Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Comprendre les fondations

Les fondations d’une maison

Éléments essentiels de toute construction, les fondations sont le gage de sa durabilité. Il est essentiel de se documenter avant de mener à bien ce projet. Voici donc une synthèse des points importants à connaître en matière de fondations : stabilité et charge de la construction, portance du sol, fondations superficielles, semi-profondes et profondes, composition du béton utilisé…

Comprendre les fondations


Si le sol offre une bonne portance, des fondations superficielles suffisent. Dans le cas contraire, il faut creuser plus profondément et opter pour des fondations semi-profondes voire profondes.

Les types de fondations

Les fondations superficielles

Ancrées à une profondeur allant de 0,5 à 3 mètres, les fondations superficielles sont le cas le plus courant. Il en existe 3 types.

  • Les semelles isolées ou plots de fondation

Réalisées en béton, ces semelles sont destinées à supporter des poteaux porteurs. Comme les semelles portent une charge à un endroit précis, les risques de tassement du sol sont importants. Il est donc essentiel qu’elles soient bien dimensionnées en fonction du poids à supporter et de la nature du sol.

Les semelles isolées ou plots de fondation
  • Les semelles filantes, symétriques ou linéaires

Ces semelles ont pour fonction de supporter les murs porteurs. Elles peuvent également être mise en œuvre quand la construction doit comporter plusieurs poteaux et que ceux-ci sont trop rapprochés pour utiliser des semelles isolées. La charge est alors répartie de manière homogène sur la ligne.

Les semelles filantes, symétriques ou linéaires
  • Le radier

Il s’agit d’une plateforme maçonnée en béton armé qui permet de répartir la charge sur toute sa surface. Le recours au radier est une bonne solution quand le terrain est peu stable. La portance doit tout de même être suffisante et le tassement bien étudié. Dans le cas contraire, il est préférable d’ancrer les fondations plus profondément (fondation semi-profondes à profondes).

Le radier

Les fondations semi-profondes

Sur des sols peu stables ou non homogènes, il est nécessaire de creuser plus profondément pour obtenir des fondations de bonne qualité. Les fondations semi-profondes sont ancrées entre 3 et 6 mètres de profondeur et mises en œuvres en des points précis appelés puits. Situés aux angles des constructions, et éventuellement relayés par des puits intermédiaires, ces puits sont reliés par des poutres en béton armé (longrines) sur lesquelles les murs porteurs sont construits.

Les fondations semi-profondes

Les fondations profondes

On les caractérise souvent de fondations sur pieux car cela correspond à la forme la plus courante des fondations profondes. Les structures porteuses sont en fait élevées sur des fondations enterrées grâce à des pieux, à plus 6 mètres de profondeur.

La bonne info

Dans le langage courant, l’appellation fondations profondes comprend souvent les fondations semi-profondes.


Qu’est-ce que le béton ?

Qu’est-ce que le béton ?

Soutenant l’ensemble des charges de la construction pour les transmettre au sol, les fondations doivent être constituées d’un matériau résistant à la compression. Dans les constructions récentes, c’est le béton qui est utilisé.

Le béton est un matériau de construction très solide une fois sec. Il est obtenu par assemblage d’éléments de nature minérale. Il faut le différencier du ciment, qui est l’un de ses composants.

Vendu généralement en sac, le béton nécessite seulement l’ajout d’eau. Pour les fondations, les artisans préparent fréquemment eux-mêmes leur béton.

Le béton se compose des éléments suivants.

  • Des granulats

Graviers, gravillons, sable… Leur diamètre est variable et doit être dimensionné en fonction des caractéristiques mécaniques attendues du béton.

  • Du ciment

Le ciment est le liant du béton car il durcit sous l’action de l’eau. Il est constitué majoritairement de calcaire et d’argile.

  • De l’eau

Son dosage est très important pour obtenir un béton résistant et sans fissures dues à un retrait après séchage.

  • Des adjuvants (éventuellement)

Ces produits chimiques offrent diverses possibilités comme l’accélération ou le retardement de la prise du béton, l’amélioration de son imperméabilité...

Les types de béton

Les types de béton

  • Le béton de propreté

Il correspond à la fine couche de béton située sous les fondations, en fond de fouille ou à la surface. Il permet de circuler sur le chantier et constitue une base aux fondations.

Les types de béton
  • Le béton de fondation

Le béton utilisé pour réaliser les fondations est le béton armé.

Un béton armé est composé comme un béton classique, avec une importante dose de ciment. Sa particularité est d’être coulé autour d’une structure métallique composées de barres d’aciers. Cette armature lui permet de mieux résister à la traction et à la flexion.

Les types d’armatures pour béton armé

Pour renforcer le béton et en faire un béton armé, plusieurs sortes d’armatures métalliques sont possibles. Le chois de la forme de l’armature dépend de la forme donnée au béton et de la pression qu’il est amené à recevoir.

Les types d’armatures pour béton armé
  • Les fers à béton

Ces longues tiges en acier permettent de réaliser des armatures sur-mesure. Leur surface n’est pas lisse afin d’assurer une adhérence parfaite entre le béton et le fer.

Les fers à béton
  • Le panneau treillis soudé

Ce treillis métallique est utilisé pour renforcer un radier ou un mur en béton. Très pratique, il permet d’éviter de faire soi-même le treillis en fixant des fers à béton entre eux.

  • Les armatures préfabriquées

Il existe des armatures préfabriquées spécialement conçues pour renforcer les fondations superficielles comme les semelles isolées et les semelles filantes ou symétrique. Vous pouvez également trouver ce type d’armatures pour les poteaux, poutres et longrines.

Les armatures préfabriquées