Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Comment monter un mur en parpaing

Construire un mur en parpaings

Le parpaing est un matériau très couramment utilisé dans la construction de murs porteurs, de murs ou de murets. La réalisation d’un mur en parpaings est simple mais nécessite de respecter quelques règles. Voici nos conseils étape par étape.

Construire un mur en parpaings

La construction d’un mur en agglo

Le principe d’assemblage des parpaings

Les parpaings sont montés en quinconce sur leur face la plus longue. Pour réussir la pose d’un mur en parpaings, il est primordial de vérifier 3 éléments.

  • L’aplomb du mur

Garant de la stabilité du mur, l’aplomb correspond à sa verticalité. Il se vérifie à l’aide d’un fil à plomb.

  • L’horizontalité du mur

Elle se contrôle avec un niveau à bulle.

  • L’alignement des parpaings

Alignez vos parpaings grâce à un cordeau tendu entre les extrémités du mur. Le cordeau doit être monté à chaque nouvelle ligne.

L’alignement des parpaings

Le matériau d’assemblage des parpaings

Les parpaings s’assemblent avec du mortier. Ce mélange de sable, de ciment et d’eau ne doit pas être confondu avec le béton qui contient aussi des graviers.

Il existe des mortiers prêts à l’emploi auxquels il suffit de rajouter de l’eau selon le dosage indiqué sur l’emballage. Vous pouvez également réaliser votre mortier vous-même : pour une dose de ciment, prévoyez 1 demi dose d’eau et 4 à 5 dose de sable. Pour un sachet de 35 kg de ciment, prévoyez donc 17,5 litres d’eau et 140 à 175 lg de sable.

Les étapes de montage du mur en parpaings

  • Tracer l’emplacement du mur

La délimitation de l’implantation du mur se fait grâce à des piquets plantés dans le sol et reliés entre eux par un cordeau. Effectuez ensuite un marquage au sol le long de la corde grâce à un traceur de chantier.

La bonne info

Prévoyez des piquets assez longs. Vous pourrez ainsi remonter le cordeau pour vérifier l’alignement des différentes lignes de parpaings au fur et à mesure de la construction du mur.

Tracer l’emplacement du mur
Préparer le mortier
  • Préparer le mortier

Le mortier peut être préparé manuellement avec une pelle ou une truelle, ou bien avec une bétonnière dans le cas de quantités importantes.
Pour commencer, le sable et le ciment doivent être bien mélangés. Ajoutez l’eau petit à petit jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Important

Portez un équipement de protection pour manipuler le mortier : masque, gants, lunettes et vêtements adaptés car la poussière de ciment est particulièrement irritante.

  • Poser la première rangée de parpaings

À la truelle, étalez une couche de 1 à 2 cm de mortier de la largeur d’un parpaing et sur toute la longueur du tracé. Les têtes de mur doivent d’abord être mises en place à chaque extrémité. La rangée est ensuite complétée en laissant un espace de 1 cm entre chaque parpaing.

Il peut être nécessaire de couper le dernier parpaing pour l’ajuster à l’espace restant. Utilisez alors une meuleuse ou bien une pointe et une massette. Afin d’assurer la bonne assise des parpaings sur le mortier, il est conseillé de les tapoter doucement avec une massette.

Poser la première rangée de parpaings
  • Jointoyer les parpaings

Comblez l’espace laissé libre entre les parpaings avec du mortier. Déposez-le entre les blocs avec la pointe de la truelle, tout en évitant les débords sur les côtés en maintenant une taloche sur la face verticale des parpaings. Une fois l’espace comblé, retirez l’excédent de mortier à la truelle.

Jointoyer les parpaings
  • Vérifier l’aplomb, le niveau et l’alignement

À l’aide d’un niveau à bulle, d’un fil à plomb et du cordeau, vérifiez que la première rangée est bien droite, d’aplomb et à niveau. Une équerre peut également être utilisée pour contrôler que les parpaings sont perpendiculaires au sol.

Le cordeau peut ensuite être remonté le long des piquets pour guider la mise en place de la seconde rangée de parpaings.

  • Monter la seconde rangée

Un lit de 1 à 2 cm de mortier doit être déposé à la truelle sur la première rangée de parpaings puis lissé à la taloche. La mise en place des parpaings se fait comme précédemment, en commençant par les extrémités et en espaçant les blocs de 1 cm.

Important

Comme les parpaings sont montés en quinconce, les blocs placés aux extrémités de la seconde ligne doivent être des demi-blocs.

Monter la seconde rangée
  • Mettre en place les rangées suivantes

Pour que la construction soit réalisée en quinconce, pensez à alterner parpaings complets et demi-parpaings aux extrémités du mur.
Vérifiez aussi régulièrement l’aplomb et l’horizontalité du mur grâce au fil à plomb et au niveau à bulle, ainsi que le bon alignement des parpaings à l’aide du cordeau.

Important

Si la construction du mur prend plus d’une journée, pensez à couvrir celui-ci avec une bâche pour le protéger de la pluie et de l’humidité.

Poser la dernière rangée

Une fois votre mur complètement monté, déposez une couche de mortier de quelques centimètres et lissez-la à la taloche avec soin. Laissez ensuite sécher plusieurs jours en fonction du temps et de la température.

  • Réaliser les finitions

Pour un rendu plus esthétique, vous pouvez recouvrir votre mur en parpaings d’enduit puis de peinture. 
Avant de poser un revêtement mural, il est également possible de prévoir une couche d’isolation thermique et phonique si l’emplacement de votre mur le nécessite.