Forte affluence Drive 2h : nous vous recommandons fortement de prendre RDV pour le retrait de votre commande
(à effectuer après la confirmation de commande à réception d'un SMS ou Email).

Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Préparer l’installation d’un garage ou d’un carport

Prévoir la pose d’un garage ou d’un carport

Avant de vous lancer dans votre projet, découvrez ce qu’il faut savoir en matière de réglementation et de types de poses.

Préparer un projet garage ou carport

Les démarches à effectuer

Les démarches à effectue

Une construction supérieure à 20 m² doit faire l’objet d’une demande de permis de construire. Ce seuil peut être porté à 40 m² dans certaines communes munies d’un PLU (Plan Local d’Urbanisme) ou d’un Plan d’Occupation des Sols (POS). 
En revanche, pour les garages et carports d’une surface inférieure à 20 m² (ou 40 m² selon les cas), la déclaration préalable de travaux auprès de la mairie est suffisante.

Pensez à anticiper vos démarches administratives car obtenir les autorisations peut prendre jusqu’à 3 mois.

La bonne info

Selon les cas, la taille de votre garage est considérée en fonction de son emprise au sol ou de sa surface plancher.

La taille de votre garage est considérée selon les cas en fonction soit de son emprise au sol, soit de sa surface plancher.

La surface plancher d’un garage correspond à la surface au sol intérieure, calculée sans l’épaisseur des murs et en déduisant les surfaces d’une hauteur de plafond inférieure ou égale à 1,80 m.

L’emprise au sol d’un garage correspond à la surface résultant de la projection verticale au sol du volume de la construction, c’est à dire la surface au sol comprenant l’épaisseur des mur intérieurs, les gouttières et les débords de toiture, uniquement si ces derniers sont soutenus par des poteaux.

La réglementation évolue régulièrement et peut varier selon votre commune et votre lieu de résidence, avec des contraintes spécifiques d’implantation, de dimensions, de couleur… Le mieux est donc, dans tous les cas, de vous renseigner auprès de votre mairie.

Renseignez-vous auprès de votre mairie concernant :

  • Le règlement d’urbanisme (PLU, POS, carte communale)
  • Le classement éventuel du secteur en zone sauvegardée ou site classé
  • Les règlements spécifiques, s’il y a lieu : Natura 2000, plan de prévention des risques, charte des matériaux et des couleurs à respecter...

Les déclarations et taxes

Les carports et garages sont considérés comme une place de stationnement, assujettie à la taxe d’aménagement qui remplace dorénavant la taxe locale d’équipement. La valeur de la place varie en fonction des communes et est à payer en une fois avec le permis de construire ou la déclaration préalable de travaux.

Comme toute autre dépendance attenante à votre habitation, la surface du carport ou du garage est également assujettie à la taxe d’habitation, prélevée annuellement. Selon les communes, la taxe forfaitaire est calculée en fonction du nombre d’emplacements de voitures sous le carport ou dans le garage. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter votre mairie ou le service des impôts.


La surface doit être plane et de préférence bétonnée pour résister aux intempéries et aux passages répétés de vos véhicules.

Pour les carports ou garages en limite de propriété, assurez-vous que l’écoulement des eaux de pluies se fait en direction de votre terrain.

Évitez aussi une trop grande proximité avec :

  • les arbres, pour simplifier le nettoyage du toit,
  • les arbustes, pour faciliter l’accès à la porte latérale de service de votre garage si vous en prévoyez une.
Choisir le bon emplacement

Cela dépend évidemment de l’espace dont vous disposez, mais aussi :

  • du type d’abri envisagé : garage fermé ou carport,
  • de la disposition prévue : en largeur ou en longueur,
  • et surtout de l’usage auquel vous destinez ce nouvel aménagement extérieur.
Quelles dimensions prévoir pour votre garage ou carport ?

Qu’il s’agisse d’un garage ou d’un carport, déterminez les dimensions de votre futur abri en ménageant un espace suffisant pour permettre :

  • le passage aisé de vos différents véhicules,
  • l’ouverture de leurs portières et hayon arrière.

Pensez à tenir compte de la réglementation en vigueur dans votre lieu d’habitation et de l’éventuelle nécessité d’obtenir un permis de construire pour déterminer la taille de votre abri.

Les fabricants proposent une grande variété de tailles. Si aucun modèle standard ne vous convient, il vous est également possible d’opter pour du sur-mesure.

La bonne info

Lorsque vous choisissez un carport ou un garage, plusieurs termes sont utilisés pour indiquer les surfaces :

• La surface intérieure
Également appelée surface utile, c’est la surface réellement disponible pour votre voiture ou votre stockage.

• Surface extérieure hors-tout
Correspond à la surface au sol maximale prise par le garage ou le carport (épaisseur des murs et débords compris).

• Dimensions extérieures hors-tout
Ce sont les dimensions maximales en largeur, longueur et hauteur du garage ou du carport.


Selon l’emplacement choisi pour votre carport et la nature du sol, il est indispensable d’installer des fondations et fixations qui lui assureront stabilité et pérennité.

L’ancrage au sol

3 solutions s’offrent à vous :

L’ancrage au sol

• 1ère solution

Enterrer directement les poteaux dans des trous de 40 cm de profondeur minimum. Avec ce type d’ancrage, il est impératif de goudronner la partie enfouie du poteau afin de le préserver dans la durée.

1) Goudron

2) Béton

3) Film étanche

4) Sable + gravier

L’ancrage au sol

• 2ème solution

Ancrer les poteaux dans des supports en acier fixés au sol dans une fondation en béton de 40 x 40 cm minimum.

L’ancrage au sol

• 3ème solution

Ancrer les poteaux dans des supports en acier coulés dans une fondation en béton de 40 x 40 cm minimum.

Ces 2 dernières solutions sont idéales pour vous assurer une grande longévité.

L’ancrage au mur

Pour une bonne tenue dans le temps, utilisez des goujons de scellement chimique quel que soit le type de support mural.


Si votre sol est tassé et nivelé

Coulez une dalle en béton de 10 cm d’épaisseur minimum. Pour éviter les infiltrations et que l’eau ne stagne, sa surface doit être égale à la surface au sol du garage.

Avant de couler la dalle en béton :

  • Si la surface du garage est supérieure à 15 m², posez un film polyéthylène spécial dalle anti-infiltrations.
  • Depuis le 27 juin 2006, si vous vivez dans une région infestée par les termites et autres insectes xylophages, la législation vous oblige à poser un film anti-termites sous la dalle.
Les fondations de votre garage

Pour laisser le temps au béton de sécher, attendez 5 jours minimum avant de monter votre garage.

Si votre terrain est irrégulier

Le mieux est de surélever votre abri.
Utilisez des plots pour béton ou des parpaings d’une largeur de 15 à 20 cm afin de supporter les lambourdes et le plancher.
Pour les garages de petite et moyenne surface, vous pouvez utiliser des dalles de terrasse ou des pavés autobloquants posés sur un lit de sable.


Si un garage est systématiquement doté d’un toit, les carports peuvent parfois n’être recouverts que d’une simple surface horizontale en bois ajouré. Il s’agit alors de pergolas qui tamisent plus ou moins la lumière du soleil mais n’apportent aucune réelle protection contre les intempéries. D’autres sont livrés avec une simple charpente en bois prévue pour recevoir une couverture spécifique.

Toit plat ou en pente ?

Prévoyez une pente de toit adaptée au climat de votre région. Plus l’abri recevra de pluie et surtout de neige, plus la pente devra être accentuée.

Toit plat ou en pente ?
La bonne info

Installer des gouttières orientant l’eau de pluie vers un récupérateur évitera d’inonder les soubassements tout en fournissant une ressource en eau économique et écologique pour l’arrosage du jardin.

Quel matériau choisir ?

La tôle

• La tôle
La tôle plate ou ondulée, ainsi que la tôle bac acier, offrent une bonne résistance.

Le polycarbonate

• Le polycarbonate
Rigide, léger, translucide et traité anti-UV, le polycarbonate convient aux formes arrondies

Le bardeau ou shingle

• Le bardeau ou shingle
C’est une couverture bitumeuse résistante et légère. Ce matériau est couramment employé pour les toitures des carports et des garages en bois. Il peut être lisse ou présenter des moulures qui lui confèrent un aspect proche de l'ardoise ou de la tuile plate.

• Les panneaux Easy-Tuile
C’est un concept de panneaux tuiles modulaires et universels pour toutes les toitures inclinées. Pour en savoir plus, découvrez cette vidéo de présentation :