Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Comment monter une cloison courbe

Le montage d’une cloison arrondie

La réalisation d’une cloison courbe implique de construire des ossatures porteuses spécifiques et de cintrer les plaques de plâtre. Voici quelques conseils pour bien préparer votre projet.

Comment monter une cloison courbe

Monter une cloison cintrée

Construire l’ossature d’une cloison courbe

La réalisation d’une cloison courbe implique d’entailler les rails au sol et au plafond en découpant les ailettes tous les 2 à 3 cm environ. 
Il faut aussi réduire l’entraxe entre chaque montant pour former l’ossature. L’écartement des montants (de 30 à 40 cm) est à définir en fonction du rayon de courbure (R). Plus le rayon de courbure est faible et plus la cloison est courbée donc plus les montants doivent être proches.

Le cintrage des plaques de plâtre

Les plaques de plâtre se posent à l’horizontale et non verticalement car le cintrage est réalisé dans le sens de la longueur des plaques. Leur largeur dépend du rayon de courbure. Plus il est petit, moins la largeur de plaque doit être grande pour permettre le cintrage. Pour cette opération, il est conseillé d’utiliser des plaques de plâtre standard (grise) de 6 mm d’épaisseur (BA6).

Monter une cloison cintrée
  • Pour un rayon de courbure inférieur ou égal à 2 mètres

Avec une cloison dont la courbe est prononcée, il est nécessaire d’humidifier le dos des plaques afin qu’elles soient ramollies et ne se cassent pas lors du cintrage assez accentué. Il faut humidifier seulement la face de la plaque qui se retrouvera à l’intérieur de la courbe grâce à une éponge ou un pulvérisateur de pluie fine. Ensuite, laissez les plaques reposer sur un gabarit pour qu’elles prennent la courbure désirée pendant le séchage.
Pour parfaire la finition et rigidifier l’ensemble, vous devez doubler le parement en installant une seconde plaque de plâtre sur la première et en alternant la pose pour croiser les joints.

  • Pour un rayon de courbure supérieur à 2 mètres

Les plaques n’ont pas besoin d’être humidifiées car la courbure est moindre. Vous pouvez procéder au cintrage à sec en posant les plaques sur des tréteaux rapprochés afin de créer naturellement la courbure. Dans ce cas, l’entraxe entre les montants est au maximum de 40 cm.

Une fois vos plaques cintrées, vous pouvez passer à la pose sur l’ossature. Le vissage et le traitement des joints restent identiques à une cloison standard.