Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Préparer la réalisation d’une allée

Avant de créer une allée

Une fois que vous avez choisi le type d’allée qui convient à votre usage et à l’esthétisme voulu, pensez à tous les détails : tracé de l’allée, normes de qualité du matériau, types de pose…

Lorsque vous réaliserez votre allée, vous serez amené à creuser votre terrain pour le terrasser ou le drainer. Profitez-en pour y intégrer les gaines et les tuyaux qui seront utiles plus tard : tuyaux pour un arrosage automatique, gaines électriques pour un balisage lumineux, gaines annelées pour une utilisation future (passage de la fibre optique, arrivée de gaz…).

Préparez votre projet d’allée


Le tracé de l'allée est une étape essentielle. Soit vous désirez conserver votre jardin en l'état et le tracé de l'allée s’adapte au lieu, soit vous préférez déplacer ou supprimer des plantes en fonction de votre usage futur.

Voici quelques principes :

Tracé d'une allée piétonne

De façon générale, l'itinéraire doit être pratique à emprunter. Prévoyez un tracé assez direct sinon les piétons préfèreront couper au plus court et se passer de l’allée.

Pour la forme du tracé, vous avez le choix entre :

  • Une allée droite ou rectiligne, du type jardin à la française
  • Une allée sinueuse ou courbe, du type jardin à l'anglaise
  • Une allée discontinue en pas japonais
Le tracé de votre allée

Les allées sinueuses s’aménagent plus aisément que les allées droites car elles permettent de contourner la végétation déjà présente (arbre, massif de fleurs…). De plus, la préparation du terrain est plus facile car l’allée suit le vallonnement du terrain si le matériau choisi le permet. Les tracés rectilignes, eux, sont plus directs et facilitent le désherbage et l’entretien de la pelouse avec la tondeuse.

Largeur d’une allée piétonne

Votre allée doit être esthétique et fonctionnelle. Prévoyez donc des dimensions qui permettent le passage confortable d’un ou plusieurs piétons, tout en respectant une largeur proportionnelle à la taille du terrain.

Largeur d’une allée piétonne

Idéalement, prévoyez une largeur de 120 cm pour votre allée, afin que 2 personnes puissent s’y croiser sans avoir à s’écarter. Si votre terrain est plus restreint, 80 cm peuvent suffire pour le passage d’une seule personne. Pour les allées secondaires, comme celle d’un potager, vous pouvez encore réduire la largeur à 60 cm.

Largeur d’une allée piétonne

Si votre allée est placée contre un mur ou à proximité d’un obstacle, prévoyez 1 m de largeur pour le passage d’une seule personne et 150 cm pour la circulation de 2 personnes. Si l'allée contourne des plantes, prévoyez un peu plus large car les plantes grandissent vite.

Lorsque le terrain est en pente, ou que l'allée longe des plates-bandes, installez des bordures pour retenir la terre.

Tracé et largeur d'une allée carrossable

Le tracé de l’allée dépend du trajet entre votre portail et votre garage ou votre emplacement de parking. Il est souvent droit mais il peut également être courbe selon la disposition de vos différents éléments en place.

Tracé et largeur d'une allée carrossable

La largeur d'une allée carrossable est au minimum de 3 m. Pour plus d'aisance, prévoyez 4 m. Pensez aux aires de retournement si vous avez de la place ainsi qu’aux aires de stationnement. La proportion de l'allée doit être adaptée à la taille du terrain et au type de voitures à garer.


Les différents types de pose pour une allée

Difficulté de pose

La pose de dalles et de pavés n'est pas compliquée en soi. En revanche, l'épaisseur des matériaux les rend lourds, bien plus que le carrelage. Prévoyez de travailler à 2, d'alterner les tâches et pensez à mettre une ceinture de maintien lombaire et des genouillères. Le temps de pose des dalles et des pavés est d’environ 1 heure par m² à 2 personnes.

Pour le gravier, comptez seulement ½ heure par m². En effet, le gravier est très simple et rapide à poser. Toutefois, il est conseillé d’installer également des bordures pour éviter que les graviers ne se déplacent en dehors de l’allée. Pour une allée en dalles ou en pavés, la pose de bordures n’est pas obligatoire et s’effectue en fonction de vos goûts.

Le décaissement

Votre allée doit reposer sur un sol rigide et stable qui ne bougera pas avec le temps et les intempéries. Pour cela, il faut réaliser l’étape très importante du décaissement, c’est-à-dire enlever une couche de terre. Par exemple, pour une allée carrossable pavée, le décaissement nécessaire est au moins de 20 cm.

Le décaissement représente une grande quantité de terre à déplacer. Pour une surface de plus de 20 m², il est conseillé d’utiliser un petit engin de terrassement en location. 
Si votre terre est cultivable, il faut décaisser jusqu'à trouver un sol dur.

La couche d'assise

C'est en quelque sorte la fondation du revêtement. Elle est constituée de matériaux rigides qui ne bougeront pas. Après tassage de la terre, vous devez mettre une première couche de remblai : du tout venant (gravier et sable) ou du concassé de béton. Puis, posez un feutre géotextile qui empêchera les racines de passer, permettra de rigidifier l'ensemble et évitera au sable de se mélanger au remblai.

Dans le cas d’une allée carrossable, l'épaisseur de remblai dépend de la nature du terrain et du poids des véhicules qui circuleront dans l'allée.

La pose sur chape

Dans le cas d’une allée en dalles ou en pavés, vous devez, au-dessus du remblai, couler une chape en mortier de 3 cm d'épaisseur minimum.

Cette chape permet de coller ensuite les dalles ou les pavés par-dessus.

Les différents types de pose pour une allée

La pose sur lit de sable

Au-dessus du remblai et du film géotextile, vous devez étaler un lit de sable de 3 à 10 cm d’épaisseur sur lequel viendront se poser les pavés ou les dalles. N’oubliez pas de sceller au mortier les rangées de pavés ou de dalles situées en bordure afin de rigidifier l'ensemble.

Les différents types de pose pour une allée

La pose clipsable

Si vous souhaitez poser des dalles en composite, l’installation est grandement facilitée car elles ne nécessitent ni fixation, ni plot au sol. Les dalles s’emboîtent simplement les unes dans les autres, en un temps record. 

Voici une vidéo de présentation de ces produits clipsables :

La pose de graviers et les dalles stabilisatrices de graviers

Pour une allée piétonne en graviers, il suffit de placer les graviers au-dessus du remblai préalablement tassé et d’une épaisseur de 5 cm. L'épaisseur de la couche de graviers doit être de 3 fois le calibre du plus gros gravier. Cependant, le gravier risque de s’étaler avec le temps et de créer des trous dans l’allée.

Les différents types de pose pour une allée

Pour lutter contre ce phénomène naturel, vous pouvez poser des dalles stabilisatrices de graviers. Ces dalles sont des structures alvéolaires en plastique qui se posent sur le remblai. Equipées d’un feutre géotextile, elles évitent la pousse de mauvaises herbes. Une fois posées, il ne reste plus qu’à les remplir des gravillons de votre choix et d’ajouter 1 cm de graviers au-dessus du niveau supérieur de la dalle stabilisatrice. Ces dalles permettent d'éviter la formation de trous ou de flaques et assurent une surface stable. Pensez à assortir la couleur de la dalle alvéolée à la couleur du gravier pour un rendu plus esthétique.

Pour une allée carrossable, les dalles stabilisatrices sont indispensables. Dans ce cas, prévoyez 25 cm de remblai.

Pour en savoir plus sur les dalles stabilisatrices de gravier, découvrez cette vidéo explicative :


Selon la taille et la forme de vos dalles ou de vos pavés, vous pouvez réaliser différents motifs. 
Par exemple, avec des pavés carrés, vous pouvez faire une pose en arcs. Avec des pavés rectangulaires, un grand choix de motifs géométriques s’offre à vous : chevrons, blocs, épis, ellipses…

Avec un assortiment de pavés ou de dalles carrés et rectangulaires de différents formats, vous pouvez réaliser un opus romain. Enfin, vous pouvez faire preuve d’imagination en créant des losanges, des queues de paon, des rosaces…

Les motifs de pavage de votre allée

Allée en dalles ou en pavés

Allée en dalles ou en pavés

Pour les dalles et les pavés, la bordure n'est pas nécessaire. Sans bordure, l'eau de pluie s'écoulera même mieux dans le terrain. 
Selon vos préférences esthétiques ou si les bordures permettent de délimiter des massifs végétaux ou votre pelouse, vous pouvez prévoir une rangée de pavés ou de barrettes tout autour de l'allée pour marquer la rupture entre les 2 types d’espace.

Allée en graviers

Allée en dalles ou en pavés

Pour les allées en graviers, une bordure est préférable. Elle doit dépasser au minimum d’1 cm au-dessus des graviers.
Pour une bordure bien visible, vous pouvez utiliser des pavés, des pierres taillées et des bordures en béton ou en bois.

Vous avez le choix entre différents modèles et coloris de bordures : en béton, en pierre, en ardoise, en bois. La pose change également d’un modèle à l’autre : à coller avec du mortier ou à planter directement dans le sol.

Les bordures de votre allée

L'éclairage de votre allée

Pour faciliter le passage des piétons et des voitures à la nuit tombée, un balisage de votre allée par des bornes éclairantes ou des spots encastrés est indispensable. En effet, l’éclairage apporte un confort et une sécurité à votre allée, particulièrement lorsque vous circulez en voiture de nuit, notamment en marche arrière. L’éclairage permet également de valoriser votre extérieur et de créer une atmosphère spécifique. Veillez à éclairer à proximité du sol et à intervalle régulier.