.

OFFRE APPLI : 10% offerts dès 100€ d’achats* jusqu’au 27 février 2024     
En savoir plus

Préparer l’installation d’une terrasse en bois

Avant la pose d’une terrasse en bois

Vous souhaitez vous lancer dans des travaux pour installer une terrasse en bois dans votre extérieur ? Cet aménagement apportera de la valeur à votre maison et sera appréciable pour l’arrivée des beaux jours ! Installer une terrasse en bois demande un minimum de préparation. Avant de débuter le chantier, il est nécessaire d’effectuer différentes étapes. Vous devez définir l’emplacement de votre terrain dédié à votre future terrasse et les dimensions celle-ci. Ensuite, il est nécessaire de préparer la surface d’accueil, de choisir la structure porteuse avant de passer à la construction de votre terrasse. Découvrez nos conseils pour réussir vos travaux et réaliser une terrasse esthétique et durable.
 

Préparer votre projet de terrasse en boisPréparer votre projet de terrasse en boisPréparer votre projet de terrasse en boisPréparer votre projet de terrasse en bois

Préparer le terrain pour la pose d’une terrasse en bois

La réglementation en vigueur

La réglementation et les éventuelles démarches administratives à effectuer pour la réalisation de vos travaux diffèrent en fonction de votre projet. Vous n’avez pas les mêmes obligatoires si votre terrasse fait plus ou moins de 20 m², qu’elle est de plain-pied ou à plus de 60 cm au-dessus du sol. Si les travaux consistent à recouvrir une terrasse existante, aucune démarche n’est nécessaire.

La réglementation en vigueur

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître les dispositions du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre ville en ce qui concerne :

  • le respect de la proportion entre les surfaces bâties et les surfaces d'espaces verts,
  • la zone patrimoniale protégée,
  • l’emprise au sol maximum
  • le type de matériaux
  • les contraintes liées aux limites de propriétés.

Des dispositions du même ordre peuvent être inscrites dans votre règlement de copropriété ou de lotissement.

Définir l’emplacement 

L’emplacement de la terrasse est généralement déterminé par les accès possibles vers l’intérieur de votre maison, accès souvent situés dans votre salon ou votre cuisine. Vous devez cependant considérer plusieurs éléments pour garantir le confort de votre terrasse :

Le vent

Le vent

Un vent fort peut être désagréable et vous empêcher de profiter pleinement de votre extérieur. Pour vous en prémunir, vous pouvez positionner votre terrasse sur votre terrain de manière à ce que votre maison ou une haie jouent le rôle de coupe-vent. Vous pouvez également prévoir de poser des panneaux de jardin le long de la terrasse.

L’orientation

L’orientation de votre terrasse définit les heures d’ensoleillement de celle-ci. Une zone ensoleillée permet de réduire l’apparition de mousses, particulièrement en milieu humide. En revanche, si votre maison est située dans une région chaude, il peut être intéressant de placer la terrasse à l’ombre d’un arbre ou de prévoir l’installation d’un store de terrasse pour vous prémunir des rayons du soleil.
Découvrez l’ensoleillement de votre future terrasse selon son orientation   :

L’orientation
Prévoir les dimensions d’une terrasse

Prévoir les dimensions d’une terrasse

Les travaux d’aménagement d’une terrasse réussie demandent de bien définir ses dimensions.
Déterminez les surfaces en fonction de leur utilisation. Par exemple, si vous souhaitez installer un transat, prévoyez une longueur de 2 m à laquelle vous ajouterez un espace de circulation de 50 cm de large. Pour une table, comptez 80 x 140 cm et un espace de circulation tout autour de 80 cm de large. 


Vous pouvez également calculer les dimensions de votre terrasse en fonction des longueurs de lame disponibles afin d’éviter les raccords.

La bonne info

Le passage de 2 personnes de front nécessite 120 cm de large.

Choisir les lames de votre future terrasse

Plusieurs types de bois sont utilisés pour la construction des terrasses extérieures :

Les bois exotiques 

Les bois exotiques 

Le choix de la longévité ! Ipé, padouk, cumaru… Le bois exotique est très durable et a une grande résistance à l’humidité.

Il est le matériau idéal pour une terrasse à proximité d’une piscine. En revanche, son prix est élevé.
 

Les bois résineux  

Les bois résineux  

Pin, mélèze, Douglas… ces essences ont un prix plus accessible et sont couramment utilisées pour l’aménagement de terrasses.  

Cependant, elles ont une longévité moindre et les nœuds peuvent être nombreux en fonction de l’essence choisie.

Les bois feuillus 

Les bois feuillus 

Robinier, chêne, peuplier… Ce type de bois peut être utilisé pour un projet de terrasse, mais un traitement spécifique est fortement recommandé.

Les bois composites

Les bois composites 

Faciles d’entretien et résistants, ils séduisent de nombreux foyers pour la construction d’une terrasse extérieure en bois. 
 

La préparation du sol en amont

Avant de débuter votre chantier pour la construction d’une terrasse dans votre jardin, il est fortement recommandé de réaliser ces 2 étapes :

Le décapage chimique

Afin d’éviter la pousse de végétaux (herbes, plantes…) sous votre future terrasse, procédez à un décapage chimique. Pour cela, utilisez un traitement au glyphosate.  

La bonne info

Ce type de traitement met un certain temps à agir, pensez à le prévoir dans le planning de réalisation de votre projet.
 

 

Le lissage

Une fois la délimitation du pourtour de votre future terrasse matérialisée dans votre jardin à l’aide de cordage, procédez au lissage. L’objectif est d’aplanir la surface du terrain. Pour cela, utilisez une plaque vibrante.

Définir la structure porteuse de la terrasse

Les types de structures porteuses pour lames de terrasses

La structure de votre terrasse est composée de solides tasseaux de bois

La structure de votre terrasse est composée de solides tasseaux de bois appelés lambourdes. Pour garantir sa résistance, utilisez toujours des lambourdes de même matière que les lames de la terrasse : bois naturel ou bois composite.

Les lambourdes se posent à plat et doivent être espacées de 40 à 60 cm selon la dimension de vos lames de terrasse. L’espace entre chaque lambourde doit être équivalent : les vis de fixation des lames sur les lambourdes étant visibles, plus les intervalles entre les lambourdes sont réguliers, plus les lignes de vis seront esthétiques.

Si vous posez vos lambourdes sur des plots, placez un plot environ tous les 40 à 60 cm.
 

  • Bandes bitumineuses

Quand la structure est posée, vous pouvez fixer des bandes bitumineuses sur les lambourdes.
D’une part, elles les préserveront de l’humidité, d’autre part, la couleur noire des bandes rendra la structure porteuse invisible depuis la terrasse.

L’ossature inférieure de votre terrasse peut se poser de différentes manières, selon le type de support :
 

Sur une dalle en béton carrelée ou non
  • Sur une dalle en béton carrelée ou non : pose vissée ou pose sur plots en plastique.
  • Sur un sol en terre dure et stable : pose sur plots en plastique.
  • Sur un sol meuble en terre ou en sable : pose sur plots béton.

Important :

La surface de votre terrasse doit être légèrement en pente afin que les eaux de pluie s’écoulent vers l’extérieur. La dalle en béton ou la structure en lambourdes sous votre terrasse doit donc présenter une pente d’environ 2 % soit 2 cm par mètre. Pensez à régulièrement vérifier le niveau lors de la pose des lames de votre terrasse.


La terrasse sur plots réglables
 

  • Si votre sol est en béton, avec du carrelage ou non

Vous pouvez fixer votre structure en lambourdes sur des plots en PVC réglables placés directement sur le carrelage ou le béton au sol. Ils permettent de rectifier parfaitement les irrégularités du sol et de surélever la terrasse pour laisser s’écouler les eaux de pluie ou passer des gaines électriques entre le sol et les lambourdes.

La terrasse sur plots réglables
  • Si votre sol est en terre dure et stable

Sur un sol en terre stable, posez les plots en plastique sur leurs dalles stabilisatrices en béton, après avoir posé un film géotextile qui empêchera l’herbe de pousser sous la terrasse. Si votre terrasse ne dépasse pas 15 cm de haut et que le sol est en terre, vous devez décaisser environ 10 cm de terre pour avoir la place de poser les plots réglables. Vous améliorerez ainsi la ventilation sous les lames et, de ce fait, la durée de vie de votre terrasse.

Si votre sol est en terre dure et stable

La terrasse sur plots béton

 

  • Si votre sol est meuble

Dans le cas d’un sol sableux, argileux ou remblayé récemment, il vaut mieux opter pour un support en plots béton. La technique traditionnelle qui consiste à couler des plots en béton peut être avantageusement remplacée par une technique moins contraignante. Posez au sol un film géotextile puis des plots en béton conçus pour recevoir des lambourdes ou des poteaux en bois.

La terrasse sur plots béton
  • Si votre sol est en dénivelé

Si votre sol présente un dénivelé, l’ajustement en hauteur se fera à l’aide de poteaux en bois.

Si votre sol est en dénivelé

La bonne info

Sur un terrain fraîchement remblayé, il n’est pas prudent de poser votre terrasse. Attendez un an ou décaissez le terrain jusqu’à atteindre un sol stable puis remblayez par couches successives en tassant bien.


La terrasse suspendue ou sur pilotis

Si vous avez un sol particulièrement pentu, la terrasse sur pilotis est un choix parfait. Pour réaliser ce type de terrasse, il est nécessaire d’avancer étape par étape. Pour commencer, fixez une panne muralière sur la façade de la maison à la hauteur souhaitée. Ensuite, installez les plots de fixations et les poteaux. Ce type de construction est plus complexe, vous pouvez faire appel à un professionnel pour la réalisation de ces travaux.

La surface de votre terrasse doit être légèrement en pente

La terrasse sur dalle en béton

  • La pose vissée

Si vous possédez une dalle en béton, avec du carrelage ou non, et que la hauteur de votre terrasse n’excède pas 15 cm, il est nécessaire de réaliser une structure en lambourdes. Pour cela, posez et fixez au sol des cales en plastique de minimum 8 mm. Les cales évitent ainsi que l’eau ne stagne sous les lambourdes et les fasse pourrir. Elles permettent aussi de rattraper les défauts de planéité du sol.

La terrasse sur dalle en béton

Si vous avez choisi d’installer une terrasse en lames ou dalles composites, la pose vissée au sol est particulièrement conseillée. Vous trouverez en magasin des lambourdes en bois composite et des accessoires de pose spécifiques à cette matière ainsi que les outils adaptés pour réaliser votre projet.

Les techniques de poses d’une terrasse en bois

Comment poser des lames de terrasse

pose vissée
  • La pose vissée

Elle permet de retirer les lames facilement en cas de besoin. Choisissez des vis inox qui ont l’avantage de ne pas rouiller.

L’emplacement des vis sur la lame est également important. Elles ne doivent pas être placées à moins de 25 mm du bord extérieur afin que les lames ne se déforment pas.

  • La pose clipsée  

Des clips sont fixés sur la lambourde, entre chaque lame en bois. Ils peuvent être utilisés pour la pose de lames en bois composite ou pour du bois naturel se rétractant peu.  

Cette pose confère une esthétique épurée, mais ne convient pas pour les lames larges qui peuvent se rétracter de façon importante. Pour démonter facilement les clips, préférez des clips à vis apparentes.

La pose clipsée  

La bonne info

Avec une pose clipsée, certaines parties de la terrasse, plus irrégulières et sur le contour, devront quand même être vissées. Il est alors possible de cacher les têtes de vis avec des bouchons de bois qui sont réalisés dans les chutes de lames, collés à la colle polyuréthane et poncés.

L’espacement entre les lames

L’espacement entre les lames

La largeur des jointures entre vos lames de bois est généralement de l’ordre de 5 mm.

Sachez qu’il faut tenir compte de la dilatation et de la rétractation du bois dans le sens de la largeur.

Le travail du bois étant proportionnel à sa taille, plus vos lames sont fines et plus l’espacement à prévoir peut être réduit. Lors de la pose, un bois humide est généralement dilaté. Prévoyez donc un joint fin.

À l’inverse, une lame en bois sec se dilate avec l’humidité. Il nécessite ainsi d’un joint plus large.  

La bonne info

Un bois trop humide n’est pas recommandé, car il risque de se déformer en séchant.

Les extrémités des lames

Le bois naturel travaille dans le sens de la largeur, et non de la longueur. Il n’est donc pas nécessaire de prévoir un espace à l’extrémité des lames.

En revanche, le bois composite peut se dilater ou se rétracter de 8 à 12 mm, tant en largeur qu’en longueur. Il faut donc en tenir compte au niveau des extrémités des lames ainsi que le long des murs.

Le sens de pose

En général, les lames se posent dans le sens de la longueur de la terrasse, donc parallèlement à la façade.

Le sens de pose

Toutefois, si le parquet de la pièce qui donne sur la terrasse est posé perpendiculairement à la façade, il est plus judicieux de garder le même sens de pose pour la terrasse.

Il n’y a donc pas de règle absolue et votre choix dépend du style et de l’effet visuel que vous souhaitez créer.

La pose des lames en diagonale est également possible. Sa mise en œuvre est plus compliquée, car les lambourdes de la structure porteuse doivent également être posées en diagonale.

Les bandeaux de finition

Les bandeaux de finition

Les bandeaux viennent parfaire les bords latéraux de votre terrasse et permettent également de créer des marches si nécessaire. Pour réaliser un joli bandeau, choisissez des lames de finition ou des lambourdes de la même essence que le bois choisi pour votre revêtement.

Pensez aussi à l'éclairage de votre terrasse

Vous pouvez installer des appliques murales

Si votre terrasse est adossée à votre maison, vous pouvez facilement passer des gaines électriques sous le support afin d’acheminer l’électricité où vous le souhaitez. Pour ces travaux, vous pouvez faire appel à un professionnel.

Vous pouvez installer des appliques murales, des lampadaires, des bornes ou des potelets d’éclairage.

Préférez des éclairages diffusant une lumière indirecte pour ne pas être ébloui. Vérifiez qu’ils sont adaptés à l’usage en extérieur et branchez-les sur un circuit électrique protégé par un interrupteur différentiel.

Pour mettre en valeur votre terrasse, délimitez les marches ou les contours de votre terrasse. Vous pouvez encastrer des balises ou spots d’éclairage à LED. Cependant, ces modèles de balises nocturnes ne sont pas assez puissants pour remplacer un éclairage principal.

Découvrez tout les éclairages extérieurs

Prévoyez un accès aux branchements électriques : soit près d’une lame facile à dévisser, soit sous une trappe, soit à l’extérieur de la terrasse.