.

DERNIÈRES HEURES ! 15€ offerts tous les 100€ d'achats en carte cadeau*        > En savoir plus

Comment entretenir une pompe à eau

L’entretien d’une pompe à eau

Vous avez fait l’acquisition d’une pompe à eau pour vider votre piscine en hiver, pour aspirer les eaux stagnantes dans votre cave ou pour utiliser l’eau d’un bassin pour l’arrosage de votre jardin ? 
Les pompes à eau sont très utiles dans une maison pour résoudre les nombreux problèmes domestiques liés aux eaux usées.

Mais que ce soit une pompe de surface, immergée, vide-cave ou de forage, votre équipement aura besoin d’une maintenance régulière afin que votre système de pompage reste opérationnel pendant de nombreuses années. 
Une pompe de relevage ou d’alimentation en eau requiert en général peu d’entretien. 

Toutefois, il est indispensable de nettoyer votre pompe 2 à 4 fois par an, d’autant plus si les eaux pompées sont chargées. Ainsi, une pompe vide-cave doit être en général plus régulièrement entretenue qu’une pompe de surface ou une pompe immergée. 

Découvrez nos conseils pour préserver la qualité de pompage de votre équipement.

Comment entretenir une pompe à eau

L’entretien adapté à chaque type de pompe

Toutes les pompes à eau ne se ressemblent pas. Selon leur utilité, vous trouverez différents types de pompes à eau.

Les différentes pompes à eau

  • Les pompes à eau de surface
Les pompes à eau de surface

Les pompes à eau de surface permettent de pomper l’eau à l’aide d’un tuyau d’aspiration pour vider une piscine ou un bassin afin de récupérer l’eau pour l’arrosage d’un jardin. 

Elles sont placées hors de l’eau.

Découvrez toutes les pompes d'arrosage

  • Les pompes immergées

Les pompes immergées sont des pompes étanches qui sont plongées directement dans l’eau. 
Elles permettent d’aspirer l’eau à une grande profondeur. 

Il existe différents types de pompes à eau immergées :

Les pompes vide-cave

- Les pompes vide-cave sont utiles pour assécher une cave inondée ou pour l’évacuation des eaux usées.

Découvrez toutes les pompes d'évacuation

 

Les pompes de puits

- Les pompes de puits permettent de récupérer l’eau non potable d’un puits pour arroser un jardin ou alimenter par exemple des w.c. dans la maison.

Découvrez tous les pompes de puits

Les pompes pour les récupérateurs d’eau de pluie

- Les pompes pour les récupérateurs d’eau de pluie permettent d’utiliser cette eau pour des usages domestiques comme l’arrosage du jardin ou l’alimentation en eau équipement domestique.

Les pompes de forage

- Les pompes de forage permettent d’aspirer l’eau à une grande profondeur.

Découvrez toutes les pompes de forage

Pour votre sécurité

Avant toute intervention sur votre pompe d’évacuation ou d’alimentation, vérifiez qu’elle est hors tension et que l’alimentation électrique est coupée.

Entretenir une pompe d’évacuation, de relevage ou pompe vide-cave

La pompe d’évacuation, de relevage ou de vide-cave sert généralement à évacuer les eaux usées d’une pièce, d’un sous-sol ou d’une cave lors d’inondations, de vidange des eaux sales ou encore lorsque le terrain est en pente.

Pourquoi l’entretien de votre pompe de relevage est-il important ?

La durée de vie des pompes de relevage

Aujourd’hui, la durée de vie des pompes de relevage est estimée entre 8 et 10 ans. 

Pour la garder en bon état, une maintenance régulière et un nettoyage sera donc nécessaires pour éviter certains désagréments qui pourraient subvenir en cas de défaut d’entretien :

-    La diminution du débit  
-    L’obstruction des tuyaux de la pompe par des éléments solides ou divers déchets,
-    Le clapet antiretour défectueux, 
-    L’arrêt de la pompe de relevage.

Les pannes courantes constatées sur les pompes de relevage

Ces pannes les plus courantes constatées sur les pompes de relevage peuvent entrainer de plus gros incidents au niveau du moteur et du système hydraulique rendant à la longue votre pompe obsolète.

L’Entretien de votre pompe de relevage

L'entretien de la pompe d'évacuation

La pompe d’évacuation servant à vider des eaux souvent chargées nécessite donc un entretien régulier.

Vérifiez fréquemment qu’elle n’émet pas d’odeurs nauséabondes ou de bruits inhabituels. 

L’idéal est d’effectuer une maintenance chaque semaine.

Pour entretenir correctement votre pompe vide-cave ou de relevage, effectuez un nettoyage complet tous les 2 à 3 mois.

Nettoyage des parois externes de votre pompe de relevage

Pour ce faire, commencez par un nettoyage des parois externes de votre pompe de relevage au jet d’eau claire ou avec une brosse.

Puis, enlevez le couvercle de protection situé en bas de la pompe de relevage et nettoyez la turbine au jet d’eau.

Vérifiez qu’aucun déchet ou solide n’est coincé dans la turbine. 

Puis refermez soigneusement le couvercle du bas de la pompe avec les vis.

Renforcer l’étanchéité de la pompe

Ensuite, ouvrez la partie haute de la pompe de relevage ainsi que le condensateur. 

Vérifiez les différents fils puis ajouter de l’huile de silicone sur la partie inférieure du couvercle pour renforcer l’étanchéité de la pompe.

Renforcer l’étanchéité de la pompe de relevage

Avant de refermer le tout, ajouter de la graisse de silicone sur tout le corps de la pompe ainsi que sur les vis toujours pour renforcer l’étanchéité de votre pompe de relevage.

Puis effectuez le nettoyage du filtre et du flotteur. Réalisez ensuite 2 cycles de nettoyage en remplissant la pompe d’eau claire puis évacuez l’eau, et réitérez l’opération une seconde fois.

Vous pouvez relier votre pompe vide-cave à votre tuyau d’arrosage pour la remplir.

Dans le cas d’une pompe de relevage et d’eaux usées, ouvrez tous les robinets de votre installation afin de la remplir d’eau claire. 

Une fois par an, nettoyez la pompe au jet d’eau et la cuve en frottant l’intérieur pour supprimer tout dépôt de calcaire ou de limon puis rincez soigneusement.

Entretenir une pompe de surface

Si vous n’utilisez pas régulièrement votre pompe vide-cave, effectuez une vidange puis un nettoyage à l’eau claire (cycle de remplissage puis d’évacuation) avant de la remiser.

L’entretien adapté à chaque type de pompe

Les pompes de surface sont souvent très utiles afin de pouvoir se servir de l’eau d’un puits peu profond pour l’arrosage de son jardin. 

Facile à déplacer et à utiliser, les pompes de surface demandent également peu d’entretien. 

Cependant, une maintenance et un nettoyage réguliers vous permettront de garder votre pompe à eau en bon état de fonctionnement pendant plusieurs années.

Vérifications régulières des zones de risques

Le rôle de la pompe de surface étant d’aspirer l’eau d’un point pour la redistribuer à un autre endroit, ces différentes composantes sont donc soumises à certains risques lors de son utilisation. Vous devez donc être particulièrement vigilant aux points suivants :

  • Le calcaire

Une eau trop calcaire va peu à peu user le système hydraulique de la pompe voire entraîner son blocage. Le calcaire va également ralentir le refroidissement des moteurs et bloquer les mécanismes de la pompe.

  • La poussière

Présente dans l’air, mais aussi dans l’eau pompée, la poussière va encrasser le filtre de la pompe et gêner le refroidissement du moteur.

  • Le sable

L’aspiration de sable lors du fonctionnement de la pompe de surface peut provoquer l’usure des turbines et du moteur ainsi qu’un blocage des mécanismes de la pompe.

  • Le manque d’eau

Si pendant l’utilisation de la pompe de surface, l’eau se termine et que la pompe continue de fonctionner, alors il y a un risque d’échauffement du système hydraulique, une déformation des différentes pièces et la détérioration complète de la pompe.

  • Le fonctionnement en continu

Si vous utilisez votre pompe de surface trop longtemps, le moteur peut surchauffer et les roulements s’user. 

  • Le manque d’aération

SI votre pompe est située dans un endroit fermé et non ventilé, de la condensation peut alors se former autour du moteur et les roulements, entraînant également le grippage des roulements.

  • Le gel

Il peut provoquer de gros dégâts à l’intérieur de votre pompe si cette dernière n’a pas été vidangée et qu’elle se retrouve mal stockée pendant l’hiver. 

Il existe alors des risques de fissures de la pompe ainsi que l’endommagement du système hydraulique.

  • La formation de bulle d’air

Vérifiez toujours que votre tuyau d’aspiration est correctement placé dans le puits et parfaitement raccordé à la pompe afin d’éviter la formation de bulle d’air qui empêcherait une bonne aspiration de l’eau.

  • L’étanchéité

Vérifiez toujours que vos tuyaux d’aspiration et de refoulement ne présentent aucune fissure ou trou.

 

L’entretien de votre pompe de surface

La pompe de surface demande d’être purgée et d'être nettoyée régulièrement

Au niveau de son entretien, la pompe de surface demande essentiellement d’être purgée lors de sa première utilisation et d’être nettoyée régulièrement afin qu’aucune poussière n’endommage les turbines et le moteur ainsi que le système hydraulique.

Voici donc les principaux entretiens à réaliser sur votre pompe à eau de surface :

 

  • Vidange pour la première utilisation afin d’éliminer toute bulle d’air du système

Pour ce faire, ajoutez de l’eau à l’aide d’un arrosoir par l’ouverture de remplissage. 

Ainsi, l’eau va chasser l’air et permettre à l’impulseur de générer la pression négative nécessaire au pompage.

 

  • Vérification du niveau d’eau dans la pompe à eau
Regarder le niveau d’eau dans la pompe

Pensez aussi à regarder régulièrement si le niveau d’eau est assez élevé dans la pompe. 

Un niveau trop bas pourrait amener une accumulation d’air au niveau de la roue et diminuer les performances de la pompe. Purger alors régulièrement votre pompe à eau pour éviter ce problème.

  • Nettoyage de la pompe de surface
La pompe de surface ne nécessite que peu d’entretien

La pompe de surface ne nécessite que peu d’entretien. 

Vous pouvez la nettoyer en la remplissant d’eau claire provenant d’un tuyau d’arrosage, jusqu’à ce que l’eau s’échappe en sortie de pompe.

  • Nettoyage du filtre
Nettoyer à l’eau régulièrement le filtre de la pompe

Même si la pompe de surface utilise de l’eau relativement claire, cette dernière comporte toujours certaines poussières et particules qui viendront au fil des utilisations se coller au filtre de la pompe à eau. 

Nous vous conseillons donc de le nettoyer à l’eau régulièrement en le retirant de la pompe. 

Si le filtre est trop usé, remplacez-le par un nouveau.

  • Vérification de la propreté du clapet antiretour
Contrôler le sens de circulation de l’eau dans la pompe

Permettant de contrôler le sens de circulation de l’eau dans la pompe, le clapet antiretour doit toujours rester propre.

  • Nettoyage des tuyaux et des flexibles
Nettoyer les tuyaux et les flexibles

Une fois dans l’année, pensez également à nettoyer les tuyaux et les flexibles afin de les débarrasser des dépôts et autres saletés. 

Des produits d’entretien spécifique existent dans le commerce pour effectuer ce nettoyage.

  • Vérification régulièrement le bruit du moteur

S’il vibre ou émet des bruits semblables à des cailloux qui roulent, dégagez les éventuels débris qui pourraient gêner la rotation de l’hélice ou faites vérifier le moteur par un spécialiste afin d’évacuer les débris qui risqueraient de l’endommager.

La pompe de surface craint le gel

La pompe de surface craint le gel. 

Si vous ne l’utilisez pas pendant l’hiver, remisez-la dès les premiers froids dans un endroit sec. 

Faites au préalable une vidange complète pour la vider de toute son eau et vérifiez l’étanchéité des raccords et des tuyaux afin de protéger le moteur de toute coulure.

Si vous l’utilisez en hiver, vérifiez la possibilité de l’enterrer, si son armature peut résister au poids de la terre. Si cela s’avère impossible, vous pouvez creuser et bétonner un trou, tapissé ou non de laine de roche. 

Votre pompe à eau disposera ainsi d’une cavité qui la protègera mieux du froid.

Entretenir une pompe immergée

La pompe immergée est le plus souvent utilisée dans les puits de plus de huit mètres ou pour les forages afin de récupérer les eaux en profondeur. 

Pour assurer la longévité et le bon fonctionnement de ce type de pompe, son entretien doit se faire une fois par an.

L’entretien d’une pompe immergée

La pompe immergée se situant dans l’eau, son entretien peut vous paraître plus difficile que celui d’une pompe de surface. 

Pourtant, en suivant bien les étapes ci-dessous, vous arriverez à nettoyer votre pompe à eau immergée sans la moindre difficulté. 

Comme pour la pompe de surface, l’entretien est limité. Un entretien annuel est en général suffisant

L’entretien adapté à chaque type de pompe

Couper l’alimentation électrique : avant de retirer la pompe de l’eau, il est indispensable pour votre sécurité d’éteindre l’alimentation électrique de votre pompe.

Sortez la pompe de l’eau en vous faisant aider par une autre personne et nettoyez les dépôts calcaires ou boueux afin d’améliorer le refroidissement du moteur.

Nettoyez également les clapets antiretour.

Ensuite, contrôlez le bon fonctionnement de la pompe immergée : testez la rotation de la roue, vérifiez l’état des joints, des câbles électriques et des sondes de détection de niveau d’eau.

Tout au long de l’année, vérifiez régulièrement le bruit du moteur. 

En cas de bruit suspect (roulement de cailloux, vibrations), faites contrôler votre pompe immergée par un spécialiste.

Le démontage d’une pompe immergée

Constater certains dysfonctionnements de la pompe immergée

Au cours de son utilisation, vous pourriez donc constater certains dysfonctionnements de votre pompe immergée. 

Si tel était le cas, faites alors appel à un professionnel afin qu’il puisse démonter la pompe à eau et voir la source du problème.   

Il peut être judicieux de démonter la pompe à eau immergée lorsque cette dernière :

-    Fait un bruit inhabituel lors de l’aspiration,
-    À un débit de pompage plus faible,
-    N’aspire plus l’eau,
-    Révèle un bruit suspect provenant du moteur.

Cependant, le démontage ne doit être réalisé qu’uniquement par un professionnel qui aura les outils adaptés et qui saura prendre les précautions essentielles pour ne rien endommager.

Entretenir un groupe de surpression

Le réservoir à vessie contient une membrane qui remplit d’eau sous pression. Cette pression d’air doit être contrôlée 2 fois par an afin d’éviter que la membrane ne se perce.

La pression dans le réservoir à vessie doit se trouver 0,2 bars plus bas que la pression de démarrage (pressostat entre 2 et 3,5 bars ou 2,5 et 4 bars).

Contrôlez le manomètre

Contrôlez le manomètre pour vérifier la pression et regonflez si besoin le réservoir à vessie à l’aide d’un compresseur.

Coupez l’alimentation électrique du groupe de surpression.

Videz l’eau puis l’air du réservoir jusqu’à ce que la pression tombe à 0 sur le manomètre.

Branchez le compresseur et injectez de l’air jusqu’à atteindre la pression minimum d’enclenchement du pressostat, moins 0,2 bars.

Rebranchez et réenclenchez la pompe

Rebranchez et réenclenchez la pompe.

Vérifiez également la bonne tenue de la membrane du réservoir à vessie. Si de l’eau s’échappe de la valve de gonflage ou si la pompe se déclenche trop souvent, la vessie est très certainement percée ou fissurée. Il est alors nécessaire de la changer.

La maintenance et l’entretien de votre pompe à eau vous permettront de garder votre matériel en bon état de fonctionnement. Que votre pompe soit de surface ou immergée, sont nettoyage régulier lui assurera une durée de vie optimale.

Pour toutes vos questions, nos experts en magasin sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet.