Plaque électrique ou à gaz

Le choix d’une bonne plaque de cuisson

La cuisine constitue le cœur de la maison, c’est une pièce où l’on prépare les repas et se réunit souvent pour manger en famille. Bien choisir votre plaque de cuisson est donc important pour plusieurs raisons. D’une part, elle vous sert jour après jour et doit impérativement être pratique et résistante. D’autre part, certaines plaques de cuisson ont une forte consommation en électricité qui peut avoir un impact direct sur vos dépenses d’énergie. Opter pour une plaque de cuisson plus écologique, c’est aussi économique ! Fonctionnement, puissance, prix, avantages et inconvénients : voici tout ce qu’il faut savoir sur l’offre pour faire le bon choix.

Plaque électrique ou à gaz

Quels sont les types de plaques de cuisson ?

Il existe cinq types de plaques de cuisson au total : les électriques (en fonte, vitrocéramique ou à induction), celles à gaz et les plaques mixtes.

Plaques de cuisson électrique

Plaque de cuisson en fonte (ou classiques)
  • Plaque de cuisson en fonte (ou classiques)

Il s’agit de la plus ancienne des plaques de cuisson électriques, et c’est souvent à elle que l’on fait référence dans le langage courant lorsque l’on parle de « plaque de cuisson électrique ». Pendant longtemps, cet appareil électroménager de cuisson était celui le plus communément équipé dans les habitations.

Sa puissance se situe en général entre 1 000 et 4 000 watts, pour une consommation d’électricité annuelle de 400 kWh en moyenne.

Pratiques, les plaques classiques sont les plus faciles à utiliser et à installer car un simple branchement sur une prise de courant suffit.

Très gourmande en électricité, ce sont celles qui consomment le plus. Elles sont solides et bon marché, bénéficient d’une bonne inertie thermique, mais restent une solution d’appoint pour les petites surfaces, les locations ou les cuisiniers non réguliers car elles sont gourmandes en énergie, peu précises et peu réactives. À l’achat, ces plaques sont souvent moins chères que les autres plaques, mais leur consommation se paye sur le long terme. Elles ne sont pas recommandées si vous voulez faire des économies.

La bonne info

L’inertie thermique, en cuisine et pour votre plaque de cuisson, c’est la capacité de cette dernière à emmagasiner et conserver la chaleur, ce qui permet par la suite sa redistribution progressive. La fonte étant un matériau très lourd, son inertie est très élevée.

Plaque de cuisson vitrocéramique
  • Plaque de cuisson vitrocéramique

Les plaques vitrocéramiques sont peu à peu venues remplacer les anciens appareils électriques. Au design souvent élégant, elles sont aussi très efficaces.

Leur système de fonctionnement est simple : sous chaque foyer chauffant sont placées des résistances, lesquelles permettent de cuire les aliments.

Ce système garantit une chauffe rapide, mais attention : les plaques vitrocéramique restent chaudes après la cuisson.

Découvrez toutes les plaques à vitrocéramique

Il existe deux types de foyers pour les plaques vitrocéramiques : les foyers radiants, avec une chauffe dite par rayonnement diffusant la chaleur de manière constante et homogène ; et les foyers halogènes, avec une chaleur émise en séquence par rayonnements infrarouges qui facilitent la concentration de la chauffe.

La bonne info

Avec une plaque vitrocéramique halogène, plus le foyer de plaque est rouge, plus c’est chaud.

Au prix un peu plus élevé que celui des plaques classiques, les équipements vitrocéramiques sont très performants. Toutefois, selon les modèles, elles peuvent aussi consommer beaucoup d’électricité (en moyenne 400 kWh par an), et affichent une puissance entre 1 200 et 2 500 watts. De manière générale, une plaque vitrocéramique en verre dispose uniquement de foyers radiants, ou de foyers radiants mélangés à des foyers halogènes.

Plaque de cuisson à induction
  • Plaque de cuisson à induction  

C’est désormais la star de la cuisine, l’une des plaques de cuisson les plus populaires auprès des consommateurs.

Très efficace et sécurisée, la plaque à induction fonctionne grâce à un champ électromagnétique, créé par des inducteurs placés sous les foyers (soit des électroaimants).

Ce système permet à la température de monter très rapidement. La chauffe ne se déclenche qu’au contact de votre ustensile de cuisine (type casserole).

Celle-ci est donc ciblée et se concentre sur le fond de votre plat. Une fois le plat retiré de la plaque à induction, cette dernière s’arrête.

Découvrez toutes les plaques à induction

La bonne info

Le fonctionnement de la plaque à induction garantit l’absence de toute déperdition énergétique.

La plaque à induction est donc la moins énergivore de toutes les plaques de cuisson fonctionnant à l’électricité, et aussi l’une des plus faciles d’utilisation. Sa puissance est en général située entre 2 000 à 3 000 watts pour une consommation d’électricité annuelle de 300 kWh en moyenne. Si son prix à l’achat est plus élevé que celui d’une plaque à gaz ou électrique (classique, vitrocéramique), elle permet cependant de faire de véritables économies sur la durée.

Plaque de cuisson à gaz

Plaque de cuisson à gaz

Il s’agit de la plus traditionnelle de toutes. Les plaques marchant au gaz sont les plus utilisées par les professionnels de la restauration car elles offrent une cuisson de qualité et très précise grâce à un contrôle visuel de la flamme et à une descente en température instantanée dès l’arrêt des plaques.

Leur système de fonctionnement est simple, puisque les foyers sont alimentés par un raccordement tuyau au gaz naturel (aussi dit « gaz de ville ») ou au gaz en bouteille.

Pour permettre au gaz d’arriver jusqu’à la plaque, il faut ouvrir le robinet dédié. La puissance des équipements à gaz se situe en général entre 2 000 et 3 500 watts.

Par ailleurs, pour votre sûreté, les appareils équipés de thermocouple stoppent automatiquement l’alimentation de gaz lorsque la flamme est éteinte, par exemple dans le cas d’une casserole d’eau qui déborde. Si vous êtes raccordé au gaz de ville et que vous l’utilisez déjà dans votre logement, cette source d’énergie est recommandée.

Pour votre sécurité

Le gaz nécessite un entretien fréquent et quelques précautions un nettoyage régulier des brûleurs, le remplacement du flexible de raccordement aux plaques s’il est défectueux ou si la date limite d’utilisation est dépassée et l’éloignement du flexible de raccordement d’une source de chaleur.

Plaque de cuisson mixte

Plaque de cuisson mixte

Tout est dans le nom. Ce modèle de plaque de cuisson embarque des foyers mixtes, avec en général deux types de chauffe réunie par plaque : gaz et électrique, gaz et induction, gaz et vitrocéramique et, désormais, induction et vitrocéramique (le type de plaque le plus cher de l’offre).

Le nombre de foyers d’une plaque mixte varie en fonction du modèle, et sa puissance peut largement changer selon la combinaison de foyers, celle-ci pouvant aller jusqu’à plus de 7 000 watts.

Les avantages et inconvénients des plaques électriques et au gaz

Afin de faire un choix avisé et adapté à vos besoins en matière de plaque de cuisson, le mieux est de comparer les différents équipements selon des critères précis : dimensions, fonctionnalités, nombre de foyers, puissance, entretien, matériaux, style, consommation d’énergie, montée de température, économies financières, etc.

Pour vous aider à vous décider et choisir un produit au cœur de l’offre, très riche, voici les caractéristiques principales, les avantages et les inconvénients de chaque type de plaque de cuisson.

Plaque de cuisson électrique vitrocéramique

Les avantages

Les avantages

  • Chauffe rapide
  • Contrôle de la température
  • Fonctionnalités sécuritaires (surchauffe, débordement)
  • Nettoyage facile
  • Style élégant

Les limites

  • Reste chaude après la cuisson (risques d’accident)
  • Consommation énergétique élevée
Les avantages

Plaque de cuisson électrique à induction

Les avantages

  • Chauffe ultra rapide
  • Contrôle précis de la température
  • Peu de déperditions de chaleur
  • Fonctionnalités sécuritaires (surchauffe, débordement)

Les limites

  • Besoin d’ustensiles de cuisine compatibles
  • Prix très élevé
Plaques de cuisson : comparez leurs performances

Plaque de cuisson à gaz

Les avantages

  • Tarif à l’achat abordable
  • Cuisson précise et homogène
  • Puissance facile à contrôler
  • Énergie économique (gaz naturel)
  • Raccordement facile (gaz bouteille)

Les limites 

  • Montée de chauffe lente
  • Nettoyage laborieux
  • Entretien régulier
  • Déperdition de chaleur
  • Peu sécurisé (flamme qui s’éteint)
  • Abonnement fournisseur et raccordement nécessaires (gaz naturel)
  • Renouvellement de la bouteille régulier (gaz bouteille)

Plaques de cuisson : comparez leurs performances

Type de plaqueType de plaqueType de plaqueType de plaque

Pour estimer la consommation d’une plaque de cuisson selon sa puissance, il suffit de faire un calcul simple : Puissance utilisée (watts) x Temps d’utilisation (minutes) / 60 = Consommation de la plaque (watts)

PuissancePuissancePuissancePuissance
La bonne info

En moyenne, selon l’ADEME, une plaque de cuisson électrique consomme 130 kWh par an, mais cela change évidemment en fonction du type de plaque dont vous êtes équipé et votre manière de cuisiner.  De plus, la consommation annuelle des appareils en veille d’un foyer français se situerait entre 300 et 500 kWh par an – ce qui est le cas pour la plupart des plaques de cuisson électriques.

Elles sont donc parmi les appareils électroménagers les plus énergivores de la maison. Enfin, le prix que vous payez annuellement pour votre consommation d’électricité dépend aussi de votre fournisseur d’énergie et de son offre tarifaire.

Plaque à induction : le meilleur rapport qualité-prix

Si chaque type de plaque de cuisson a ses avantages, la métamorphose rapide de nos équipements grâce à l’innovation technologique a marqué un tournant… et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Alors, comment choisir la meilleure plaque de cuisson ?

Plaque au gaz vs plaque à induction : les temps changent

Les nouvelles fonctionnalités offertes par les plaques de cuisson dernière génération mettent à mal certains a priori. Encore aujourd’hui, beaucoup pensent que les grands chefs préfèrent la cuisson au gaz plutôt qu’électrique. Pourtant, cela n’est plus forcément vrai. Bien sûr, ils sont toujours nombreux à recourir à cet appareil de cuisson traditionnel, mais plus le temps passe, plus cela évolue. Les raisons freinant une transition totale sont simples :

  • Usage et matériaux : dans les restaurants, les chefs utilisent souvent des ustensiles de cuisson en cuivre, incompatibles avec l’induction ;
  • Durabilité et économies : une cuisinière à gaz est un investissement sur la durée. Sa résistance est imbattable, ce qui la rend particulièrement intéressante dans le cadre professionnel.
les cuisines des restaurants

Toutefois, en dépit de cela, comme pour les particuliers, les cuisines des restaurants font elles aussi leur mise à jour progressive, et nombreuses sont celles à avoir adopté la plaque électrique à induction.

Pourquoi ? Car malgré ses limitations, la plaque de cuisson à induction surpasse toutes ses concurrentes sur des aspects clés, qu’il s’agisse de puissance, de précision, d’efficacité ou de praticité

De plus, côté énergie et consommation électrique, la plaque à induction se démarque largement. En outre, les multiples modèles pouvant intégrer un nombre important de foyers lui permettent de fonctionner de manière économique tout en s’adaptant à divers types d’utilisations.

Plaque à induction : l’indispensable de votre cuisine

Pour bénéficier de la plaque de cuisson avec le meilleur rapport qualité-prix, surtout pour un usage non professionnel, Castorama vous recommande donc la plaque à induction. Oubliez les plaques en fonte, la cuisson non homogène et longue, la lenteur de chauffe et de refroidissement, le réglage de la chauffe peu précis, la consommation élevée, la déperdition d’énergie, le système peu sécurisé…

Grâce à la plaque à induction, cuisiner est un véritable plaisir, jour après jour. Si son coût est plus important que celui des autres plaques, l’investissement financier doit s’envisager sur le long terme.

Image economiesImage economiesImage economiesImage economies

Avec une plaque à induction, vous profitez souvent de nombreuses fonctionnalités et commandes vous permettant de contrôler la cuisson de vos aliments avec précision : programmateur (en minutes), sécurité surchauffe et débordement, etc. Si chaque type de cuiseur a ses avantages, avec une plaque à induction, vous êtes sûr de réaliser des économies sur la durée. C’est donc la garantie d’un meilleur rendement énergétique.

Selon l’ADEME

Selon l’ADEME, les plaques de cuisson à induction permettent de réduire votre consommation d’électricité annuelle de 20 % chaque année comparativement aux plaques vitrocéramiques, et de 25 % comparativement aux plaques classiques.

Si vous pensez payer trop cher pour votre facture d’énergie chaque année, pensez également à changer de fournisseur d’énergie pour faire des économies supplémentaires.

Enfin, il existe des plaques à induction de toutes les dimensions, avec deux, trois ou quatre foyers, ce qui leur permet de s’adapter à toutes les cuisines, y compris les plus petites.

La bonne info

Vous manquez de place dans votre cuisine ? Installez une plaque de cuisson domino, avec seulement deux brûleurs pour les plaques au gaz et deux foyers pour les électriques. Leur format compact réduit l’encombrement de votre plan de travail, mais permet tout de même de cuisiner plusieurs préparations en même temps.

Nous espérons que ce guide d’achat vous a apporté les informations nécessaires au choix de votre table de cuisson. N’hésitez pas à demander conseil à nos experts en magasin qui vous​ aideront dans votre choix et répondront à toutes vos questions concernant les plaques de cuisson.