.

ALERTE BON PLAN ! 15€ offerts tous les 100€ d'achats en carte cadeau*        > En savoir plus

Comment bien entretenir sa maison

Prendre soin de votre maison

La durée de vie d’une maison dépend en grande partie de son entretien. Si le nettoyage des sols ou la réfection des peintures font partie de l’entretien courant et régulier, d’autres vérifications et maintenance sont à prendre en compte. Ce dossier vous permet d’y voir plus clair dans l’entretien de votre maison en vous détaillant la durée de vie des matériaux d’une habitation et en vous listant les principaux points d’entretien et de vérification ainsi que la fréquence de réalisation.

Prendre soin de votre maison

Pourquoi entretenir sa maison ?

Entretenir sa maison de façon régulière et efficace comporte de nombreux avantages. Au quotidien, cela permet de vivre dans un logement propre et sain. Mais cela a aussi un impact sur le plus long terme en prolongeant la durée de vie des matériaux et des installations. 
Enfin, la rénovation d’une maison a également l’avantage d’améliorer le confort, l’isolation thermique et de baisser à terme le coût d’usage.

Pour empêcher la dégradation naturelle

Pour empêcher la dégradation naturelle

Une maison a une durée de vie limitée. Selon la qualité des matériaux et des travaux, un logement pourra durer de quelques dizaines d’années à plus de cent ans. 
Mais même avec les meilleurs matériaux, sans entretien régulier une habitation peut se dégrader rapidement. Il est ainsi important de connaître la durée de vie moyenne des matériaux et des éléments d’une maison afin de bien les entretenir et les remplacer le cas échéant.

La connaissance du milieu dans lequel on habite est également primordial pour adapter l’entretien. Une maison en bord de mer ou en haute montagne n’aura pas les mêmes contraintes. L’humidité, le vent, le sel, le soleil peuvent user prématurément les maisons. 

Pour améliorer le confort

Pour améliorer le confort

En plus de prolonger la durée de vie d’une habitation, l’entretien régulier a comme avantage d’améliorer le confort des habitants du logement. Le ménage régulier et l’entretien de base assainissent le logement, le remplacement des matériaux ou l’entretien poussé permettent d’apporter de larges améliorations comme une meilleure isolation ou une meilleure gestion de l’humidité.

Le remplacement des éléments ou matériaux usagés sont souvent l’occasion d’améliorer la vie quotidienne des habitants.

Pour améliorer l’isolation thermique et le coût d’usage

Enfin, la connaissance de la durée de vie des éléments d’une maison et de leur fréquence d’entretien permet de programmer de plus grands travaux de rénovation comme l’amélioration de l’isolation thermique qui ont un impact direct sur le confort et le coût d’usage. Ces travaux coûteux peuvent bénéficier d’aides de l’Etat et inciter à une amélioration globale du logement (chauffage, isolation, ventilation). Il est par exemple intéressant de profiter d’une rénovation énergétique en isolant sa maison par l’extérieur pour refaire en même temps une façade ancienne.

améliorer l’isolation thermique et le coût d’usageaméliorer l’isolation thermique et le coût d’usageaméliorer l’isolation thermique et le coût d’usageaméliorer l’isolation thermique et le coût d’usage

Durée de vie des éléments et matériaux d’une maison

La durée de vie des éléments de la maison peut être très différente selon les matériaux utilisés. Si les éléments structurels d’une maison (murs porteurs, toit, charpente) ont une longévité supérieure à 50 ans, les revêtements, les menuiseries ou encore la plomberie ou l’électricité en ont une bien moindre.
Ces tableaux indiquent la durée de vie moyenne que peut avoir un équipement ou un matériaux entretenu correctement. Bien entendu, celle-ci pourra varier selon la qualité des matériaux et de leur pose ainsi que de l’entretien.

imageimageimageimage
image 2image 2image 2image 2
tableautableautableautableau

Tous les entretiens à réaliser dans son logement

Nous pouvons distinguer trois principaux types d’entretien : l’entretien courant de la maison comme le ménage, l’entretien des matériaux tels que les murs ou les sols et enfin l’entretien ou la maintenance des équipements comme le chauffage.

Coût d’entretien global

Coût d’entretien global

S’il est difficile de chiffrer concrètement chaque poste d’entretien de manière détaillé, un calcul est fréquemment utilisé pour estimer le coût moyen d’entretien annuel d’une maison. Les professionnels de l’immobilier s’accordent ainsi à dire qu’il faut consacrer de 1 à 1,5 % par an de la valeur totale du bien. Par exemple pour un logement de 125 000€, cela équivaut à une dépense de 1 250€ à 1 875€ par an.

Ce chiffre permet de prévoir un budget qui permettra de réaliser l’entretien courant et la rénovation du logement. 
Si celui-ci n’a pas été dépensé une année, il est fortement conseillé de l’épargner en prévision de plus lourdes dépenses, notamment en cas de rénovation ou de remplacement de chaudière.

L’entretien courant de la maison

L’entretien courant consiste à nettoyer les surfaces de façon régulière et fréquente. Il vise à la fois à préserver le confort des habitants mais aussi à améliorer la durabilité des équipements et matériaux.

Appelé plus communément « ménage » ou « travaux ménagers », l’entretien courant est une succession de tâches à faire quasiment quotidiennement. Voici la liste des tâches :

produits d’entretien essentiels

- le rangement
- le dépoussiérage
- le nettoyage du sol
- le nettoyage des sanitaires
- le nettoyage de la cuisine
- le lavage des surfaces vitrées
- le remplacement des poubelles et le tri des déchets
- le changement de draps
- la tonte du gazon et l’arrosage des plantes

Chaque tâche nécessitera un matériel adapté. Par exemple le nettoyage du sol ne nécessitera pas les mêmes produits ménagers selon le type de matériau.

Si l’entretien courant permet de prolonger la durée de vie des matériaux, il convient quand même d’effectuer un entretien spécifique ponctuellement.
Ce type d’entretien consiste à traiter, à réparer, à détacher ou encore à rénover les matériaux.

Voici les entretiens à effectuer selon les matériaux :

Les sols

Les sols

- les sols en PVC :

Qu’ils soient sous forme de dalles ou lames à clipser ou au mètre, les sols en PVC ne sont pas réparables à moins d’avoir une lame de rechange de côté. Toutefois, s’ils sont régulièrement lavés à l’eau savonneuse, ces sols peuvent durer en moyenne 20 ans.

- les moquettes : 

Elles doivent être shampouinées une à deux fois par an avec un produit spécifique pour désincruster les tâches et lui donner un nouvel éclat. 
Certaines taches nécessitent des traitements particuliers qu’il convient d’étudier au cas par cas

le carrelage

- le carrelage : 
Si les carreaux ne nécessitent pas d’entretien spécifique autre que le lavage, les joints ont besoin d’un entretien régulier car ils ont tendance à jaunir ou se tacher, surtout en milieu humide. 
Du vinaigre blanc et/ou de la javel fonctionne à merveille. 
En cas de casse ou de fissure, le carrelage les joints ont l’avantage de pouvoir se remplacer.
 

- les carreaux de terre cuite ou tomettes : 
Très poreux, les carreaux de terre cuite peuvent facilement s’encrasser. Il convient alors d’utiliser au choix des cristaux de soude ou du bicarbonate de soude. 
Pour leur redonner leur brillance d’origine et les protéger, on peut passer au choix de la cire de protection ou du lait de cire après avoir bien décapé le sol pour enlever les anciens produits de finition. Pour éviter un entretien trop régulier, les carreaux doivent être imperméabilisés tous les cinq à dix ans. 
 

les parquets

- les parquets : 
Ils ont besoin d’un entretien spécifique selon leur finition : 
le parquet ciré nécessite un ponçage annuel puis l’application d’une cire, 
le parquet vitrifié doit se voir appliquer deux fois par an un raviveur ou un polish
le parquet huilé, le passage d’une huile une à deux fois par an. Par contre, les tâches sur les parquets nécessitent bien souvent un léger ponçage.
 

Les murs intérieurs
 

maison

- les revêtements muraux : 
Papiers peints ou toile en verre, l’entretien n’est pas aisé. En cas de tache, il est conseillé de tamponner de l’eau oxygénée à l’aide d’un coton. 
S’il est déchiré ou si la tache ne part pas, il est toujours possible de poser un nouveau lé. En cas d’usure ou de couleurs délavées, le remplacement est plus judicieux.
 

les peintures

- les peintures : 
Les peintures murales se divisent en deux grandes catégories : les peintures lessivables et les non lessivables. 
Pour les lessivables, frotter légèrement avec un mélange d’eau et de cristaux de soude sera efficace pour enlever les taches. 
Cela est plus difficile pour les peintures non lessivables mais la pierre d’argile peut faire des merveilles. Après une dizaine d’année, les couleurs se délavent et la peinture commence à s’effriter, il faut alors préparer le mur avant de repeindre.

- les enduits :
Selon l’enduit, l’entretien sera différent.
L’entretien d’un enduit à base de chaux ou d’un enduit Tadelakt est aisé car il a été protégé par un produit hydrofuge lors de la pose. Un mélange d’eau et de savon noir suffit à nettoyer les murs.
Le béton ciré est également traité à l’hydrofuge ce qui facilite son entretien quotidien. Dépoussiérage et passage d’eau savonneuse sont suffisants à l’entretien courant. Pour l’imperméabiliser et rendre sa brillance, il est possible d’utiliser une cire.

les enduitsles enduitsles enduitsles enduits
les murs en béton

- les murs en béton : 
La porosité du béton attire la saleté et le nettoyage doit donc être régulier. Après un dépoussiérage, le passage d’une brosse imprégnée de lessive et d’eau est très efficace pour redonner un coup de jeune à la façade.

- les murs en brique : 
Ce type de mur est sujet à la poussière notamment au niveau des joints. Le passage d’un balai permet d’enlever la poussière. Un mélange d’eau chaude et de bicarbonate de soude peut être utilisé pour enlever les taches.

- les murs en pierre : 
Si le mur est encore solide et non friable, l’utilisation d’un nettoyeur haute pression est la meilleure solution pour redonner sa jeunesse à un mur en pierre ancien. Pour un mur en mauvais état, le passage d’une sableuse est une option moins brutale.

- les murs en crépi : 
Pour entretenir un mur en crépi, un mélange de javel et d’eau et un brossage sur toute la surface est très efficace. Pour des taches plus localisées, un mélange de bicarbonate de soude et d’eau sera idéal.

Les installations extérieures

Même réalisées avec des matériaux durables et spécifiques, les éléments situés à l’extérieur sont soumis à rude épreuve. Un nettoyage régulier des installations et un entretien poussé chaque année permet de prévenir l’usure.

Les installations extérieures
Les terrasses et allées

- Les terrasses et allées : 
Quelque soit le matériau avec lequel est construit la terrasse, un brossage une ou deux fois par an à l’eau chaude ou avec un peu de savon ou cristaux de soude permet de démousser la terrasse et éviter l’accumulation de saletés. 
La couleur des terrasses en bois peut être préservé en passant régulièrement (tous les ans) une huile, une lasure ou un saturateur.

> Comment nettoyer une terrasse en bois
 

Pour rendre son éclat aux terrasses en pierre, un mélange d’eau chaude et de savon noir est très efficace. Pour les terrasses en carrelage très encrassées, utilisez du vinaigre blanc avec de l’eau.
 

les gouttières

- les gouttières : 
La pluie et le vent entrainent souvent des feuilles sur le toit et l’accumulation de ces résidus risque d’obstruer le système d’évacuation de l’eau. 
2 fois par an (après l’automne et après l’hiver), vérifiez votre installation et enlevez tous les résidus et les feuilles contenus dans les gouttières. 
Nettoyez l’intérieur des gouttières avec un jet d’eau assez puissant pour évacuer les éléments coincés. 

Les gouttières en zinc peuvent nécessiter l’utilisation d’un produit spécifique pour enlever les taches et leur redonner de l’éclat.
Lorsqu’apparaissent des fissures ou des éléments cassés, il est possible soit de réparer les gouttières avec du mastic ou des bandes d’étanchéité, soit de remplacer les éléments cassés.

- la piscine :
Pour garantir un fonctionnement optimal et avoir une eau de qualité, la piscine nécessite un entretien courant régulier : nettoyage du bassin, des skimmers, des systèmes de filtration, l’hivernage… 
S’ajoutent à cela des entretiens de fonds une fois par an où une inspection en détail de l’usure du matériel de filtration et des matériaux de la piscine est à effectuer.
 

piscine

Les menuiseries

Les menuiseries (fenêtres et portes) sont soumises à rude épreuve à cause des éléments extérieurs mais aussi par leur forte sollicitation. Il est donc nécessaire d’entretenir à la fois les matériaux et les mécanismes.
 

nettoyage de la poussière

Outre l’entretien courant, c’est-à-dire le nettoyage de la poussière et des taches ainsi que le nettoyage des vitres, il convient d’effectuer un entretien sur le mécanisme au moins une fois par an. 

Après un dégraissage, il est nécessaire lubrifier les éléments mécaniques tels que les gonds, crémones et paumelles avec un produit adapté. 

Les grilles de ventilation situées sur les menuiseries doivent être vérifiées et nettoyées. 

Les joints d’étanchéité doivent être vérifiés et changés s’ils ne remplissent plus leur fonction.

Seules les menuiseries en bois (fenêtres, portes, volets) nécessitent un entretien plus complexe. Pour éviter la dégradation du bois, il est nécessaire de les rénover tous les 5 ans environ. 

Cette rénovation consiste à déposer les menuiseries pour ensuite supprimer les couches de lasure ou peinture existantes, puis poncer le bois, le traiter et passer une couche de finition (vernis, lasure, peinture, huile).

Il est également parfois nécessaire de remplacer les joints situés entre les vitres et les montants en bois.

La charpente et la toiture

La charpente et la toiture

- la charpente :
Si l’entretien de la charpente est réservé aux professionnels, il est quand même indispensable de contrôler chaque année son état. Plusieurs types de dégradations peuvent fragiliser une charpente : les champignons, les termites et les affaissements. Détecté à temps, la détérioration pourra être traitée par un professionnel avant qu’il ne soit trop tard.

Si vous avez accès à la charpente de votre maison, vérifiez tout d’abord si les poutres et les pièces en bois ne fléchissent pas. 
Contrôlez ensuite si votre charpente et vos planchers n’ont pas été attaqué : vérifiez qu’il n’existe pas de traces de sciure sur les sols ou de trous dans le bois (termites) ou des traces blanches circulaires (champignons). En cas de doute, faites réaliser un diagnostic par un professionnel.
Il est conseillé d’effectuer un traitement préventif tous les 5 ans voire un traitement curatif en cas de détérioration.

la toiture

- la toiture : 
Protection principale du logement, la toiture doit être nettoyée, inspectée et entretenue régulièrement. Le nettoyage courant consiste à enlever les feuilles et les résidus deux fois par an. 
Evitez le nettoyage à haute pression qui risque d’endommager la couverture. A l’apparition de mousses et de lichens, utilisez un jet basse pression ainsi qu’une solution anti-mousse, fongicide et algicide. Pour améliorer l’imperméabilité du toit, vous pouvez le traiter avec un hydrofuge.
 

En cas de casse de tuiles ou d’ardoises, vérifiez l’étanchéité dans les combles puis procédez à leur remplacement. En cas de gros dommages, faites appel à un professionnel pour rénover voire remplacer la toiture.

L’entretien des équipements

Les équipements sont de plus en plus nombreux dans notre quotidien. Malgré leur sophistication de plus en plus poussée, un entretien régulier est indispensable pour prolonger leur durée de vie.

Voici les entretiens à effectuer selon les équipements :

le chauffage

- le chauffage :
Il existe une multitude de systèmes de chauffage. Parmi les principaux, nous comptons les chaudières (fioul, gaz, bois), les poêles à bois ou granulés, les pompes à chaleur ou encore les radiateurs électriques. 
Tous ne nécessitent pas le même type d’entretien.

> Tout savoir sur le chauffage
 

les radiateurs électriques

Contrairement aux autres systèmes, les radiateurs électriques ont comme principal intérêt de ne pas nécessiter d’entretien annuel par un professionnel. 
Un entretien courant (dépoussiérage) et un nettoyage annuel des radiateurs sont cependant plus que conseillés. 
Démontez chaque année les radiateurs afin d’enlever les objets coincés et aspirez tous les recoins.

Pour les pompes à chaleur, si la charge en fluide frigorigène de votre PAC est supérieur à 2 kg, l’entretien annuel doit être réalisé par un professionnel. 
Selon la pompe à chaleur, l’entretien sera différent. Dans le cadre d’une PAC géothermique, surveillez régulièrement la pression du module hydraulique, remplissez si nécessaire le circuit de chauffage avec le fluide caloporteur indiqué par le fabricant. Le changement de fluide devra être renouvelé tous les 5 ans. Pour les PAC aérothermique, nettoyez régulièrement la borne extérieure. Dépoussiérez et nettoyez à l’eau savonneuse les bouches d’insufflation intérieur.

Les poêles

Les poêles, qu’ils soient à bois ou à granulés, doivent être nettoyés fréquemment sous peine de s’encrasser et de ne plus fonctionner. 
Otez les cendres du poêle dès que le tiroir à cendres est plein. Aspirez régulièrement l’intérieur du poêle tout en vérifiant l’état de la fonte. 
Nettoyez la vitre une fois par semaine avant qu’elle ne s’encrasse. Le mélange vinaigre blanc et jus de citron est très efficace. 
Les poêles à granulés nécessitent également un entretien annuel par un professionnel du fait de ces composants mécaniques et électriques. 

Les chaudières à bois/granulés demandent le même type d’entretien : décendrage, nettoyage du foyer, entretien annuel par un professionnel mais également vérification du niveau de pression d’eau.
Outre l’entretien professionnel annuel, la chaudière fioul et gaz ne demandent pas un entretien poussé, si ce n’est un dépoussiérage et une vérification de la pression. Les radiateurs des chauffages à eau chaude sanitaire (chaudière), doivent être purgés régulièrement. Un radiateur qui siffle, émet des bruits d’eau ou chauffe mal doit être purgé

Les système de chauffage (cheminées, poêles, chaudières) utilisant un conduit de cheminée ou un tubage inox demandent également un ramonage une fois par an (poêles, chaudières) ou deux fois par an (cheminées) par un professionnel.

la ventilation et la climatisation

- la ventilation et la climatisation

Elément indispensable à la bonne ventilation du logement, la VMC doit être entretenue pour ne pas impacter ses performances. La fréquence d’entretien dépend des composants. Les bouches d’extraction doivent être nettoyées tous les 3 mois (dépoussiérage et lavage), les filtres doivent être remplacés tous les 6 mois, les bouches d’aération tous les ans. 
Un professionnel doit également intervenir tous les 3 ans pour remplacer l’échangeur et décrasser en profondeur gaines et tuyaux.

La climatisation

La climatisation nécessite également un entretien régulier. Si le système contient plus de 2 kg de fluide frigorigène, l’entretien doit être réalisé par un professionnel. 
L’entretien courant n’est pas compliqué. Il s’agit de nettoyer les filtres au minimum une fois par mois et dépoussiérer régulièrement les consoles.

- L’électricité

L’entretien de son réseau électrique permet de minimiser les risques d’incident et d’accident. Pour autant, cet entretien doit impérativement être réalisé par un électricien

maisonmaisonmaisonmaison

Certains signes peuvent vous indiquer qu’un entretien doit être fait : des coupures de courant soudaines, des court-circuit, des factures d’électricité anormales. Il est donc primordial d’effectuer fréquemment certaines vérifications. 
Vous pouvez tout de même procéder au nettoyage des prises et des interrupteurs et changer les ampoules. Pensez également à tester les diverses alarmes présentes dans votre logement : alarme antivol, alarme incendie, alarme au monoxyde de carbone.
 

Le tartre est un problème récurrent dans les logements. Il salit les robinetteries, les faïences et les cloisons de douche, il s’accumule dans le chauffe-eau., encrasse les appareils électroménagers. 
Pour lutter au quotidien contre ces dépôts calcaires, il peut être intéressant d’installer un adoucisseur d’eau à l’arrivée d’eau principale de la maison pour les cas extrêmes ou de traiter le problème au cas par cas en utilisant par exemple des produits anticalcaire dans la machine à laver ou le lave-vaisselle. 
Un nettoyage régulier de tous les éléments en contact avec le tartre est nécessaire. Le mélange eau chaude/ vinaigre blanc est sans doute le meilleur produit pour lutter contre les traces de calcaire.

Videz une fois par semaine les bondes des lavabos, douches et baignoire pour éviter l’accumulation de cheveux et autres détritus. Vérifiez régulièrement l’arrivée d’eau des WC et le mécanisme de chasse d’eau afin d’éviter les fuites.

prolonger la durée de vie de votre chauffe-eau

Pour prolonger la durée de vie de votre chauffe-eau, il est nécessaire de le détartrer une fois par an ou tous les 2 ans dans le cas d’une eau plus douce. 
L’entretien du groupe de sécurité est aussi à prévoir tous les mois. Il s’agit d’ouvrir la purge afin de contrôler son bon fonctionnement.

> Comment entretenir un chauffe-eau
 

L’électroménager

- L’électroménager

La durée de vie des appareils électroménagers dépend directement de l’entretien courant effectué. Pour éviter tout encrassement et usure prématurée, voici les entretiens courants et réguliers à mettre en œuvre :
Pour le four : ôter les taches et nettoyer le four à chaque utilisation. Utilisez la pyrolyse au moins une fois par an pour un nettoyage en profondeur. 
En cas d’absence de ce mode, laisser agir un mélange de bicarbonate de soude et d’eau sur les parties encrassées avant de frotter.
 

Pour votre lave-vaisselle

Pour votre lave-vaisselle : utilisez des produits adaptés anticalcaire. 
Une fois par semaine, nettoyez le filtre et le joint d’étanchéité avec de l’eau savonneuse. 
En cas de mauvaise odeur, faites tourner le lave-vaisselle à sa température maximale.

Pour éviter la prolifération de bactéries dans les réfrigérateur et congélateur, nettoyez au moins une fois par semaine votre réfrigérateur au vinaigre blanc. Dégivrez l’appareil dès qu’une fiche couche de glace apparait pour optimiser les performances et éviter une hausse de la consommation électrique.
Vérifiez et nettoyez le filtre de votre lave-linge une fois par semaine. Deux fois par an, nettoyez le bac à lessive et les joints avec de l’eau additionnée de vinaigre blanc. Faite tourner une machine à 60° avec un détartrant ou du vinaigre blanc pour enlever les dépôts de tartre.

https://media.castorama.fr/is/image/KingfisherDigital/SURFACE-DECOR-ENTRETIENMAISON~356eed3c71f3da723ddd8677dd5155d2dfb80816https://media.castorama.fr/is/image/KingfisherDigital/SURFACE-DECOR-ENTRETIENMAISON~356eed3c71f3da723ddd8677dd5155d2dfb80816https://media.castorama.fr/is/image/KingfisherDigital/SURFACE-DECOR-ENTRETIENMAISON~356eed3c71f3da723ddd8677dd5155d2dfb80816https://media.castorama.fr/is/image/KingfisherDigital/SURFACE-DECOR-ENTRETIENMAISON~356eed3c71f3da723ddd8677dd5155d2dfb80816
Pour la hotte cuisine

Pour la hotte cuisine, dégraissez le filtre métallique une fois par mois en le plaçant au lave-vaisselle. Nettoyez également le tour de la hotte où les dépôts de graisse s’accumulent. 
Changez les filtres à charbon tous les 4 mois. Vérifier la sortie du conduit d’extraction chaque année.

L’entretien courant des plaques de cuisine à chaque utilisation est suffisant pour les plaques électriques. Les plaques gaz nécessitent plus d’entretien au niveau des brûleurs. Leur démontage et nettoyage se fera une fois par mois.

Le mobilier

- Le mobilier

Le type d’entretien va dépendre des matériaux du mobilier qui peuvent être en mélaminé, en bois, en verre, en métal, etc.
Les meubles de cuisine seront particulièrement sensibles aux taches de graisse et de préparations. 
Un nettoyage une fois par semaine à l’eau chaude savonneuse permettra de redonner de l’éclat aux plans de travail et portes des meubles.

La plupart des autres meubles ne nécessitent qu’un dépoussiérage une fois par semaine, hormis les meubles de salle-de-bains sujets aux éclaboussures de produits cosmétiques.
Les vitres et miroirs seront nettoyés avec du produit spécial vitre dès l’apparition de taches.
Les fauteuils et canapés seront aspirés une fois par semaine. Un entretien plus complet peut être effectué à l’aide des produits conseillés par le fabricant selon le matériau.

meublesmeublesmeublesmeubles

Les meubles en bois massifs seront entretenus selon leur finition. En cas de forte usure, il peut être nécessaire de poncer le meuble et d’appliquer des couches de produits de finition tels que de l’huile, du vernis ou encore de la peinture.