.

DERNIÈRES HEURES ! 15€ offerts tous les 100€ d'achats en carte cadeau*        > En savoir plus

Comment isoler des combles avec des suspentes à clipser

L’isolation de combles aménageables avec des suspentes à clipser

Plus récentes que les modèles à visser, les suspentes à clipser permettent de répondre de façon simple aux exigences thermiques actuelles en facilitant la pose d’une deuxième couche d’isolant et celle de la membrane d’étanchéité à l'air. 
Réaliser l'isolation des combles aménageables avec des suspentes à clipser assure ainsi une isolation optimale de vos combles. Et dans la mesure où la toiture est la première source de déperdition de chaleur d’un bâtiment, la rénovation énergétique de ce dernier est plus efficace lorsque les combles sont concernés. 

Découvrez chaque étape de la technique d’isolation des combles avec des suspentes à clipser pour améliorer votre confort thermique et réduire la facture énergétique de votre maison.

L’isolation de combles aménageables avec des suspentes à clipser

Comment isoler les combles avec un système de suspentes à clipser ?

Pour être certain de réussir la mise en œuvre de cette solution, découvrez étape par étape et en détail comment isoler les combles de votre maison en utilisant des suspentes à clipser.
 

Découvrez les 5 étapes pour réaliser l’isolation de vos combles avec des suspentes à clipser :

1. Poser la première couche d'isolant
2. Poser la deuxième couche d'isolant
3. Poser la membrane d'étanchéité à l'air
4. Isoler le pied droit
5. Réaliser l'étanchéité à l'air

Outillage nécessaire

Pour bien préparer la pose des suspentes à clipser dans les combles de votre maison, nous vous conseillons de réunir au préalable tout l’outillage et les éléments nécessaires, à savoir :
 

Pour votre sécurité

Même si elle ne présente aucun danger pour votre santé, la laine de verre doit être manipulée avec précaution, car elle peut gratter votre peau et vous faire tousser. 

Avant de manipuler la laine de verre, protégez vos voies respiratoires avec un masque à poussière de type FFP1 ou FFP2, portez des vêtements couvrants, des lunettes de protection ainsi que des gants de manutention.

Fixation des suspentes à clipser sur la charpente en bois

Fixation des suspentes à clipser sur la charpente en bois

Avant la mise en œuvre de l’isolation des combles de votre maison, vous allez devoir poser sur votre charpente en bois un système de fixation par suspentes à clipser. 

Ces suspentes serviront de supports aux plaques de plâtre une fois l’isolation et l’étanchéité à l’air réalisés.

Découvrez toutes les suspentes à clipser

Étape 1 : pose de la première couche d’isolant
 

pose de la première couche d’isolant

Pour connaître l’épaisseur maximale de laine de verre à poser en première couche, mesurez la profondeur des chevrons, et retirez deux centimètres. 

Choisissez votre laine de verre en tenant compte de ce paramètre.

La bonne info

L’épaisseur de la deuxième couche de laine de verre est déterminée par la longueur des suspentes à clipser dépassant des chevrons de la charpente. 
Il ne faut pas oublier de soustraire l’épaisseur de la clé sur laquelle viendra se clipser chacune des plaques de plâtre lors de la mise en œuvre de combles aménagés.

Mesurez ensuite l’espacement

Mesurez ensuite l’espacement entre deux chevrons, afin de connaître la largeur de laine de verre à appliquer pour la première couche d’isolant.

Ouvrez le rouleau de laine

Ouvrez le rouleau de laine de verre avec le cutter, en prenant soin de réaliser la découpe au début du rouleau pour faciliter son déroulage.

dérouler le rouleau de laine de verre

Après avoir déroulé le rouleau de laine de verre, découpez un premier lé. 

Pour déterminer la largeur, reportez la mesure précédente (largeur entre deux chevrons) et ajoutez un centimètre, ce qui facilitera le maintien en place de l’isolant. 

Découpez la laine de verre au coupe-laine en vous aidant du quadrillage pour obtenir une coupe rectiligne.

Insérer la laine de verre

Insérez la laine de verre entre deux chevrons, sachant que la surface de l’isolant (face pare-vapeur recouverte de papier kraft) doit affleurer celles des chevrons de la charpente.

espace libre entre la laine de verre

L’espace libre entre la laine de verre et les tuiles permet la circulation de l’air et garantit une isolation optimale au niveau de la charpente de la maison. 

Il est donc important que l’isolant ne soit pas plaqué contre les tuiles.

Continuer la pose sur toute la hauteur

Continuez la pose sur toute la hauteur de la pente de toit et sur toute la largeur des combles, en prenant bien soin à ce que chaque lé de laine de verre soit parfaitement plaqué au lé adjacent pour ne pas créer de rupture d’isolation.

Étape 2 : pose de la deuxième couche d’isolant

ouvrez et déroulez le rouleau

Comme indiqué lors de la première étape, ouvrez et déroulez le rouleau de laine de verre. 

Puis, pour faciliter la pose, découpez l’isolant en deux parties égales à l’aide du couteau coupe-laine.

Embrocher la laine de verre

Embrochez la laine de verre sur les suspentes perpendiculairement à la première couche, afin d’éviter la création de ponts thermiques au niveau du rampant.

clipser les rondelles

Ensuite, clipsez les rondelles des suspentes pour maintenir la laine de verre en place. 

Pour vous y aider, poussez légèrement sur l’isolant avec une main le temps que l’autre main emboîte la rondelle sur la suspente.

Recouvrir toute la surface de la toiture

Recouvrez toute la surface de la toiture en posant la laine de verre parfaitement bord à bord et contre les murs, pour assurer une continuité de l’isolation des combles.
 

Étape 3 : pose de la membrane d’étanchéité à l’air

Mesurer la longueur de rampant à couvrir

Mesurez la longueur de rampant à couvrir, puis déroulez la membrane d’étanchéité à l’air et reportez-y la mesure précédente augmentée de vingt centimètres.

Découper le premier lé de laine de verre

Découpez le premier lé de laine de verre aux ciseaux, en vous aidant du quadrillage pour assurer une découpe rectiligne de la membrane.

Embrocher la membrane d’étanchéité

Embrochez la membrane d’étanchéité à l’air sur l’extrémité des suspentes qui dépasse de la laine de verre. 

Prenez soin de caler la membrane pour qu’elle ne se détache pas de la suspente en attendant la pose des clés.
 

membrane d’étanchéité

Prévoyez un débord de dix centimètres de part et d’autre de la membrane d’étanchéité, c’est-à-dire en haut de la toiture, sur le sol en bas de la toiture, le long du mur et contre les pannes.

De la même manière, recouvrez deux lés de membrane entre eux sur dix centimètres.

verrouillez l’étanchéité à l’air

Enfin, verrouillez l’étanchéité à l’air en clipsant les clés sur les suspentes. 

Cela permet de maintenir durablement la membrane en place. Pour le moment, ne fixez pas la membrane sur la partie basse de la toiture.

Étape 4 : isolation du pied droit

Pour faciliter votre travail

Pour faciliter votre travail, soulevez la membrane d’étanchéité à l’air en attente au pied de la toiture, et fixez-la provisoirement avec un morceau d’adhésif.

Mesurer la distance entre l’emplacement du pied droit et l’isolant du rampant

Mesurez la distance entre l’emplacement du pied droit et l’isolant du rampant. 

Reportez cette cote sur la laine de verre dans laquelle vous découperez un matelas aux dimensions.

matelas de laine de verre

Posez ce matelas de laine de verre, la face recouverte de papier kraft côté sol (qui sert de pare-vapeur), bien contre le mur et l’isolant du rampant, pour assurer la continuité de l’isolation.

recouvrir toute la largeur des combles

Répétez l’opération jusqu’à recouvrir toute la largeur des combles, en veillant bien à ce que deux matelas de laine de verre adjacents soient bien plaqués bord à bord.

isoler la partie latérale du pied droit

Ensuite, pour isoler la partie latérale du pied droit, mesurez la longueur puis la hauteur de laine de verre à poser. 

Vous pouvez alors procéder à la mise en place de l’isolant.

rabatter la membrane d’étanchéité

Faites de même de l’autre côté, puis rabattez la membrane d’étanchéité à l’air pour recouvrir l’isolant ainsi posé.

Étape 5 : réalisation de l’étanchéité à l’air

recouvrement des lés de membrane

Au niveau du recouvrement des lés de membrane, posez de l’adhésif d’étanchéité en faisant attention de ne pas créer de plis dans la membrane. 

Lissez soigneusement l’adhésif pour parfaire son adhérence. Assurez-vous au préalable que toutes les surfaces sont propres et dépoussiérées.

appliquer un cordon régulier et continu de mastic

Dans les angles et le long des murs, appliquez un cordon régulier et continu de mastic, puis rabattez la membrane en la faisant adhérer parfaitement. 

les liaisons périphériques

L’étanchéité à l’air doit être assurée de façon continue. Les liaisons périphériques doivent donc être rendues étanches à l’air par du mastic. 

Ne négligez pas cette étape importante, car l’efficacité de l’isolation des combles en dépend.

appliquez un cordon de mastic

Procédez de la même manière le long de chaque panne de la charpente : appliquez un cordon de mastic, rabattez la membrane et appuyez bien pour une parfaite étanchéité. 

Vos combles sont désormais isolés et prêts à être aménagés si vous le souhaitez.

Pourquoi isoler des combles avec un système de suspentes à clipser ?

L’isolation des combles, outre le fait de réduire la consommation et donc la facture énergétique d’une maison, permet également d’aménager une ou plusieurs pièces supplémentaires sous la charpente. 

Il faut toutefois que la hauteur sous plafond après travaux soit suffisante pour obtenir un espace habitable. 

Différentes étapes sont alors nécessaires pour réaliser des combles aménagés :
•    construction d’une ossature métallique ;
•    pose de plaques de plâtre ;
•    jointoiement et enduit des plaques de plâtre ;
•    finition (peinture par exemple).

Construction d’une ossature métallique

ossature métallique sur les suspentes à clipser

Pour commencer, réalisez la construction de l’ossature métallique sur les suspentes à clipser, qui accueillera les plaques de plâtre par-dessus la membrane d’étanchéité à l’air précédemment posée. Plusieurs étapes sont nécessaires :

-    fixation d’une lisse ;
-    pose de fourrures horizontales et verticales (également appelées rails).

À noter que la mise en œuvre des fourrures est facilitée par le système de suspentes à clipser. 

Il suffit en effet de clipser les fourrures sur les suspentes et d’utiliser des connecteurs compatibles avec cette technique.

Pose de plaques de plâtre

poser des plaques de plâtre

Ensuite, posez des plaques de plâtre sous la charpente et le long de chaque mur, de manière à recouvrir la membrane d’étanchéité à l’air. 

Il est conseillé d’être au moins deux pour réaliser cette opération à cause du poids des plaques.

La fixation des plaques de plâtre sur les fourrures précédemment installées se fait à l’aide de vis à placo.

Jointoiement et enduit des plaques de plâtre

combles aménagé

Si vous souhaitez réaliser des combles aménagés, réalisez les joints et appliquez de l’enduit sur les plaques de plâtre pour combler les irrégularités et masquer les vis de fixation. 

La meilleure technique consiste à utiliser des bandes à joint de type calicot.

Finition en vue d’aménager un espace dans les combles

une solution parmi tant d’autres pour agrémente

Enfin, une solution parmi tant d’autres pour agrémenter cet espace nouvellement créé consistera à peindre chaque pan de mur droit ou en pente pour obtenir des combles aménagés à votre goût.
 

Pour toutes vos questions sur l’isolation thermique des combles de votre maison, nos experts en magasin sont à votre écoute et vous accompagnent dans vos projets.