuyaux entre eux ​

Raccorder les tuyaux entre eux

À l’aide de raccords, reliez chaque tuyau. Enfoncez le tuyau dans le raccord et serrez fermement avec une clé.​

Placer et fixer les arroseurs​

Placer et fixer les arroseurs​

Une fois vos tuyaux percés et assemblés entre eux, placez aux emplacements prévus vos différentes tuyères et turbines.​

Le raccord du réseau de tuyau à l’électrovanne

Le raccord du réseau de tuyau à l’électrovanne​

Effectuez le câblage électrique des électrovannes. Puis raccordez le système électrique au programmateur.​

Placer le programmateur sur le robinet​

Placer le programmateur sur le robinet​

Une fois votre système d’arrosage en place, fixez le programmateur sur le robinet d’alimentation en eau. Reliez l’électrovanne au programmateur et testez l’étanchéité de votre réseau d’irrigation. ​

Si l’étanchéité est bonne, vous pouvez alors reboucher chaque tranchée. ​

Votre système d’arrosage automatique enterré est prêt. ​

Vous n’avez pu qu’à régler la fréquence des arrosages sur votre programmateur ainsi que le débit et la pression de l’eau.​

La mise en place d’un système d’arrosage automatique goutte à goutte

système d’arrosage automatique goutte à goutte​

Un système d’arrosage automatique au goutte-à-goutte est particulièrement recommandé pour irriguer des plantes et des légumes du potager. ​

Le goutteur plaçait sur chaque plant permet de délivrer directement à la base du végétal, l’eau nécessaire à son bon développement. Vous évitez ainsi les déperditions d’eau en ciblant la zone d’arrosage ainsi que la quantité d’eau fournie.​

Et votre jardin reste entretenu même pendant votre absence de plusieurs jours.​

Voici donc un guide détaillé pour l’installation d’un système de goutte-à-goutte autonome.​

Déterminer le chemin de votre système goutte à goutte​

Comme pour le système d’arrosage enterré, une phase préparatoire est nécessaire pour matérialiser le chemin de votre futur système d’irrigation de votre jardin et déterminer ainsi vos besoins en matériel.​

Vous devez donc connaître la position de votre arrivée d’eau afin de savoir combien de mètres de tuyau rigide vous allez avoir besoin pour faire venir cette eau jusqu’à votre potager. ​

Divisez ensuite votre jardin en plusieurs parcelles si nécessaire et déterminez avec précision vos différents points d’arrosage. ​

arrosage goutte à gouttearrosage goutte à gouttearrosage goutte à gouttearrosage goutte à goutte

Créer le chemin d’arrivée de l’eau au jardin​

Un premier tuyau rigide en polyéthylène de 25 mm va être enterré dans le sol afin de faire venir l’eau du robinet jusqu’aux circuits d’irrigation du potager. Vous pouvez aussi placer ce tuyau rigide sur un mur attenant au jardin. Ensuite, vous pouvez créer plusieurs chemins principaux, toujours en tuyaux rigides qui permettront de desservir chaque parcelle du jardin.​

Réaliser des nourrices pour obtenir plusieurs ouvertures​

Réaliser des nourrices pour obtenir plusieurs ouvertures​

Sur ces tuyaux rigides, seront ensuite placés des tuyaux plus souples de 16 mm de diamètre, qui eux seront placés directement sur les parcelles de légumes, à même le sol.​

Ces tuyaux souples sont parfaits pour des circuits d’irrigation ne dépassant pas 100 m. Si vous désirez mettre un réseau plus long, optez alors pour des tuyaux souples de 20 mm de diamètre.​

Vous pouvez bien évidemment placer plusieurs lignes de tuyaux souples sur chaque parcelle en vous aidant de nourrice, d’angle droit, de systèmes en T. Vous fermez ensuite chacune des lignes avec un bouchon de fin de ligne.​

Concernant les tuyaux souples, vous trouverez dans le commerce :​

  • Des tuyaux poreux qui suintent sur toute leur longueur. Le problème avec ce style de tuyau, c’est qu’il se bouche avec le temps à cause de l’eau calcaire.​

  • Des tuyaux avec goutteurs intégrés tous les 30 cm par exemple. Pas toujours, pratique, car certains goutteurs peuvent dans ce cas arroser des zones sans plants.​

  • Des tuyaux micro-conduits que vous percez vous-même. Vous personnalisez ainsi les emplacements de vos goutteurs et vous pouvez même rajouter grâce à un raccord un micro-conduit permettant d’arroser une plante ne se trouvant pas sur la ligne d’irrigation.​

​Placer les goutteurs sur les tuyaux souples​

​Placer les goutteurs sur les tuyaux souples​

Marquez l’emplacement des goutteurs sur chaque tuyau souple. ​

Puis percez votre tuyau à l’aide de petits poinçons.   ​

Il ne vous reste plus qu’à placer les goutteurs dans les trous correspondants.​

Concernant les goutteurs, vous trouverez dans le commerce deux styles :​

gouteurs
  •  ​Les goutteurs auto-régulant qui délivrent tout le temps la même quantité d’eau, point par point. Le seul problème avec ce type de goutteur, c’est qu’il ne peut pas se fermer.​
  • Les goutteurs réglables qui vous permettent de fermer certains goutteurs sur le chemin d’irrigation et de moduler le goutte-à-goutte. ​

Installer des électrovannes à chaque début de parcelle​

Installer des électrovannes à chaque début de parcelle​

En plaçant des électrovannes à chaque début de circuit d’irrigation de vos parcelles, vous rendez ainsi votre système d’irrigation autonome. Vous pourrez ainsi choisir quelle parcelle arroser. Pratique si vous avez certaines parcelles vides.​

Reliez ensuite ces électrovannes sur un programmateur électrique afin de rendre votre arrosage goutte à goutte de votre jardin totalement autonome.  ​

Choisir un système d’arrosage automatique, c’est faire le choix d’un arrosage autonome, raisonné et régulier de vos différents espaces verts. Ainsi, votre jardin est toute l’année entretenu sans le moindre effort.​

Retrouvez sur notre catalogue tout le matériel indispensable pour la mise en place d’un ​système d’arrosage automatique.​