Votre liste de souhaitsCréer un compteSe connecter

Choisir des équipements domotiques

Faire le choix d’une maison connectée

À votre réveil, les volets s’ouvrent, les lampes s’allument, le chauffage de la salle de bains se met en marche et la cafetière fume, sans aucune intervention de votre part. C’est la magie de la domotique. Installez quelques objets connectés ou un système domotique complet et pilotez votre maison d’un simple geste. Chauffage, eau, éclairage, portes et fenêtres, sécurité de vos biens et de vos proches, tour d’horizon des solutions qui existent pour vous faciliter la vie au quotidien.

Choisir des équipements domotiques


Rendre vos équipements connectés interopérables vous permet de les faire interagir et de les piloter depuis une seule et même interface. Vous pouvez donc gérer tous les équipements de votre maison plus efficacement et aisément.

• Piloter en temps réel le fonctionnement de tous vos équipements
Une fuite d’eau est détectée : vous coupez le compteur d’eau à distance. Quelqu’un sonne au portail : vous vérifiez l’identité de votre visiteur, lui ouvrez la porte et allumez les lumières, que vous soyez présent ou absent de votre domicile.

• Programmer des scénarios répétitifs en fonction de vos habitudes de vie 
Selon vos besoins, le chauffage et les équipements électriques peuvent, par exemple, s’allumer ou s’éteindre à des heures précises.

• Anticiper les besoins en fonction de la survenue de nouveaux évènements
La température chute à l’extérieur et le vent se lève : la température intérieure s’adapte automatiquement et les stores de terrasse se ferment. La consommation électrique s’envole : les équipements jugés non prioritaires ne sont plus alimentés.

Maison connectée : pourquoi s’équiper ?

Les composants d’une maison connectée

4 éléments composent un système domotique : la box domotique, les équipements connectés, les modules de pilotage et les appareils de commande. Ces équipements doivent utiliser des protocoles d’échange d’information compatibles entre eux.

Les composants d’une maison connectée

• La box domotique

La box domotique

C’est l’ordinateur central du système et l’interface de pilotage. La box domotique centralise les informations, les analyse et déclenche les actions appropriées. Elle transmet également les informations et alertes à l’utilisateur via les réseaux wi-fi ou GSM.

 Les équipements connectés

Ce sont les appareils électriques que l’on souhaite piloter à distance : électroménager et multimédia, thermostat et radiateurs, luminaires et ampoules…

• Les modules de pilotage des équipements

Ils sont de 3 natures : les détecteurs, les sondes ou capteurs et les actionneurs.

Les détecteurs 

Les détecteurs 
Ils déclenchent une action automatiquement : allumage de l’éclairage en cas de détection de présence, fermeture des volets à la nuit tombée, déclenchement d’une alarme en cas de détection d’incident (intrusion, fuite de gaz ou d’eau, malaise d’un habitant…).

Les capteurs ou sondes

Les capteurs ou sondes
Ils recueillent les informations extérieures et les communiquent à la box domotique qui déclenche alors les actions appropriées (température, luminosité, humidité, consommation électrique, présence de fumée ou de gaz…).

Les actionneurs

Les actionneurs
Ils effectuent les commandes reçues de la box domotique comme déclencher la chaudière, éteindre les luminaires, ouvrir les volets ou la porte du garage...

• Les appareils de commande

Les capteurs ou sondes

Smartphones, tablettes, ordinateurs, mais également télécommandes ou écrans tactiles permettent de piloter vos équipements connectés.

Comment créer un réseau connecté ?

Vous avez la possibilité de créer vous-même votre réseau domotique par :

  • Câblage domotique (réseau et câbles RJ45)
  • Courant Porteur en Ligne (CPL)
  • Sans fil (wi-fi, ondes radio, infrarouge…)

Vous pouvez également opter pour des solutions clé en main disponibles sous forme d’abonnement. Elles incluent :

  • Une box domotique et son interface de pilotage
  • Des périphériques pour commander vos équipements électriques
La bonne info

Si vous optez pour une solution clé en main, vérifiez que le type et le nombre de périphériques qu’elle inclut sont adaptés à vos besoins. Veillez également à ce qu’il soit possible d’ajouter des périphériques complémentaires et compatibles.

Maison connectée : pourquoi s’équiper ?

Pilotez votre chauffage, votre chaudière, votre ventilation et l’ensemble de vos équipements électriques pour améliorer votre confort tout en optimisant vos consommations d’énergie.

Piloter le chauffage, l’eau chaude et la ventilation

Grâce aux équipements connectés, vous pouvez configurer et contrôler à distance vos dispositifs de chauffage, d’eau chaude et de ventilation (VMC). Installez des récepteurs de commande sur vos équipements pour :
• Gérer et contrôler à distance les radiateurs, la chaudière, le cumulus électrique et la ventilation (VMC).
• Gérer automatiquement vos équipements en créant des scénarios « chauffage et ventilation » afin de maintenir une température et une qualité d’air optimales en fonction de vos rythmes de vie.

Comment optimiser l’énergie avec la domotique ?

Réguler votre chauffage avec la domotique

Le thermostat permet de réguler la température choisie au degré près dans chaque pièce de la maison en tenant compte de tous les apports calorifiques (ensoleillement, appareils de cuisson...).

Sa fonction de régulation peut être associée à un système de programmation : différentes températures pourront ainsi être activées selon des plages horaires précises. Récepteurs radio et robinets thermostatiques, faciles à installer, vous permettront de piloter votre chauffage aisément pour faire de vraies économies d’énergie.

Optimiser l'énergie grâce à la box domotique

Optimiser vos consommations d’énergie

Vous pouvez configurer votre dispositif d’économie d’énergie et le contrôler en temps réel en installant :

Optimiser vos consommations d’énergie

• Des contrôleurs de
consommation électrique

À placer au niveau des prises de courant et du compteur électrique selon les modèles choisis. Munis d’écrans LCD, ces prises et capteurs permettent de visualiser le coût d’utilisation des appareils électriques et l’historique des consommations.

Optimiser vos consommations d’énergie

• Des compteurs et capteurs de
consommation d’eau

À placer au niveau du compteur d’eau ou sur le circuit d’eau selon les modèles.

Optimiser vos consommations d’énergie

• Une station météo

Afin d’activer votre chauffage en fonction des changements de température extérieure, de régler votre VMC en fonction de la qualité de l’air intérieur et extérieur ou de déclencher votre arrosage de jardin.


Modulez votre éclairage à chaque heure de la journée, adaptez-le à chaque situation, réalisez des économies et simulez une présence en allumant et éteignant la lumière par intermittence.

Pilotez votre éclairage en un clin d’œil

Récepteurs à installer sur vos luminaires, prises et douilles radiocommandées, ampoules connectées… Plus besoin de grands travaux, de trous et de saignées dans les murs pour adapter votre éclairage. Installez et créez rapidement de nouveaux points électriques ou lumineux, où vous le souhaitez, afin de vous permettre :

  • La gestion des éclairages et des prises
  • Le contrôle à distance des lampes et autres appareils électriques
  • La gestion automatique des équipements en créant des scénarios « éclairages et prises »
La bonne info

Certains fabricants proposent des packs de luminaires connectés intégrant un boîtier (gateway) à connecter directement à votre box internet et à piloter depuis votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur.
De plus, si vous recherchez un éclairage qui vous détend instantanément, vous trouverez des ampoules connectées aux couleurs changeantes, des ampoules couplées à un haut-parleur musical wi-fi ou Bluetooth ou encore à un diffuseur d’huiles essentielles.

Comment piloter l’éclairage avec la domotique ?

Choisir votre solution d’éclairage à distance

En fonction du type d’éclairage que vous souhaitez commander, vous pouvez envisager différents types de périphériques. Certains fonctionnent par fréquence radio, d’autres par Courant Porteur en Ligne (CPL) qui utilise les câbles électriques existants.

• Quel type d’éclairage souhaitez-vous commander ?

Selon l’éclairage ou l’appareil que vous souhaitez commander, il existe différents types de récepteurs.

Choisir votre solution d’éclairage à distance

Pour les luminaires à brancher (lampadaire, lampe à poser...) : les prises télécommandées avec ou sans variateur. Elles sont recommandées pour les lampes à brancher comme les modèles sur pied ou de bureau. Vous pouvez également vous en servir pour commander le déclenchement d’un ventilateur ou d’un autre appareil électrique. Pour l’extérieur, optez pour des piquets de jardin télécommandés qui permettent de piloter à distance les appareils électriques qui y sont connectés.

Choisir votre solution d’éclairage à distance

Pour les luminaires avec douille (suspension, lampadaire, lampe de bureau...) : les douilles télécommandées. Elles s’utilisent avec tous les types de suspensions, lampes à pied ou à poser.
Faciles à mettre en place, elles se placent entre la douille existante et l’ampoule.

Choisir votre solution d’éclairage à distance

Pour les luminaires raccordés au circuit électrique (plafonnier, spot à encastrer, applique...) : les récepteurs micromodules. Ils se branchent derrière les prises électriques ou au niveau des raccordements électriques des luminaires extérieurs et des spots encastrés. Fonctionnant par système radio, ils sont à la fois discrets et faciles d’installation.

  •  Quelle commande pour votre éclairage ?

L’interrupteur

Choisir votre solution d’éclairage à distance

Dans le cas d’une rénovation ou de la création d’un nouveau point lumineux ou d'un système de va-et-vient, l’interrupteur à micromodule ou la commande murale sans fil s’utilisent facilement en intérieur. Ils s’associent, au choix, avec un éclairage ou une prise murale.

La télécommande classique

Quelle commande pour votre éclairage ?

Même si votre système d’éclairage connecté est pilotable via un smartphone, une tablette ou un ordinateur, il peut être pratique d’utiliser une télécommande autonome, parfois plus rapide à manipuler. Elle est idéale pour contrôler directement la marche ou l’arrêt d’un appareil électrique ou d’un éclairage. La télécommande peut, selon les modèles, commander jusqu’à 16 périphériques et appliquer plusieurs programmes.

Le détecteur de mouvement et le détecteur crépusculaire

Quelle commande pour votre éclairage ?

Placé dans une allée, un garage, un escalier ou un couloir, le détecteur de mouvement allume automatiquement les éclairages lorsqu’une présence est détectée, et les éteint après une durée programmée. Le détecteur crépusculaire, quant à lui, allume les lumières à la tombée de la nuit.

La box domotique

En reliant vos appareils électriques et prises à une box domotique, vous pouvez commander, programmer et même piloter à distance l’ensemble des périphériques connectés. Une solution recommandée pour profiter au maximum de toutes les possibilités de la domotique, de chez vous ou de l'extérieur.

Piloter l’éclairage avec la box domotique

Gagnez en confort et en sécurité en motorisant votre logement. D’un simple geste, commandez rapidement l’ouverture et la fermeture de vos portes, volets, portes de garage et portails sans vous déplacer. En cas d’absence, donnez accès à distance à votre logement à qui vous le souhaitez.

Contrôlez vos ouvertures en un clic

Avec les solutions de motorisation connectées, vous pouvez :

  • Configurer et contrôler à distance vos dispositifs de motorisation de portes, portails et volets.
  • Gérer les accès et ouvertures de la maison en temps réel.
  • Gérer automatiquement des équipements en créant des scénarios « Portes et volets ».
  • Coupler vos dispositifs de motorisation avec vos interphones et vos solutions de sécurité et d’éclairage connectés. Vous identifiez vos visiteurs et communiquez avec eux, contrôlez leur entrée et activez les alarmes ou les luminaires adaptés.

Si vos volets, portails ou portes de garage sont déjà motorisés, il est très facile de les faire évoluer vers une solution domotique connectée. 2 possibilités sont envisageables pour assurer le pilotage à distance : intégrer un micromodule dans le cas de volets ou un récepteur radio dans le cas d’un portail ou d’une porte de garage.

La bonne info

Pour être pilotable par télécommande, smartphone, tablette ou PC, les micromodules et récepteurs installés doivent être de même marque que les installations domotiques existantes.

Comment commander vos ouvertures avec la domotique ?

Si votre porte de garage n’est pas motorisée, découvrez tous nos conseils pour choisir la motorisation adaptée à votre situation.

Comment commander vos ouvertures avec la domotique ?

Découvrez également notre guide afin de commander automatiquement l’ouverture et la fermeture de votre portail.

Comment commander vos ouvertures avec la domotique ?

Enfin, voici tout ce qu’il faut savoir pour motoriser vos volets.


Les équipements de sécurité connectés sont conçus pour prévenir d'éventuelles intrusions et pour protéger vos biens des incidents domestiques.

• Sécurité Intrusion

Les détecteurs de mouvement, sirènes et caméras préviennent toute forme de violation de la maison.

• Sécurité Domestique

Les détecteurs techniques vous alertent en cas d’incident (incendie, inondation, fuites de gaz, coupure électrique, gel…).

Sécuriser une maison et protéger ses proches avec la domotique

La domotique vous permet de sécuriser vos biens ainsi que vos proches grâce à des systèmes d'alarme compatibles avec d'autres dispositifs tels que la vidéosurveillance, la motorisation, la prévention et l'assistance. Vous êtes ainsi immédiatement alerté en cas d'intrusion, d'incident domestique ou de besoin d'un de vos proches.

Comment sécuriser une maison et protéger des proches avec la domotique ?
  •  Solutions d'assistance

Des solutions d’accompagnement peuvent être intégrées pour les personnes souhaitant pouvoir alerter rapidement leurs proches en cas de chute ou de malaise (caméras de surveillance, détecteurs de mouvement et bracelets ou médaillons d’appel).

Comment sécuriser une maison et protéger des proches avec la domotique ?

Une alarme connectée et interactive

Votre système d’alarme vous alerte directement sur votre smartphone, tablette ou ordinateur et est entièrement pilotable à distance depuis ces plateformes. Vous pouvez interagir avec les motorisations de garage, portail et volets pour limiter les possibilités d’intrusions ou avec les dispositifs de prévention des accidents domestiques et d’assistance aux personnes âgées.

Quelle connectivité pour la vidéosurveillance ?

Si vous équipez votre habitation de vidéosurveillance, choisissez bien votre connectivité.

  • Pour un système destiné à être pérennisé, une connexion filaire via le câble RJ45 peut être envisagée mais requiert des travaux d’installation.
  • Pour une installation plus rapide et sans câble, des caméras IP par wi-fi sont à privilégier. Vérifiez cependant la portée du signal wi-fi de votre box et ajoutez un amplificateur de signal si besoin.
  • Un branchement par Courant Porteur en Ligne (CPL) offre également une alternative sans travaux.

La box domotique et ses périphériques communiquent selon l'une des 3 technologies principales :

- Un réseau sans fil

- Un réseau par Courant Porteur en Ligne (CPL)

- Un réseau câblé

Le réseau sans fil

Quelle technologie de communication domotique choisir ?

Le réseau sans fil a pour avantage de pouvoir être installé très rapidement, sans travaux. Il peut communiquer par ondes radio, en utilisant principalement les fréquences 433 MHz ou 868 MHz mais aussi par infrarouge, technologie qui ne peut pas traverser les murs de votre habitation.

En plus d’être facile d’installation, la solution sans fil vous permet de piloter des équipements qui ne sont pas raccordés au réseau électrique (radiateurs reliés à une chaudière par exemple).

Parmi les protocoles de communication sans fil par ondes radio les plus courants, il existe le wi-fi, le Bluetooth, le Zwave, le HomeEasy ou encore le IO-HomeControl, qui a l’avantage d’être bi-directionnel et qui est utilisé par de nombreux fabricants. 
Cependant, même si certains protocoles utilisent les mêmes fréquences, ils ne sont pas pour autant toujours compatibles.

Le réseau par Courant Porteur en Ligne (CPL)

Quelle technologie de communication domotique choisir ?

Cette technologie échange des informations en passant par les câbles du réseau électrique existant. Il suffit de brancher des boîtiers CPL sur les prises électriques pour que les objets qui y sont reliés communiquent avec la centrale domotique. L’installation est donc extrêmement simple et ne nécessite pas de travaux. Le CPL communique en utilisant un protocole très répandu, le X10, également utilisé pour partager des connexions internet dans toute la maison.

 

Important

Le réseau par CPL peut générer des ondes électromagnétiques susceptibles de perturber les ondes radio utilisées par d’autres équipements.

Le réseau câblé

Le réseau câblé

Avec cette technologie, tous les équipements du réseau domotique sont reliés par des câbles RJ45 VDI (Voix Données Images) et connectés à un Bus réseau. Si son installation peut s’avérer complexe, ce système n’est pas perturbé par les ondes électromagnétiques, ce qui garantit sa haute fiabilité.

La bonne info

Assurez-vous de choisir des solutions adaptées à vos besoins et suffisamment ouvertes pour permettre à votre système domotique d'évoluer dans le temps.

Protocoles de communication

Qu’ils soient filaires, CPL ou sans fil, les équipements domotiques ont un langage leur permettant d’interagir entre eux : le protocole de communication. Il existe de nombreux langages qui n’échangent pas toujours les mêmes types d’information et ne sont pas tous compatibles entre eux.

Certains protocoles sont dits propriétaires, c’est-à-dire qu’ils ont été conçus par le fabricant de l’objet lui-même. Dans ce cas, il n’est, en général, pas possible de coupler ces produits avec ceux d’un autre fabricant, ce qui restreint le choix de vos solutions.

Quelle technologie de communication domotique choisir ?

Il existe en revanche des protocoles dits ouverts, utilisés par plusieurs fabricants. La norme KNX est ainsi devenue un standard de la domotique câblée, comme le protocole radio sans fil Io-HomeControl.

En choisissant un protocole ouvert, vous pouvez constituer votre système domotique en associant des box et périphériques conçus par des firmes différentes : vous personnalisez votre propre solution tout en vous assurant de pouvoir ajouter de nouveaux équipement au fil du temps.


La domotique doit répondre à certaines normes relatives aux réseaux de communication et aux installations électriques. Elle peut également faire l’objet d’une réglementation stricte, notamment en matière d’alarmes.

La norme NF C 15-100 pour les réseaux de communication

La norme NF C 15-100 relative aux installations électriques et réseaux de communication régit la distribution des services de téléphonie, données numériques et communication audiovisuelle.
Elle préconise notamment l’utilisation de câbles et prises terminales de type RJ45.

Le marquage CE, indispensable

Le marquage CE, indispensable

Vos différents équipements doivent être certifiés par la norme CE qui indique leur conformité aux normes européennes. La marque NF, facultative, est également un gage de conformité et de qualité.

La norme IP pour les équipements extérieurs

Exposés aux intempéries, vos appareils électriques ou sans fil doivent être certifiés par un indice supérieur ou égal à IP 64 pour garantir leur sécurité d’utilisation.

Les normes NF A2P et EN 50131 pour votre système d’alarme

Certains assureurs exigent que votre système d’alarme réponde à la norme NF A2P (Alarme Protection Prévention) garantissant un certain niveau de résistance aux tentatives de neutralisation (désactivation, brouillage du système, destruction, arrachement…). Si votre alarme n’est pas certifiée NF A2P, vérifiez qu’elle est conforme à la norme européenne EN 50131.

La norme EN 14604 pour les détecteurs de fumée

Les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée doivent répondre au cahier des charges de la norme EN 14604.

https://media.castorama.fr/is/image/KingfisherDigital/ac55a6e5434e303bc28d75fc2871d91b0a787763?fmt=png&wid=700

Une réglementation stricte pour les systèmes d’alarme connectés

• Attention au volume sonore et à sa durée

Certains arrêtés préfectoraux ou communaux peuvent limiter le niveau maximum de décibels (dB) pendant une durée limitée. Renseignez-vous auprès de votre mairie et, le cas échéant, vérifiez que le règlement de copropriété n’interdise pas l’usage de sirènes extérieures.

• Caméras sous surveillance

Dans le cadre du respect de la vie privée, les caméras ne doivent filmer que les parties privées de l’habitation. De plus, les personnes vivant ou travaillant à votre domicile doivent être informées de leur présence.

• Un crédit d’impôt pour la transition énergétique

Si votre système domotique améliore les performances énergétiques de votre habitation principale, notamment en matière de chauffage, vous pouvez bénéficier de 30 % de crédit d’impôt sur une partie de vos travaux de rénovation énergétique.

Pour toutes vos questions, nos experts en magasin sont à votre écoute et vous accompagnent dans vos projets.